AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the new year is out here and I will make a lovely list (..) ♦ yi seullie

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: the new year is out here and I will make a lovely list (..) ♦ yi seullie   Ven 13 Juil - 17:43

Il y a plusieurs règles qui organisent la vie en société au jour d’aujourd’hui. Premièrement, ne jamais croiser le regard d’un homme ou d’une femme si vous ne la connaissez pas. Il est vrai que ce réflexe s’avère être constant chez Ji Woo. Lui qui a vécu sur l’île de Jeju presque toute sa vie, il ne lui est pas réellement possible d’agir de cette façon. A Jeju, tout le monde se connaissait. Tout le monde s’appréciait. Avant qu’il ne vienne finalement emménager pour de bon au palais, auprès de sa famille, malgré ses problèmes de santé, il n’avait jamais eu recours à ces règles si importantes à présent. Deuxièmement, Ji Woo devra ne pas sourire à n’importe qui et passer son chemin. Limite il faudrait qu’il reste le sol et ses pieds pour ne pas énerver un passant. Et ce, cette règle est légèrement valable partout. Ji Woo a déjà eu affaire à une bande de gamins de son lycée à Jeju qui faisaient tout pour l’embêter et lui rendre la vie un peu plus compliqué. Il n’en avait rien à faire. A vrai dire, le monde l’appréciait à sa juste valeur quand il vivait à Jeju, pourquoi ce ne serait pas le cas à Séoul ? Ji Woo a tout faux. A Séoul, le monde ne se souciera pas de qui il est, à qui il ressemble, et quel est son titre. Il a beau être un prince, même déshérité, personne n’a réellement entendu parler de lui jusque-là. Les médias parlent davantage que son frère Ji Hwan, ou de Ji Hoo ou même de Ji Hyuk et sa femme. So Yeon. Une femme dévouée, et généreuse, gentille, souriante. Il la prendrait presque pour sa deuxième mère si il le pouvait. Seulement, Ji Woo est grand maintenant. C’est ça qui l’effraie beaucoup : grandir. Mais au fil des jours qui passent, il tente de se faire une raison sur la chose et vit au jour le jour. N’était-il pas censé mourir il y a deux mois ? Ou deux ans ? Ces problèmes pulmonaires sont considérablement importants. Pourtant, il prend le risque de revenir en ces lieux. Séoul. Immense ville. D’innombrables édifices. Des immeubles tous aussi amples les uns des autres. Ji Woo adorait regarder les étoiles allongé dans l’herbe aux côtés de Aemi quand il vivait encore à Jeju. Dans son cœur, il y vit encore. Seulement, son corps, lui, se trouve à Séoul à présent, et la seule chose qu’il peut admirer la nuit, ce sont les couleurs des lumières des divers immeubles qui s’échelonnent sur des kilomètres à la ronde. Magnifique spectacle, certes. Mais Ji Woo s’en lassera comme n’importe qui s’en lasserait.

« Oy. Où est Ae Mi ? J’aimerais lui parler. Yah ! Ji Hoo, t’as vu… Hey, mais arrêtez de m’ignorer. »

Alors qu’il s’est levé aux environs de dix heures, Ji Woo voit avec surprise que tous ses frères s’activent à leurs tâches quotidiennes comme si il était normal que Ji Woo vive dans le palais, à présent. Cela fait peu de temps qu’il se trouve ici, et pourtant, c’est comme si il n’avait jamais quitté Séoul et le palais et ses dix milles pièces secrètes. Ce matin-là, il cherchait encore Ae Mi, sans pour autant la trouver. Elle devait être atteler à une tâche que la vieille mégère de gouvernante en chef lui aurait confié pour éviter qu’elle trainasse à nouveau en compagnie du dernier petit prince de la famille royale. Ji Woo est considéré comme le petit prince, en effet. Fragile, on l’a envoyé sur l’île de Jeju pour qu’il « survive » et guérisse du mieux qu’il pouvait. Ae Mi a toujours été à ses côtés. La tendre et chère Ae Mi, qui est aujourd’hui davantage qu’une meilleure amie à ses yeux. Pourtant, il ne semble pas vraiment se rendre compte lui-même de ce qu’il peut éprouver pour une fille, pour elle. Un soupir s’échappe d’entre ses lèvres. Il voulait simplement voir son visage rayonnée avant de quitter ces lieux ancestraux et obscurs. Ji Woo a beau apprécié le palais, il n’en est pas moins effrayé par ces pièces immenses et secrètes qui parsèment les différents bâtiments. Le terrain est vaste et remplis de choses minuscules et infiniment magiques. Ji Woo croirait aux fées qu’il en verrait surement apparaitre dans le jardin nouvellement taillée par le jardinier de la famille royale. Ji Woo est un enfant. Il imaginerait un monde merveilleux à la place de cette ville pollué et enfumée par les gaz des voitures et des produits chimiques des usines, s’il le pouvait. Ae Mi l’empêche d’imaginer de telles choses. Ae Mi a toujours été à ses côtés où qu’il aille. Pourtant, ce jour-là, il s’était rendu seul dans la ville, arpentant les ruelles et observant la vie quotidienne des passants qui se pressaient à prendre le métro ou le bus. Il en avait un léger sourire gravé sur le visage. Ses yeux pétillaient à l’idée de voir Ae Mi s’épanouir ici-même, de se voir lui-même s’épanouir en ce lieu.

« Excusez-moi… Avez-vous… »

La vieille ajhumma passe son chemin quand il la questionne. A vrai dire, lui et Yi Seul étaient censés se rendre visite sur la place face à la tour de Séoul. Ceci dit, il a bien du mal à se retrouver en ces lieux. Il a surement pris davantage de temps à regarder la carte pour se situer qu’à parvenir à arriver à destination de leur « rendez-vous ». il s’agissait surtout qu’un rendez-vous amical. Yi Seul est une grande amie de Ji Woo ; et la meilleure amie de son frère, d’ailleurs, mais il s’agit là d’un simple détail. Ji Woo est très attaché à Yi Seul malgré le peu de fois où il a pu partager des moments avec elle. Lui, son frère et elle forment en quelque sorte un trio comme dans le film de J.K Rowling. Ils sont souvent inséparables. Et quand Ji Woo avait tendance à venir à Séoul pour quelques jours lors des vacances, il réclamait toujours la présence de Yi Seul, sans pourtant oublier sa tendre Ae Mi. Yi Seul ne la connait pas, mais sans doute serait-elle heureuse de connaitre l’unique Ae Mi qui est venue, elle aussi, vivre à Séoul avec Ji Woo. Un soupir s’échappe de ses lèvres, mais il n’en démord pas. Ji Woo s’assoit sur un banc et inspecte les lieux. Aucune trace de Yi Seul. Peut-être a-t-elle autre chose à faire, ou peut-être lui est-elle arriver quelque chose. A cette simple idée, Ji Woo se voit déjà se faire décapiter par Ji Hwan. Seulement, a peine cette simple pensée traverse son esprit que la silhouette de la jeune femme apparait aux côtés d’un arbre caché par le contrejour du soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the new year is out here and I will make a lovely list (..) ♦ yi seullie   Mer 18 Juil - 15:24

Le soleil se levait lentement et petit à petit la ville se réveillait. Chacun commençait sa journée comme il avait l'habitude de le faire ; la monotonie de tout une vie. Certains se préparaient pour une longue et habituelle journée de travail tandis d'autres pensaient à leurs loisirs ou continuaient simplement de dormir. Yi Seul, elle, avait choisi de prolonger son sommeil. Après tout, elle en avait bien besoin, parfois elle se stressait et se fatiguait pour pas grand chose, en particuliers lorsque cela avait un quelconque rapport avec son physique.

Lentement elle se réveilla, son sommeil la quittait peu à peu jusqu'à ce qu'elle puisse enfin ouvrir les yeux. Elle s'était réveillée tardivement, cela étant dû à l'accumulation de sa fatigue de tous les jours. Et puis ce n'est pas comme si elle était pressée ... Sa journée était déjà planifiée, la jeune fille avait tout prévu. Un peu plus tard dans la journée elle ira voir Ji Woo à Séoul. Cela faisait quelques temps qu'ils ne s'étaient pas vu, alors il lui manquait. Lorsqu'ils étaient plus jeunes, ils étaient quasiment inséparables avec Ji Hwan. Yi Seul se sentait un peu protectrice envers Ji Woo. Il avait beau être plus âgé qu'elle, elle avait peur qu'il lui arrive du mal. Elle était en quelque sorte devenue sa noona, toujours à vouloir prendre soin de lui ou à s'inquiéter pour lui. De plus, elle adorait vraiment le câliner ! Chaque fois qu'elle passait du temps avec lui, elle se sentait toujours mieux. Le jeune homme fait parti des rares personnes à pouvoir lui remonter le moral si elle ne va pas bien.

Yi Seul n'allait pas trainer plus longtemps, elle partit se préparer. Après plus de trois quart d'heure elle fut enfin prête. Aujourd'hui, elle choisit de porter un t-shirt aux rayures bleues & blanches et un slim bleu aussi. Et Elle décida de laisser ses cheveux dénouer. Elle partit en direction de Séoul, mais cette fois-ci la demoiselle dut partir à pieds. Ses voitures étaient au garage pour une vérification et les seules voitures qui lui restaient n'étaient pas bleues alors elle ne voulut pas les prendre. Aujourd'hui elle avait choisi le bleu comme couleur alors ce ne sera rien d'autre. Et puis elle se dit qu'il fallait bien changer de temps en temps. Alors peut-être était-ce pour cesser une certaine monotonie qu'elle fit cela. Yi Seul a une façon très spéciale de penser ...
La demoiselle prit donc les transports en communs, son trajet en bus ne dura pas très longtemps. En un vingtaine de minutes elle arriva à sa destination, ou du moins presque. Bien évidemment le bus s'était arrêté à un arrêt afin de laisser les passagers descendre tendis que d'autres prendront leurs places. La jeune étudiante devait se rendre à la place de la tour de Séoul. Mais à vrai dire elle hésitait sur la direction à prendre et de là où elle était, elle ne voyait pas la tour. Elle marcha donc un peu tout en cherchant, s'était-elle trompée de direction ? Après cinq courtes minutes de recherches elle trouva enfin la tour. Alors elle avança en sa direction, mais il fallait maintenant trouver Ji Woo. Ce dernier était assis sur un banc, l'air pensif. Lorsque Yi Seul le vit, elle ne put s'empêcher de sourire ; elle se trouvait face à lui, séparés par une route. Puis elle traversa en empruntant le passage piéton pour venir le rejoindre. Elle fit cela tout en lui faisant des signes en criant son nom. Certains pouvaient la prendre pour une folle, mais elle s'en fichait un peu. Puis elle arriva face à lui, toujours aussi souriante et le salua.
    « J'espère que tu n'as pas attendu très longtemps ... Oh ça ne va pas ? Tu as l'air ... bizarre ... ? »
Le jeune homme semblait soucieux, un peu perdu dans ses pensées comme si quelque chose le préoccupait. À peine arrivée, la jeune femme s'inquiétait déjà pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the new year is out here and I will make a lovely list (..) ♦ yi seullie   Jeu 9 Aoû - 19:21

(excuse moi pour le temps que j'ai pris... TT)


Il n’est pas soucieux du retard de Yi Seul. Il est anxieux, plutôt, de se voir monter les marches de cet immense édifice derrière lui. Assis sur un banc face à la tour de Séoul, il n’y fait pas face – il est bien trop effrayé pour s’imaginer en haut de celle-ci. Il y réfléchit davantage que quand il doit trouver un cadeau d’anniversaire pour Ae Mi. Ae Mi… Son prénom raisonne comme un écho dans son esprit. Son prénom réveille des palpitations inconnues dans sa poitrine. Elles semblent irrégulières et intenses, mais Ji Woo se force à ne pas s’en soucier – c’est assez idiot comme ça de ne penser qu’à elle ; en sachant qu’elle n’est juste que sa meilleure amie.

« Ne t’inquiète pas. Je… Je rêvassais, de toute manière. »

Un immense sourire se dessine sur ses lèvres, illuminant ainsi son visage si peu joyeux à l’idée de monter en haut de cette effroyable tour. Ji Woo n’a pas le vertige, loin de là – la simple idée de se retrouver dans le vide l’effraie totalement. Il perd tous ses sens et se retrouve juste paralyser jusqu’à ce qu’on réussisse réellement à le contrôler. Ae Mi contrôle ces choses-là – du moins la plupart. Quand Ji Woo commence à manquer d’air, elle connait les gestes qu’il faut faire pour le calmer, pour l’apaiser. Ceci dit, Ae Mi n’est pas là aujourd’hui. C’est peut-être la raison pour laquelle, il se trouve si anxieux, si perturbé à l’idée de ne plus pouvoir respirer de peur ou par les rafales du vent tout en haut de cette tour. Ji Woo serait bien capable de prendre ses jambes à son cou en s’excusant auprès de Yi Seul pour n’être qu’un trouillard, mais ce matin-là, il avait promis à Ji Hwan de ne pas agir comme tel en compagnie de sa meilleure amie. Ji Woo est souvent surpris de voir qu’il y a une personne pour qui son frère à l’air de soucier, mise à part lui-même. Yi Seul a beau être une fille qui connait la famille depuis des années déjà, elle n’est juste que la meilleure amie de Ji Hwan est rien d’autre. Ji Woo n’a jamais compris pourquoi il estimait que Ji Hwan devait faire davantage attention à celle qu’il aime ou doit aimer plutôt qu’à l’amie de longue date. Ji Woo a toujours été ignorant de la vraie relation de ces deux-là, évidemment. Il ne peut pas s’imaginer une seconde que Ji Hwan a le béguin pour la fille avec qui ils forment un trio soudé et triomphant. C’est comme-ci il s’imaginait lui-même dans les bras de Ae Mi. Seulement… entre nous : Il l’a déjà imaginé et il l’imagine toujours. Ji Woo est un garçon rêveur et sans avenir propre. Il est censé crever, c’est pourquoi il n’accorde pas réellement d’importance sur ses propres relations. Il préfère s’attarder à deviner le lien fort et incassable des deux meilleurs amis du palais plutôt que de s’imaginer embrassant Ae Mi et lui offrant une bague. Sauf que… Il l’a envisagé une fois. Ou peut-être deux. Mais la réalité a toujours refait surface pour lui fouetter à la figure qu’il n’est pas le bon, ne sera jamais le bon, et n’ira pas loin. Qui a dit qu’il n’irait pas loin déjà ? Les médecins les plus compétents de Séoul ? Agé aujourd’hui de vingt ans, Ji Woo sourit, et respire le grand air du mieux qu’il peut. Aujourd’hui, il s’offre une nouvelle expérience, sans Ae Mi – seul – tout seul. Certes, Yi Seul l’accompagne, mais c’est un grand pas pour le garçon déshérité. Monter en haut d’une tour alors que l’on a peur de s’évanouir avant la fin ou de tomber dans le vide, c’est surement la plus merveilleuse chose qu’il aura fait de sa vie. D’ailleurs, c’est une étape qui est marquée sur son carnet secret caché sous son oreiller. Il y a écrit tous ses vœux, tous ses désirs refoulés, comme embrasser Ae Mi au coucher de soleil face à la mer sur l’ile de Jeju. Ce désir est révolu car il se trouve avoir retrouvé sa famille et le palais en compagnie de la jeune demoiselle.

« Erm. Je rêvassais encore. Excuse-moi, Yi Seullie. »

Un deuxième sourire illumine son visage tandis qu’il se lève et vient enlacer la jeune femme de ses bras robustes. Il encercle son cou et dépose son menton sur son épaule en souriant doucement. Ji Woo n’a pas l’habitude d’être tactile ou câlin avec quelqu’un d’autre que Ae Mi – cependant, il s’agit là d’une amie très chère dans son cœur ; il s’agit de la Hermione de leur trio triomphant de toujours. Il passe son bras tour de celui de la jeune femme et la tire vers l’entrée de la tour de Séoul où des enfants se ruent pour être le premier à être en haut. Déglutissant difficilement, il lève son regard vers les milliers d’escaliers qu’ils vont devoir monter pour arriver à leur but. Un soupir s’échappe de ses lèvres et il tourne son visage vers la jeune femme en grimaçant. Au fond de lui, il ne veut pas. Il refuse. Il a peur. Il tremble même. Cependant, il a promis de grandir, de se montrer fort. C’est une étape importante pour lui, et ça, personne ne le sait vraiment. Yi Seul sait-elle qu’il est malade ? S’en rappelle-t-elle d’ailleurs ? Il inspire profondément une bouffée d’air.

« Je tiens à te préciser que si je hurle là-haut… Il faudra appeler les pompiers. D’accord ? »

Un rire nerveux s’échappe de ses lèvres fines et il pose un pied sur la première marche en tirant la jeune femme à son côté. S’il la lâche, il tombe. S’il la lâche, il risque vraiment d’avoir une attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the new year is out here and I will make a lovely list (..) ♦ yi seullie   Lun 13 Aoû - 18:59

Le jeune homme toujours perdu dans ses pensées vint se réveiller en entendant la voix de la jeune femme. Yi Seul se demandait bien à quoi il pouvait penser, mais ce devait être quelque chose d'important pour occuper tant ses son esprit. Elle continua simplement à le regarder, Ji Woo était souvent comme ça ; un peu rêveur.
    « Ne t’inquiète pas. Je… Je rêvassais, de toute manière. »
Yi Seul se contenta simplement de lui faire un joli sourire. Tout comme lui souriait aussi. Peut-être était-il enthousiaste de leur sorti. Quoiqu'il en soit, la jeune femme était bien contente de le revoir, elle l'appréciait vraiment beaucoup. Ji Woo était comme sa peluche, elle adorait le câliner et prendre soin de lui. Elle se dit être sa noona.

Ji Woo vint se lever puis l'enlacer tout en lui présentant ses excuse pour cette sorte d’absence. Puis en lui prenant le bras, il l'entraina vers la tour où ils comptaient se rendre. Yi Seul le suivit donc. Cela faisait longtemps qu'ils ne s'étaient plus vu, même si d'habitude lorsqu'ils se voyaient ils étaient aussi avec Ji Hwan.

En arrivant au pied de cette tour devant les escaliers, des enfants vint passer devant tout en courant. Ils étaient pressés de se trouver tout en haut de cette tour. Et Yi Seul les comprenait bien ! Elle adorait ce genre de sensation, être tout en haut comme si elle pouvait dominer le monde. Se sentir supérieure, sans parler de la vue sur la ville que la tour offrait. Pouvant tout observer, que ce soit les individus qu'elle ne connait pas ou même le paysage qui change si vite avec le temps. Ah décidément, elle n'en aura jamais marre des sensations fortes. D’ailleurs, Yi Seul a toujours voulu voler, c'est une chose qui la fascine tellement. Si elle pouvait choisir d'avoir un pouvoir, elle n'hésiterait pas une seconde à choisir le vol. Cette impression de se sentir libre est une chose qu'elle a toujours voulu posséder, elle aimerait être libre faire tout ce qui bon lui semble sans aucune limite. Un simple rêve, elle le sait bien.
La demoiselle avait vraiment hâte de se retrouver tout en haut de cette tour, elle voulait y aller depuis longtemps mais n’avait jamais pu. et puis, elle ne voulait pas y aller seule. La solitude n'a jamais été agréable.

Alors qu'ils commençaient à monter les premières marches, quelque chose n'allait pas. Elle sentait Ji Woo anxieux, hésitant et peu sûr de lui, on dirait même qu'il tremblait. Il s'accrocha un peu plus au bras de Yi Seul. La grimace qu'il fit montra à la jeune femme à quel point il était paniqué. Bien sûr, elle savait qu'il était assez fragile et parfois peu sûr de lui. C'était justement pour ça qu'elle se sentait responsable comme sa noona à toujours prendre soin de lui.
    « Je tiens à te préciser que si je hurle là-haut… Il faudra appeler les pompiers. D’accord ?
    Ji Woo, ait un peu plus confiance en toi. Tu verras, c'est rien, tu n'as aucune raison d'avoir peur ... Je suis avec toi, ne t'inquiète pas. »
Elle avait dit ça avec un sourire pour le mettre plus à l'aise. Elle voulait vraiment le rassurer, qu'il réussisse à vaincre ses peurs. Yi Seul ne le laisserait pas, elle restera bien avec lui. Jamais elle ne l'abandonnerait et puis si vraiment ça n'irait pas, elle ne le forcerait pas. Elle veut simplement qu'il devienne plus fort et plus confiant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: the new year is out here and I will make a lovely list (..) ♦ yi seullie   Sam 18 Aoû - 22:59

« C’facile à dire pour toi. T’as pas peur de t’effondrer avec l’adrénaline qui te traverse. T’sais, il suffit d’un regard avec un jolie fille, et… et j’pourrais flancher… Fin… Je crois ? »

Un rire nerveux traverse ses lèvres tandis que son bras se resserre autour de celui de la jeune femme. Il n’y avait surement qu’une seule personne sur terre qui pouvait lui donner confiance en lui et ce n’était autre que Ae Mi. Elle avait beau ne pas parler et écrire, dessiner sur des carnets vierges pendant des jours, des mois, des années – elle était l’unique être au monde qui lui donnait confiance en lui, et en qui il avait réellement confiance. Non pas qu’il n’a pas confiance en Ji Hwan ou même en Yi Seul, mais dans son esprit, dans sa petite tête, sa caboche, c’est ainsi qu’il réagit – c’est ainsi que ses neurones s’actionnent, se multiplient et font de lui un être à part entier, un être spécial. Un soupir s’échappe d’entre ses lèvres toutes les cinq minutes, mais ils montent d’un pas plutôt lent, les marches de ces longs et immenses escaliers. Dans sa tête, il se dit qu’ils n’en finiront jamais – qu’il montra des escaliers à jamais, jusqu’à atteindre le paradis et crever en silence sans voir son visage une dernière fois. Bien sûr, il a tort. Bien sûr, il se fait bien trop de mouron pour si peu. Mais c’est dans sa nature. Il est né ainsi et vivra avec cette peur inlassablement jusqu’à ce que tout s’évanouisse, jusqu’à ce que ce problème s’évapore et le laisse vivre à sa guise. « Vivre » n’est-ce pas un bien grand mot pour une si petite vie ? Lee Ji Woo n’y croit pas à la vie. Comme il ne croit pas aux miracles, aux dieux, aux religions ancestrales et à toutes ses niaiseries que Maman Lee aurait été capable d’utiliser pour sauver son fils. Faute de preuve, il n’était qu’un fils banal et elle ne se souciait pas tant que ça de ses quintes de toux, de ses frissonnements incessants, de ses crises de somnambulismes, de tout ce qui provoquait sa « maladie », disons. Sa main s’enfonçait dans le creux du coude de Yi Seul et il poussait un énième soupir de désespoir.

« On est… vraiment, vraiment, VRAIMENT, obligé de monter tout ça ? Ca me fou déjà la migraine d’imaginer la vue… Et le vent. T’as pensée au vent, Yi Seullie ? Et si j’fais une attaque ? T’vas appeler Ji Hwan et lui dire qu’on est monté là ? Il va t’en vouloir, tu sais ? »

Un léger rire traverse ses lèvres. Il est tendu. Ca se voit à son visage. Il est crispé. Ses yeux sont rouges. Il regarde autour de lui. Tout le temps. Trop de fois. Si Ae Mi aurait été là, elle l’aurait calmé tout de suite en le prenant dans ses bras, en caressant sa chevelure. Pourquoi ne lui avait-il pas dit où il allait aujourd’hui ? Pourquoi ne l’avait-il d’ailleurs pas vu avant de partir ? Il s’en voulait presque, car elle pourrait s’inquiéter… Et si elle s’inquiète et qu’il lui arrive effectivement quelque chose ? Dans sa tête, tant de questions et réponses se chevauchent dans sa tête qu’une migraine effroyable ne l’aide pas à y voir plus clair. Mais il est certain d’une chose : si il lui avait dit, il se sentirait mieux. Si elle était là, il serait carrément sage comme une image et ne serait décemment pas en train de geindre toutes les cinq minutes. C’est ça d’être un « malade » compulsif. Il en rajoute des couches pour qu’on s’occupe de lui, pour qu’on le chouchoute, qu’on lui prépare la popote et qu’on le borde, le soir. Ji Woo est un gamin qui ne désire que l’attention féminine, à tout point de vue – celle qu’il n’a pas reçu de sa mère, sans doute. Ae Mi a toujours comblé de désir, cette envie – mais voilà qu’une autre femme est à ses côtés. Cette amie d’enfance qu’il partage avec son frère jumeau. Une douce gamine. Une grande jeune femme. Il l’imagine déjà au bras d’un homme riche avec une robe de marié et un voile blanc. Le genre de rêve que tu te refuses d’avoir, en quelque sorte. Le genre de rêve qu’une gamine comme Ae Mi, comme ta Ae Mi, pourrait avoir. Et si c’était le cas, il a beaucoup de sang d’encre à se faire, le petit gars. Non pas qu’il n’a pas le droit de lui offrir le bonheur qu’elle désire. Disons simplement qu’il s’est toujours vu comme le seul et unique garçon qui a le droit de gouter ses lèvres alors qu’il n’est pas son petit ami – ô ça non il ne l’est pas.

« Hey, tu te moques de moi, maintenant, Yi Seullie ? J’vais le dire à Ji Hwan et il va ordonner qu’on réutilise les fouets. T’as pas le droit de te moquer d’un prince. Même si j’suis déshérité. Puis… Yaaah ! Ae Mi elle se moque jamais de moi. Ou… Ou presque jamais. M-Mais… C’vraiment effrayant d’ici. »

Il s’est penché à une des fenêtres transparentes de la tour. Une grimace horrifiée se lit sur son visage. Fichtre. Pourquoi il s’est lancée dans cette aventure ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: the new year is out here and I will make a lovely list (..) ♦ yi seullie   

Revenir en haut Aller en bas
 
the new year is out here and I will make a lovely list (..) ♦ yi seullie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: archives :: RPs-
Sauter vers: