AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 happy and crazy together ҩ pv Yongjae

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: happy and crazy together ҩ pv Yongjae    Ven 13 Juil - 16:41

Le matin était la chose que la demoiselle redoutait le plus. Elle essayait tant bien que mal à se réveiller en avance pour avoir du temps à se consacrer ; batailler avec ses cheveux et essayer une dizaine de coiffure pour finalement les laisser libre et dénoué. Elle inspectait aussi sa peau vérifiant surtout qu'elle n'ait aucune cerne dû à la fatigue. Ou même ses formes et son poids, il lui suffisait de prendre trois grammes de plus pour qu'elle décide de se soumettre à un régime intensif : repas légers et équilibrés et cinq heures de sports par jour. Ceci lui a déjà causer quelques problèmes de santé, mais la jeune fille attache beaucoup d'importance à son physique. Pour ce qui est des vêtements, ceci est beaucoup plus simple. Elle s'habille avec élégance et simplicité pour ne pas rappeler à tout le monde à quel point elle est riche. Aujourd'hui elle s'était contentée d'un t-shirt clair, couleur pastel avec quelques fines touches de jaunes citron peu présentes. Il y avait également des manches courtes qui formaient des petits volants. Pour ce qui est du bas, elle prit simplement un short en jean assez court, mais pas trop non plus, elle n'aimait pas porter des choses vraiment trop courtes qui laissaient voir beaucoup trop de choses ... Et finalement, elle remporta la guerre contre ses lisses cheveux et y mis simplement un joli ruban de façon à en attacher une partie afin qu'ils ne viennent pas les déranger. [like this] Elle galérait souvent à les remettre en place lorsqu'ils étaient libres comme le vent.

Enfin prête elle sortie de chez elle et prit une voiture qu'elle conduisait bien sûr elle même. Elle choisit un véhicule de sa collection, aux allures de courses et exotiques. Elle choisit donc une voiture de marque lotus aux teintures grises. Lorsqu'elle conduisait ses véhicules, elle se sentait si libre et avait l'impression qu'elle pouvait parcourir le monde et faire tout ce qui lui plaira. Elle était rêveuse ... Mais il ne fallait pas tarder, en s'occupant de son apparence elle avait perdu son avance et elle devait donc se dépêcher pour ne pas arriver en retard. Elle quitta le riche quartier de Apgujeong où elle logeait dans un loft et prit la route vers Hongdae où se situait l'université qu'elle fréquentait. Les études lui paraissait parfois ennuyeux, c'était surtout la monotonie des choses qui l'exaspérait. Et il faut bien avouer que certains de ses camarades sont de réels cas spéciaux ! Enfant difficile, elle n'hésite vraiment pas à juger ces gens.

En quelques minutes elle arriva à l'académie, une fois de plus sous les yeux d'admirateurs qui ne pouvait que l'envier de conduire ce genre de voitures. Cependant il y avait aussi ces « rabats-joie » comme elle les nomme, qui eux trouvent simplement qu'elle fait son intéressante et veut seulement que tout le monde n'ait de yeux que pour elle. Mais Yi Seul se fichait de ces derniers, elle aimait sa passion et ne s'en priverait pour rien au monde. Une fois arrivée les cours commencèrent. Étant en études littéraires, elle trouvait le temps très long, comme la plupart des étudiants en fait ... Elle avait choisit cette section pour apprendre à composer ses propres chansons, elle avait aussi choisi une option art car elle appréciait la peinture, c'était un moyen de se calmer et de se détendre d'après la demoiselle.

La première moitié de la journée était écoulée, venait alors l'heure du déjeuner. Miss Moon espérait qu'il y aurait quelque chose de délicieux et surtout de la viande, elle mourrait de faim. Elle s'impatientait et ne supportait plus l'attente, elle sentait aussi les gargouillis de son ventre qu'elle essayait de calmer en cessant d'y penser. C'était toujours comme avec la jeune étudiante, elle faisait des régimes mais une fois ceux-ci terminés, elle se jetait sur la nourriture pour au final devoir en faire un autre étant donné les résultats du régime. Elle ne le cachait pas et avouait être très gourmande. Malheureusement l'attente fut en vain, il n'y avait là que des légumes. Elle soupira mais remplit tout de même son plateau, il fallait bien qu'elle mange quelque chose.

La demoiselle vint s'installer après avoir chargé son plateau, elle n'était pas d'humeur et donc décida de s'installer sur une table toute seule. Elle commença à manger mais elle sentit quelque chose contre sa joue. Avec on doigt elle vint regarder ceci et vint cette substance verte écrasée contre sa fine peau. On s'était amuser à lui lancer un petit pois semble-t-il. Elle vint s'essuyer la joue afin de faire disparaitre toute trace de ce projectile puis regarda dans plusieurs direction avant de trouver le coupable. Une jeune étudiant qui avait l'air de trouver cela marrant vu le sourire qu'il affichait sur ses lèvres. Yi Seul l'avait déjà vu, il s'agissait d'un gosse de riche et il était désigné comme l’héritier de sa famille. Il racontait toujours cette histoire pour plaire aux filles. Mais la demoiselle Moon perdait son calme, elle serra les poings et vint se relever. Yi Seul prit son plateau et vint le jeter avec violence sur le garçon qui le reçu en pleine face. Il avait même les marque de ceci. Puis il eut un instant de silence ... Ce même silence qui règne avant la tempête. La guerre commença ; une bataille de nourriture improvisée vint faire son apparition. Yi Seul vint se mettre sous sa table pour ne pas recevoir d'autres projectiles. Elle voyait cependant très bien ; des garçons avaient l'air de vraiment s'amuser, des filles se plaignaient d'en recevoir dans les cheveux mais ripostaient tout de même. Un vrai champ de bataille. La demoiselle semblait chercher quelqu'un, tout en restant sous la table elle inspectait les lieux. Puis vint trouver ce qu’elle cherchait ; il s'agissait de Seo Young Jae. Un étudiant avec qui elle s'entendait à merveille. Restait le plus bas possible -limite à quatre pattes- elle vint s'approcher de lui puis attrapa son bras et vint courir pour ne pas qu'ils se reçoivent la moindre chose ; cela était impossible alors elle s'arrangeait pour en recevoir le moins possible. Ils parcoururent les couloirs et vint se diriger dans les toilettes des filles. Il n'y avait personne de toute façon et ce n'est pas comme si elle lui avait laisser le choix.

Ils étaient tous les deux, elle ne put s'empêcher de rigoler puis vint lui dire un « ici on ne risque rien » tout en plaisantant. Young Jae était son double, c'était l'étudiant avec qui elle s’entendait le plus ici. Ils étaient très complices mais parfois ils leur arrivaient de se chamailler pour un rien ! La demoiselle se regarda dans le miroir et redressa ses cheveux. « Oh nan ! » fit-elle de soupire en s'apercevant qu'elle avait tacher son t-shirt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: happy and crazy together ҩ pv Yongjae    Lun 16 Juil - 18:54

Quand il marchait à travers les couloirs de l’école, il se sentait difficilement invisible. Quand il passait son temps à griffonner sur sa feuille des équations et que le professeur interrogeait une dizaine d’autres élèves que lui, il se sentait particulièrement peu utile, là où il se trouvait. La mièvrerie des paroles de ces camarades remontait inlassablement dans ses pensées, mais il n’y faisait guère attention. Qui ici avait vraiment eu le courage de s’opposer à Young Jae ? Il paraissait légèrement trop narcissique quand on le voyait. C’est pour cette raison que les jeunes filles reculaient quand il approchait et que certains garçons ne faisaient même pas attention à sa présence quand par miracle monsieur voulait s’immiscer dans une conversation quelconque. Derrière ce flot d’élèves qui ne semblaient pas dans le cœur du garçon, il y avait tout de même deux ou trois personnes de bon cœur, qu’il appréciait à leur juste valeur. Il était rare que le gamin puisse s’intéresser à quelqu’un et à sa personnalité. C’était ce qu’on disait – ce que l’on pensait, avant tout ; seulement, ils avaient tous tort à propos de Young Jae.

Petit Young Jae n’était pas narcissique. Non loin de là. Il savait juste que son génie pouvait être un réel atout et il se reposait un peu trop de ses capacités intellectuelles avant d’apprendre réellement la définition du mot « amitié » ou « amour ». Petit Young Jae était un petit homme dépourvu de sourire ; et ce, ce n’était point faux – mais comment le gamin pourrait-il sourire après les deux premiers mois de la mort de sa mère ? Petit Young Jae est un peu trop terre à terre. Il se laissait juste vivre au jour le jour, le pauvre gamin. Il ne pouvait pas savoir que les gens le trouveraient bien trop banal et insensible. Il ne pouvait pas se rendre compte de cela, car à défaut d’être encore un « enfant », il n’avait jamais appris comment vivre en société, comment être un « homme », comment apprécier une personne. Toujours derrière le jupon de sa maman, il ne pouvait rien faire de bien original pour attirer l’œil d’un camarade, car sa seule originalité restait avant tout son génie, son intelligence surdéveloppée, son envie de paraitre le « meilleur ». Petit Young Jae était bien trop honnête, bien trop franche. Il ne se rendait pas compte que quand il venait à parler avec quelqu’un, qu’il allait forcément le blesser si il lui avouait certaines choses que son interlocuteur ne devait en aucun cas savoir. Il faut dire qu’il n’a jamais compris pourquoi les gens le prenaient mal quand on définissait l’un de leurs premiers défauts verbalement-parlant et en face à face – mais ça, c’était justement la première erreur à ne pas faire – et lui, il les fait toutes ; il les encaisse ; il les enchaîne.

Derrière ce flot d’impertinents, comme il lui arrivait de les déterminer, il y avait une fille. Elle était gentille et drôle, un peu le même genre que sa demi sœur, So Ra. Bien que celle-ci soit un phénomène qu’il n’ait pas encore totalement discerné totalement. Yi Seul était enfant, comme lui, particulièrement joueuse. La première fois qu’ils s’étaient rencontrés, le garçon s’était fait avoir trois fois avant de tomber sur les fesses en regardant la gamine rire. Il n’avait jamais compris pourquoi si soudainement, une enfant de haute famille pouvait s’intéresser à un gamin si peu intéressant comme lui. Peut-être avait-elle compris que derrière cette façade de moquerie et de franchise blessante, il y avait un jeune homme prêt à faire ses preuves, drôle et généreux, qui ne demandait aussi qu’à partager de bons moments avec des gens d’une bonté aussi magique que Moon Yi Seul, elle-même.

Ce jour-là, petit Young Jae s’était rendu en cours, comme à son habitude. Il arborait son nouvel uniforme et souriait légèrement. Il essayait bel et bien de changer pour le monde qui l’entourait. Cependant, il s’était promis que si aucun changement n’opérait, il se promettait de ne jamais apprendre davantage à grandir comme un homme. Young Jae voulait devenir responsable et honnête, depuis sa plus tendre enfance. Son frère lui avait toujours dicté sa conduite, sa mère aussi. Alors quand ces deux-là eurent disparus de sa vie, qui aurait pu devenir son « model » ? Maman Seo était morte. Elle s’était mariée à un homme. Mais Young Jae n’a jamais compris pourquoi elle lui avait demandé de l’écouter et de le traiter comme un père. A ses yeux, Young Jae n’en avait aucun. A ses yeux, son seul modèle avait été son frère, mais même ce grand avocat que Young Sun était devenu, n’était plus autant aux côtés du gamin qu’il ne l’aurait voulu. Petit Young Jae faisait face, seul, et c’était pour cette raison que ce matin-là, il avait levé la main en cours, pour proposer une réponse et l’expliquer à ses camarades – ce que Young Jae, ne fait que très rarement, voir, jamais.

« Ehm. Professeur ? Es-ce que je peux… »

A priori, ils avaient tous assimilés le détail qui faisait la différence. A priori, pour la première fois depuis des années, il avait eu des sourires et des remerciements de la part de ses camarades. Lui qui a toujours été taciturne et renfermé lors des cours et des intercours, c’était à la fois une victoire et une première pour le jeune homme. Aussi, s’achevait rapidement le cours pour laisser filer les élèves dans la cafétéria à l’autre bout de l’école. On l’invitait à s’assoir dans un groupe, mais il refusait poliment. Young Jae n’avait pas coutume de manger à l’intérieur de la cafétéria. Du moins, pas quand il était seul. Ce jour-là, Yi Seul et lui étaient censés se « rejoindre » à leur table favorite, mais quand le jeune homme parvint à quelques mètres de là où elle se trouvait, de la nourriture fut jeter dans tous les sens et la bataille commençait. Soupirant, il s’était installé sous une table pendant que le monde se calme et que les surveillants apparaissent. Cependant, rien n’y fit, c’était davantage pire au fil des secondes qui passaient. Il devait évidemment se résoudre à participer à la bataille et il semblait que ce ne l’enchantait point. Il voulait juste voir Yi Seul et s’enfuir loin de tout ce vacarme. Un soupir s’échappait de ses lèvres et il se ruait hors de sa table pour se rendre auprès de la jeune femme qui l’emmenait déjà hors de ce chantier de nourriture volante. C’était idiot, mais quand Yi Seul apparaissait, il semblait rayonner pour de vrai – comme si il avait une raison d’être heureux sur terre. Cela n’arrivait que tous les quatre jours car ils ne passaient pas tout le temps du monde ensemble, mais il était réellement heureux de partager quelque chose avec quelqu’un – et avec Yi Seul, donc.

« Tu sais qui a déclenché tout ça ? J’arrivais quand ça à commencer et du coup… »

Il se taisait machinalement. Des bruits survenaient dans le couloir tandis qu’ils s’étaient réfugiés dans les toilettes des filles pour qu’elle puisse inspecter les dégâts de son nouveau chemisier et gilet. Souriant, Young Jae avait sorti son mouchoir pour épousseter ses épaules et arranger un peu la couleur de son chemisier blanc taché par de la purée ou autre texture visqueuse. Il s’agenouillait face à elle et l’attirait face à lui, tandis que son mouchoir passait lentement sur chacune des parcelles du tissu. Il évitait bien entendu de croiser son regard, car tout geste à une signification pour lui. Elle pourrait croire qu’il était amoureux d’elle, mais ce n’était pas le cas. Il voulait juste bien faire et arranger son image dans la société - comme il l’avait fait en cours ce matin-là.

« En tout cas, ton chemisier est à présent… jaune. D-désolée. »
Revenir en haut Aller en bas
 
happy and crazy together ҩ pv Yongjae
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Happy city
» [Lampadaire] Happy Lamp par Vaugh Shannon
» Aster alpinus 'Happy End'
» TISSOT Happy Owners Club - le club des heureux propriétaires
» Comment être heureux (How to be happy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: archives :: RPs-
Sauter vers: