AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 POKER FACE ★ 3 sur 4

Aller en bas 
AuteurMessage
The King
& vous devez m’obéir.

& vous devez m’obéir.
avatar

Pseudo : luu&abby.
Célébrité : the king.
Date d'inscription : 28/04/2012
Messages : 230

MessageSujet: POKER FACE ★ 3 sur 4   Mar 8 Mai - 11:52

poker face ❀
Les détracteurs de la monarchie changent perpétuellement de visages. Certains sont simplement de vieux parlementaires, amateurs de débats sans fin et de controverses interminables. D’autres sont de doux idéalistes qui, rêvant d’un monde plus juste, s’opposent par principe à un système où le pouvoir se transmet de manière héréditaire. Puis il y a les ambitieux : des hommes et femmes qui veulent supplanter l’élite en place, des journalistes qui cherchent à se faire un nom en laissant éclater le scandale qui causera la chute de la dynastie, des laissés-pour-compte qui brûlent de se venger de cette société qui les a oubliés. Tous ne sont pas dangereux. Les côtoyer, c’est comme s’essayer à la roulette russe. On pointe ce pistolet sur votre tempe. L’arme n’est chargée que d’une seule balle. C’est cependant assez pour que vous vous sentiez menacé. Mais il est plus mathématiquement plus probable que, quand on appuiera sur la gâchette, ce ne sera que de l’air qui sortira, des paroles creuses et vides, rarement suivies d’effet. Pour renverser une royauté qui a survécu à l’usure du temps et des siècles, qui a su se maintenir malgré les vicissitudes de l’Histoire, il faut en avoir les moyens. Rares sont les opposants qui ont effectivement de quoi faire face. Comment convaincre tout un pays que ce qui a marché jusqu’ici doit être aboli ? Le dilemme est grand, et beaucoup jettent l’éponge. Et pourtant, parfois, le coup part. Certains que l’on avait sous-estimés révèlent leur jeu : la presse expose aux yeux de tous la vie de tous la vie cachée d’un de membres de la famille royale, on apprend que tel cousin du roi est impliqué dans des trafics illégaux, l’orphelinat qu’avait ouvert le prince doit fermer parce qu’un investisseur, ayant été soudoyé, a décidé de ne plus financer le projet. Et cetera, et cetera. La guerre est ouverte, et tant la partie n’est terminée, tous les coups sont permis.

hwang so ra ft. jang hae byul
baek ji eun 'dawn' ft. im ji na - nana (after school)
seo young sun ft. lee dong hae (suju)
choi jae hwa ft. lee min ho


Dernière édition par The King le Jeu 20 Sep - 17:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://longlivetheking.frbb.net
The King
& vous devez m’obéir.

& vous devez m’obéir.
avatar

Pseudo : luu&abby.
Célébrité : the king.
Date d'inscription : 28/04/2012
Messages : 230

MessageSujet: Re: POKER FACE ★ 3 sur 4   Jeu 17 Mai - 10:21

Annyeong! Mon petit prénom c'est hwang so ra. Je suis originaire de séoul. D'ailleurs, j'y suis né(e) le dix mai ; ce qui fait qu'aujourd'hui, j'ai seize ans. Si vous saviez à quel point j'aime les hommes. Ça vous intéresse de savoir que je suis célibataire ? En tout cas, je suis actuellement lycéenne. Je suis poker face.
hwang so ra

featuring jang hae byul.
crédit to cooky.




his little story
1) On dit souvent de So Ra qu’elle est une originale. Force est de constater qu’il s’agit d’un euphémisme. Véritable pile électrique, la demoiselle ne fait jamais rien à moitié, quitte à choquer, quitte à désarçonner. Ecologiste et végétarienne, elle se nourrit par exemple exclusivement d’épinards et de choux de Bruxelles.

2) D’aucuns pourraient la trouver mignonne elle, le fillette, qui aime encore jouer aux poupées. Mais il ne faut point s’y tromper. Si So Ra apprécie ces jouets de chiffons et de porcelaines, c’est parce que ce sont les seuls êtres au monde qui lui obéissent réellement au doigt et à l’œil, satisfaisant ainsi la dictatrice en puissance qui sommeille en elle.

3) So Ra est en effet quelqu’un de très autoritaire. Cela tient partiellement à son éducation. Voulant compenser l’absence d’une mère morte en couches, Papa Hwang a eu tendance à trop gâter son enfant. Il s’est toujours plié en quatre pour répondre au moindre de ses caprices. Mais si il n’a jamais voulu contrarié So Ra, c’est aussi parce qu’elle était la seule qui la rattachait à sa défunte femme. Même visage, mêmes traits – quand il la voit sourire, il a l’impression de retrouver celle qu’il a épousée. Parfois, on pourrait penser qu’il n’aime pas la demoiselle pour elle-même, mais pour tous les souvenirs auxquels elle est liée.

4) Comme on la traitait perpétuellement en véritable princesse, la jeune fille en est venue à penser que toutes les couronnes du monde lui revenaient. C’est pourquoi elle participe régulièrement à des manifestations contre la famille royale en place. Le fait que d’autre qu’elle, Hwang So Ra, puisse régner lui apparaît comme une injustice flagrante qu’elle se doit de corriger.

5) Malheureusement pour elle, il lui arrive parfois de se heurter à la réalité. Tantôt ce sont des camarades qui se moquent de son extravagance, tantôt il s’agit de son père qui l’implore d’être normale, comme les autres. So Ra fait mine de ne pas s’y fier et de repartir dans son monde. La jeune fille a même créé son propre jeu vidéo, un monde virtuel où elle est effectivement la reine de tout l’univers (et c’est, là, un vaste univers car dans ce jeu, les extraterrestres existent). Mais même lorsqu’elle se réfugie dans son imagination et dans sa fantaisie, la demoiselle ne parvient pas oublier combien ce genre de remarques peuvent la blesser. En vérité, So Ra serait prête à renoncer à tous les trônes du monde si on lui accordait la liberté d’être qui elle veut être, si on reconnaissait qu’elle n’est qu’elle, et personne d’autre, et surtout pas sa mère.
seo young jae
So Ra est un étrange spécimen. Cela, tout le monde le sait. Mais Seo Young Jae en est conscient plus que quiconque. La première fois qu’ils se sont rencontrés, la petite So Ra, haute comme trois pommes et âgée de neuf ans à peine, a décrété qu’il serait son esclave ; Comme elle comptait dominer l’humanité toute entière, il lui fallait bien commencer par quelqu’un. Elle exigea donc qu’il la considère comme la maîtresse de l’univers. Maman Seo, elle, fut plus raisonnable : elle lui présenta l’enfant comme la fille de l’homme qu’elle ait épouser, comme celle en qui il devait voir une petite sœur. Mais aux yeux de Young Jae, So Ra n’a jamais été la dictatrice mondiale qu’elle prétendait être, ni une simple cadette. Le jeune homme a d’abord pensé qu’il s’agissait d’une extraterrestre. Puis, de manière plus terre à terre, il s’est dit que ce devait être une folle à lier – mégalomane de surcroît. Mais il y a plus qu’il e veut l’avouer : avec ses idées étranges et ses élucubrations sans fin, So Ra apporte une touche de fantaisie dans l’univers froid et cartésien du jeune homme. Elle est donc celle qui sait le distraire, celle qui le fait sourire… celle qui l’attire. Mais cela, personne ne le saura jamais. Ou du moins, est-ce ce qu’il espère.
seo young sun
Young Sun est grand, beau. Peu bavard, certes. Puis, en théorie, comme la mère de So Ra a épousé le père du jeune homme, il s’agit de son frère par alliance ; mais qu’importe ce genre de détail face au grand amour ? Si Roméo et Juliette s’étaient souciés d’histoires de famille, on ne parlerait sans doute pas d’eux aujourd’hui. Dès le premier regard, So Ra s’est entichée de Young Sun. Ou du moins, est-ce ce qu’elle se plaît à croire, trop heureuse d’avoir enfin trouvé son prince charmant, son homme idéal. Aussi, à chacune de leur entrevue, elle rajuste sa coiffure et se pare de son plus éclatant sourire. Cela n’encourage guère le jeune homme à parler davantage, il reste comme sur ses gardes, comme cachant quelque chose – peut-être est-ce les regards énamourés qu’elle lui jette sans cesse qui l’intimident… allez savoir =_=. Mais cet air mystérieux ne le rend que plus attrayant, petite Hwang ne désespère pas. Elle l’aura un jour, elle l’aura. Puis viendront le mariage, les trois enfants et la grande villa au bord de la mer. Sauf si Young Sun parvient à s’exiler en Papouasie Nouvelle-Guinée pour échapper à cette tarée qui le fait réellement flipper.
cho gae in
Une femme qui porte un pistolet et qui arrête tous les méchants bandits ? So Ra est fan. Complètement, absolument, indéniablement. Depuis qu’elle a lu un article au sujet de Gae In dans la presse, Hwang junior suit partout son idole. Elle l’attend à la sortie du commissariat, se pointe au café où la jeune lieutenant aime prendre ses pauses et ses beignets, se rend au même supermarché qu’elle. Gae In pourrait l’arrêter pour harcèlement, mais avoir une fidèle admiratrice la flatte énormément. C’est pourquoi elle a décidé de lui apprendre les ficelles du métier. Cette petite est aussi folle qu’elle. Elle ira donc loin. Certes, avec sa chevelure blonde et son babillage incessant, So Ra n’est pas encore assez discrète pour l’accompagner en planque. Mais cela viendra, cela viendra… Peut-être.
(c) codes by Luu.



Dernière édition par The King le Sam 7 Juil - 10:32, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://longlivetheking.frbb.net
The King
& vous devez m’obéir.

& vous devez m’obéir.
avatar

Pseudo : luu&abby.
Célébrité : the king.
Date d'inscription : 28/04/2012
Messages : 230

MessageSujet: Re: POKER FACE ★ 3 sur 4   Jeu 17 Mai - 10:22

Annyeong! Mon petit prénom c'est baek ji eun. Je suis originaire de séoul. D'ailleurs, j'y suis né(e) le trente décembre ; ce qui fait qu'aujourd'hui, j'ai vingt deux ans. Si vous saviez à quel point j'aime les hommes. Ça vous intéresse de savoir que je suis célibataire ? En tout cas, je suis actuellement serveuse (a la table du roi). Je suis poker face.
baek ji eun

featuring im ji nah (nana – afterschool).
crédit to cooky.




his little story
1) A en juger par l’amertume qui l’habite aujourd’hui, on pourrait croire que Ji Eun est née dans un foyer qui manquait d’amour et d’affection. Or, c’est tout le contraire. Maman Baek, qui est une boutiquière certes un peu autoritaire, a toujours été adulée par son mari, comptable de son état. Tous deux se sont toujours tués à la tâche afin d’offrir à leurs deux filles ce qu’il y avait de meilleur. Ainsi choyée par ses parents, Ji Eun est aussi idolâtrée par sa petite sœur, Emily, qui serait prête à tout sacrifier pour son aînée.

2) Ce n’est qu’à l’école que la demoiselle a été exposée à la haine et aux moqueries. On a du mal à y croire quand on voit aujourd’hui sa taille de guêpe, mais lorsqu’elle était enfant, Ji Eun était un peu ronde et enrobée. Ses camarades de classe étaient sans pitié pour ses kilos en trop. Les vêtements élimés qu’elle arborait car ses parents n’avaient pas les moyens de lui en payer de plus jolis n’arrangeaient en rien la situation. Trop longtemps victime de quolibets et de remarques désobligeantes, Ji Eun s’est forgée une carapace que personne ne peut briser.

3) A force de régimes drastiques et d’intempestives cures d’amaigrissement, Ji Eun est parvenue à être ce qu’elle est aujourd’hui : une jeune femme, sûre d’elle et pleine d’arrogance, que tous les hommes désirent et que toutes les femmes envient. Les plaisanteries sur son apparence se sont tues, et on ne fait plus que chanter ses louanges. Mais les compliments cessent dès que l’on se frotte au caractère froid et antipathique de la demoiselle. Cynique et sarcastique, elle n’épargne personne de ses commentaires cassants. C’est sa manière à elle de se venger.

4) Comme on la respecte depuis que son apparence s’est métamorphosée, Ji Eun est prête à tout pour conserver sa beauté. Journées passées chez l’esthéticienne, milliers de wons jetés par la fenêtre pour quelques robes d’été… La jeune femme dépense sans compter, mais son porte-monnaie ne suit pas toujours. C’est pourquoi elle a pour but de se trouver un riche mari qui subviendra à ses besoins. Ce matérialisme peut écoeurer, mais Ji Eun n’en a rien à carrer.

5) Garder la ligne lui coûte cependant d’incommensurables efforts. La jeune femme reste très sensible aux sucreries ; elle a un faible particulier pour les éclairs au chocolat et sait rarement y résister.
lee ji hoo
Cette fille l’intrigue. Ses allures de top-model et sa longue chevelure y sont pour beaucoup, mais il y a autre chose. Elle est exactement le type de femmes qui lui plait. Cela vaut bien entendu sur le plan physique, mais aussi intellectuellement parlant. Lorsque les deux jeunes gens ont une conversation, Ji Eun parvient exactement à trouver ce que Ji Hoo voudrait qu’une demoiselle lui dise. Elle a l’humour qui lui convient, les expressions qui l’adore… Aurait-il rencontré l’âme sœur ? Il lui arrive de le penser. Si seulement Ji Hoo savait la relation qui unissait la jeune femme à Min Ki, il changerait sans doute d’avis. Tout cela n’est en effet qu’une mascarade : si Ji Eun sait si bien se rendre agréable aux yeux du prince, c’est parce que le meilleur ami de celui-ci lui a dit comment s’y prendre. Au début, tout cela n’était un jeu. Encore l’un de leurs défis stupides. Min Ki voulait simplement tendre à piège à Ji Hoo qui jurait qu’il ne tomberait jamais amoureux, pariant que même son meilleur ami n’arriverait pas à le détromper. Lorsqu’il a fait part de cette idée à Ji Eun, elle a immédiatement sauté sur l’occasion. Quand on cherche un mari richissime, quoi de mieux qu’un prince ? Mais les sentiments commencent à s’en mêler, et la partie pourrait s’avérer plus risquée que prévu.
jo min ki
Au restaurant, il est le patron, et son rang à elle n’est que celui d’une subordonnée. Au lit, le rapport de forces a tendance à s’inverser. Mais Min Ki est loin de protester. Le jeune homme doit l’avouer. Ji Eun lui plaît : sa force de caractère, sa détermination à toute épreuve, ses traits d’esprit moqueurs… avec elle, il a l’impression de ne jamais s’ennuyer. Cependant, il est conscient que leur relation restera sans doute sans lendemain. Ji Eun n’a jamais caché son avidité et son goût pour les types fortunés. Lui qui peine à rembourser ses factures n’a pas le compte en banque qu’il lui faut. Aussi, pour la garder à ses côtés, il a décidé de devenir son allié. Régulièrement, Min Ki présente à son amante d’autreshommes au porte-monnaie bien garni. Le dernier coup qu’il lui arrangé ? Des rencontres avec son meilleur ami princier : Lee Ji Hoo.
baek emily
Emily est tout ce que Ji Eun n’est pas : tendre, affectueuse, naïve. Il fut un temps où Ji Eun aurait voulu être comme sa cadette. Elle pesait alors vingt kilos de plus et enviait les regards appréciateurs que les garçons lançaient à sa petite sœur, tandis qu’il l’ignorait. Mais les années ont passé, et la jalousie s’est transformée en mépris. Quand Emily a quitté la maison des Baek pour son petit-ami de l’époque, Ji Eun a coupé les ponts avec elle, la jugeant stupide de se montrer aussi dépendante. Mais un soir, la jeune femme a trouvé Emily sur le pas de sa porte, en pleurs et sans nulle part où aller. Entre les sanglots, elle lui a dit ce qui lui arrivait : elle attend un bébé. Maintenant qu’Emily touche le fond, Ji Eun sera-t-elle celle qui parviendra à la sauver ? Pour l’instant, elle se contente de l’héberger, et elle trouve que cela est déjà bien assez.
(c) codes by Luu.



Dernière édition par The King le Sam 7 Juil - 10:31, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://longlivetheking.frbb.net
The King
& vous devez m’obéir.

& vous devez m’obéir.
avatar

Pseudo : luu&abby.
Célébrité : the king.
Date d'inscription : 28/04/2012
Messages : 230

MessageSujet: Re: POKER FACE ★ 3 sur 4   Jeu 17 Mai - 10:22

Annyeong! Mon petit prénom c'est seo young sun . Je suis originaire de séoul. D'ailleurs, j'y suis né(e) le vingt deux septembre ; ce qui fait qu'aujourd'hui, j'ai vingt huit ans. Si vous saviez à quel point j'aime les femmes. Ça vous intéresse de savoir que je suis célibataire ? En tout cas, je suis actuellement avocat . Je suis poker face.
seo young sun

featuring lee dong hae (suju).
crédit to cooky.




his little story
1) Quand il a passé l’examen du barreau Young Sun rêvait de défendre la veuve et l’orphelin Il était un idéaliste qui pensait pourvoir instaurer une société plus belle, plus juste. Cette candeur l’a depuis bien longtemps quitté, mais il lui arrive secrètement de le regretter.

2) C’est par ailleurs le Young Sun naïf et passionné qu’elle a aimé en premier. Elle[i]… le jeune homme ne peut même plus prononcer son nom tant elle l’a blessé. Il s’agissait d’une femme plus âgée, déjà mariée. A côté de son époux, banquier véreux de son état, l’avocat encore innocent et intègre l’a immédiatement séduite. Lui aussi n’a pas pu lui résister. Ce fut une sorte de coup de foudre mutuelle qui mena à toutes ces brèves entrevues que le sceau du secret savait si bien pimenter, à toutes ces nuits dans leur hôtel habituel pendant lesquelles leurs deux corps ne devenaient plus qu’une seule et même entité, à tout ce feu qui les consumait. Elle promettait qu’elle allait quitter son mari, elle disait qu’il lui donnait la force de tout plaquer. Elle ne le ferait jamais, mais il la croyait. Il était tombé amoureux, et la chute se révéla très brutale.

3) Ils se fréquentaient depuis presque deux années quand elle tomba enceinte de lui. Young Sun eut la bêtise de se réjouir de la nouvelle et de lui présenter la bague qu’il gardait sur lui depuis des mois. Le rire qui accueillit sa demanda est toujours gravé dans sa mémoire, il ne l’oubliera jamais. Quel imbécile ! Quel idiot ! Pensait-il réellement qu’elle serait prête à renoncer au confort de son foyer, à la carte de crédit que son mari lui avait donnée et à son titre de duchesse pour un avocat qui ne défendait que des causes perdues. Mieux valait faire passer l’enfant pour celui de son époux ou avorter.

4) Young Sun pourrait justifier son insensibilité par cette histoire d’amour qui a mal tourné. Mais il doit avouer qu’il n’y a pas que ça. Quand il a, lui aussi, voulu jouer les pourris et se mêler à des jeux de puissance et à des intrigues pour se venger, le jeune homme a découvert que l’argent et le pouvoir le grisaient. Il y a pris goût et semble désormais prêt à tout, même à écraser le premier qui osera se mettre en travers de son chemin.

5) Mais quand il est fatigué ou un peu trop ivre, la nostalgie l’assaille à nouveau. Et il ne peut s’empêcher de se demander si cet enfant qu’elle portait lui aurait ressemblé.
seo young jae
On dit que les liens du sang sont les plus forts. A beaucoup, cela peut passer pour une banale généralité. Mais dans le cas de Young Sun et Young Jae, cela s’avère être vérité. Les jeunes hommes ne sauraient trop dire pourquoi ; peut-être est-ce que l’un est la seule famille que l’autre a encore au monde. Dans tous les cas, le fait est que les frères Seo s’entendant réellement bien. Il n’y a qu’aux côtés de son côté que Young Sun fait un peu tomber le masque de froideur et d’insensibilité qu’il s’est composé. Ce gamin lui rappelle ce qu’il a un jour été : jeune, naïf et innocent. C’est pourquoi il veut tant que Young Jae profite de la fin de son adolescence et de ce qui lui reste d’insouciance. Il essaie donc de le dérider un peu et de faire en sorte qu’il ne soit plus aussi sérieux. Mais ses efforts se révèlent vains : à l’évidence, son petit frère préfère largement ses bouquins aux boîtes de nuit où il lui arrive de le trainer.
hwang so ra
Young Sun est grand, beau. Peu bavard, certes. Puis, en théorie, comme la mère de So Ra a épousé le père du jeune homme, il s’agit de son frère par alliance ; mais qu’importe ce genre de détail face au grand amour ? Si Roméo et Juliette s’étaient souciés d’histoires de famille, on ne parlerait sans doute pas d’eux aujourd’hui. Dès le premier regard, So Ra s’est entichée de Young Sun. Ou du moins, est-ce ce qu’elle se plaît à croire, trop heureuse d’avoir enfin trouvé son prince charmant, son homme idéal. Aussi, à chacune de leur entrevue, elle rajuste sa coiffure et se pare de son plus éclatant sourire. Cela n’encourage guère le jeune homme à parler davantage, il reste comme sur ses gardes, comme cachant quelque chose – peut-être est-ce les regards énamourés qu’elle lui jette sans cesse qui l’intimident… allez savoir =_=. Mais cet air mystérieux ne le rend que plus attrayant, petite Hwang ne désespère pas. Elle l’aura un jour, elle l’aura. Puis viendront le mariage, les trois enfants et la grande villa au bord de la mer. Sauf si Young Sun parvient à s’exiler en Papouasie Nouvelle-Guinée pour échapper à cette tarée qui le fait réellement flipper.
kwon gabrielle
C’était un de ces dîners mondains où tout le monde s’ennuyait. Gabrielle étouffait un bâillement, lorsque Young Sun l’a approchée. La jeune femme n’a pas été dupe ; elle devinait que tout cela était bien intéressé. Elle ne s’est pas trompée : quand il a vu cette richissime héritière, Young Sun a tout de suite voulu la rallier à sa cause. Si seulement il pouvait la convaincre de lui prêter des fonds et de l’aider dans ses machinations contre la monarchie… pour l’instant, Gabrielle fait mine d’hésiter, de tergiverser, d’atermoyer. Les deux jeunes gens sont comme engagés dans une partie d’échecs, obsédés par des questions de pure stratégie. Leur jeu n’a rien d’innocent. Il implique aussi beaucoup de persuasion et de séduction, beaucoup de regards aguicheurs et de nuits sensuelles. Qui l’emportera ?
(c) codes by Luu.



Dernière édition par The King le Sam 7 Juil - 10:29, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://longlivetheking.frbb.net
The King
& vous devez m’obéir.

& vous devez m’obéir.
avatar

Pseudo : luu&abby.
Célébrité : the king.
Date d'inscription : 28/04/2012
Messages : 230

MessageSujet: Re: POKER FACE ★ 3 sur 4   Jeu 17 Mai - 10:22

Annyeong! Mon petit prénom c'est choi jae hwa. Je suis originaire de séoul. D'ailleurs, j'y suis né(e) le date ; ce qui fait qu'aujourd'hui, j'ai vingt six ans. Si vous saviez à quel point j'aime les femmes. Ça vous intéresse de savoir que je suis célibataire ? En tout cas, je suis actuellement architecte. Je suis poker face.
choi je hwa

featuring lee min ho.
crédit to cooky.




his little story
1) Les Choi étaient autrefois très proches du pouvoir royal. Il s’agissait d’une grande lignée de militaires qui avaient offerts bien des généraux et des soldats à la mère patrie. Mais la maison a perdu de sa superbe et est désormais honnie par tous. Son tort est d’avoir accueilli d’un bon œil l’annexion de la Corée par les Japonais et d’avoir collaboré. A la Libération, tous les membres de la famille ont été privés de leurs titres de noblesse et ont reçu l’interdiction de travailler au service de l’état.

2) C’est dans l’espoir de réhabiliter leur nom et de laver leur réputation que les Choi font partie des opposants les plus farouches à la monarchie. Ils animent des clubs de réflexions où se réunissent tous les gens du même bord, ils financent des manifestations qui dénoncent les actions du pouvoir royal. On raconte même qu’il leur arrive de corrompre des fonctionnaires.

3) Malgré tout, Jae Hwa est longtemps resté à l’écart de ses intrigues. Au lycée, le petit intello qu’il était avait tout simplement d’autres préoccupations. Etre président du club d’échec lui prenait vraiment trop de temps, n’est-ce pas ? Puis myope comme il était, quand il ne lui fallait pas déplacer un fou ou une dame, il devait se rendre chez l’opticien pour se faire faire de nouvelles lunettes. C’était une absolues : tête-en-l’air, il en perdait de multiples paires pendant l’année. Certes, pour comploter et jouer les vilains de l’histoire, il y avait toujours les vacances. Mais à ce moment-là, il était bénévole à la SPA. Bref – Jae Hwa avait toujours une excuse pour ne pas participer aux actions peu recommandables de sa famille. Ses frères aînés le traitaient de lâche, son père arguait qu’il déshonorait son nom. Lui s’estimait tout bonnement trop intelligent pour continuellement vivre dans le passé comme ils le faisaient.

4) Mais depuis quelques années, son discours a changé. Son visage s’est refermé, et on le voit arborer la même mine sombre et sérieuse que les autres hommes de sa famille. Il est passé de l’autre côté et travaille lui aussi à faire tomber la monarchie. C’est sans doute la mort de son cousin Geun Seok qui l’a sans doute converti. Jae Hwa aimait celui-ci comme un frère, comme un double. Tous deux ne partageaient pas les mêmes points de vue, mais s’étaient toujours entendus. Ils se comprenaient. Du moins, Jae Hwa le pensait-il jusqu’à ce qu’il apprenne que Geun Seok avait à dessein foncé dans la voiture qui transportait la femme du prince héritier. Un tel engagement, une telle force de conviction qui donne même le courage est surtout contagieuse. Voilà ce que disent ses frères et son père pour s’expliquer son soudain changement de comportement.

5) Et cela ne fait que prouver à quel point ses frères et son père sont des idiots. Sérieusement, qui embrasserait une cause pour laquelle un de ses êtres les plus chers est aveuglément mort ? Il faut être réellement stupide pour croire cela. Mais tant que l’illusion reste intacte, Jae Hwa préfère ne détromper personne. Cela pourrait mettre en péril son jeu d’agent double. En effet, le jeune homme n’a point vendu son âme au diable et n’est pas devenu le laquais des desseins vengeurs de sa famille. Il ne fait seulement mine de marcher dans leurs combines afin d’accumuler des preuves de la corruption de sa famille. Avec le dossier qu’il constitue, Jae Hwa espère les faire tous tomber devant la justice. Il s’agit peut-être de sa chair et de son sang, mais ces bêtises cessent. Tant d’animosité a déjà causé trop de victimes.
lee ji hye
Ji Hye a connu Jae Hwa par l’intermédiaire de Geun Seok qui était le cousin et le meilleur ami du jeune homme. A eux trois, ils formaient une sacrée équipe et régnaient maîtres absolus sur le club d’échec du lycée. Ji Hye s’est immédiatement prise d’affection pour celui qui comptait tant aux yeux de son petit-ami de l’époque. Jae Hwa, lui, s’est toujours montré plus distant à son égard. Elle a souvent pensé que c’était parce qu’il ne l’appréciait guère. C’est en vérité tout le contraire. Dès le premier regard, il est tombé sous le charme de la princesse ; Son rire, son caractère passionné, sa façon de faire un mat en seulement cinq coups… il n’en fallait guère plus pour le subjuguer. Mais c’était là la bien-aimée de Geun Seok qu’il convoitait ; il s’agissait là de sentiments qu’il devait museler. Puis vint l’attentat que son cousin commit. Il ne fut alors plus question ni de l’approcher, ni même de la revoir. Jae Hwa a bien tenté de la rappeler, mais toute cette histoire a bien trop blessé Ji Hye qui veut tirer un trait. Si seulement il était aussi aisé d’oublier…
cho gae in
Ce n’était pas tant par altruisme qu’il avait voulu jouer les bons samaritains. Tout au plus, il s’agissait une question de bonnes manières. Mais soyez courtois, et voilà votre récompense. Si Jae Hwa avait su qu’empêcher un simple vol de portable pouvait avoir de telles conséquences, il se serait abstenu. Mais il ne pouvait pas se douter que la policière qui prendrait la déposition de sa plainte était une folle à lier, vaguement paranoïaque sur les bords. Dès qu’elle l’a vu, Gae In l’a immédiatement trouvé suspect. Avec ses grands yeux ronds et son envie de toujours bien faire, il avait l’air trop innocent pour être honnête. Oui, ce raisonnement est tordu, mais Gae In a toujours eu un grain. Pour Jae Hwa, il est désormais trop tard. Inspectrice Maboul est sur le coup, sortie pour démasquer le psychopathe qui se cache en lui. Serviable comme il est, Jae Hwa l’aiderait bien – d’ailleurs, lorsque ses journées lui en laissent le temps (c’est-à-dire lorsqu’il s’ennuie comme un rat mort), le grand criminel en puissance qu’il est se fait un devoir de passer au commissariat. Malheureusement, le jeune homme n’a pas encore fait connaissance avec ses instincts meurtriers. Alors, en attendant, il se laisse injustement conduire au poste.
song ki joon
C’est fou l’effet que peuvent avoir des petites annonces sur une vie. Un jour, vous ne vous connaissez ni d’Eve, ni d’Adam. Un autre, vous êtes colocataires et logez sous le même toit. Voilà comment Ki Joon et Jae Hwa se sont connus. Mais au fil du temps, les jeunes hommes en sont venus à partager davantage que le loyer et le corvée de ménage. Quand Ki Joon a vu que Jae Hwa, trop obnubilé par ses livres et ses plans d’architectes, se nourrissait exclusivement de ramyuns instantanés le cuisinier en lui s’est offusqué et a décidé de prendre les choses en main. Tous les jours, Ki Joon prépare à Jae Hwa de bons petits plats, veillent à ce qu’il prenne régulièrement ses repas et menace de le priver de dessert s’il ne se lave pas les mains avant de passer à table. Jae Hwa répond à chaque fois par de narquois « Oui, Maman. » Mais il ne peut jamais réprimer en sourire en coin car, au fond, une maman… c’est pas si mal que ça.
(c) codes by Luu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://longlivetheking.frbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: POKER FACE ★ 3 sur 4   

Revenir en haut Aller en bas
 
POKER FACE ★ 3 sur 4
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: wanted-
Sauter vers: