AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 eun ae ➜ "Vous trouvez l'aventure dangereuse ? Essayez la routine, elle est mortelle."

Aller en bas 
AuteurMessage
Wang Eun Ae
& DOWN

& DOWN
avatar

Pseudo : jay/juno.
Age IRL : 26
I'm also : nobody else.
Célébrité : la belle lee min jung.
Date d'inscription : 08/07/2012
Messages : 54

MessageSujet: eun ae ➜ "Vous trouvez l'aventure dangereuse ? Essayez la routine, elle est mortelle."    Dim 8 Juil - 12:32

Annyeong! Mon petit prénom c'est wang eun ae. Je suis originaire de séoul. D'ailleurs, j'y suis né(e) le quatre juin ; ce qui fait qu'aujourd'hui, j'ai ving neuf ans. Si vous saviez à quel point j'aime les hommes. Ça vous intéresse de savoir que je suis une célibataire endurcie ? En tout cas, je suis actuellement conseillère diplomatique au palais et je compte bien devenir rêve du personnage. Je suis the power behind the throne.
Wang Eun Ae

featuring Lee Min Jung.
crédit to tumblr.




who i am ?
Instable. Changeante. Tant d’adjectifs pour caractériser sa stabilité bancale, Eun Ae n’a jamais trouvé le parfait équilibre. Même le fait d’avoir un enfant sur les bras ne l’a pas changé. Pavée de bonnes intentions pour son fils, les actes ne sont finalement pas là car, le naturel revient toujours à une telle vitesse chez elle. Un être insatiable, une femme pleines de contradictions, une personne constamment avec le cul entre deux chaises, l’image d’un oiseau fuyant une quelconque cage dans le cadre privée, la diplomate est indécise sur bien des sujets et surtout ceux touchant le cadre affectif. Car, en effet, niveau professionnel, Eun Ae a toujours été irréprochable. Toujours sur le qui-vive, des talents d’oratrice, réfléchie et emplie d’assurance, elle marque ici un sacré contraste. Par exemple, ses méthodes de travails sont peu connues de ses collègues et supérieurs. Eh oui. Qui penserait en voyant cette femme si professionnelle, qu’elle est en fin de compte dès plus bordélique ? Rares sont les personnes alors que la réalité est ainsi. Un bazar où seule, elle s’y retrouve. Un amas de cartons jonchant le sol de son appartement à droite et à gauche, des vêtements éparpillés avec les chaussures dans la penderie, Eun Ae a toujours eu une organisation hors du commun. Et, bien sure, avec l’habitude de vivre de cette manière, elle s’y retrouve parfaitement.
Elle est un casse-tête à elle toute seule. Bonne chance pour en trouver la solution, elle-même ne sait où elle va véritablement. A croire qu’elle procède au qui vivra verra en toutes circonstances et en subit les conséquences sans broncher. Adorant être ce genre de femme d’affaire qui est écoutée par tous lorsqu’elle prend la parole, avoir de telles responsabilités, Eun Ae puise l’importance où elle peut le trouver. Dans le regard d’un homme au premier rendez-vous, celui de son supérieur lors de ces réussites et même ceux de ses collègues, elle apprécie ce sentiment. Néanmoins, pour les hommes entrant dans sa vie, aucun n’est parvenu à s’installer durablement. De par son impulsivité, de sa peur d’être finalement prise pour une cloche, elle a un gros problème de fierté et elle ne prendra pas le risque d’être ridiculisée, blessée et heurtée dans son amour propre. Impulsive car, elle ne cherchera à comprendre et mettra rapidement les voiles dès le battement d’ailes ressenti. Peureuse, trouillarde. Pour ses histoires de cœur, elle n’a trouvé que la poudre d’escampette comme remède. Personne n’est parvenue à être assez rassurant pour qu’elle ne s’envole pas à nouveau…
Derrière toutes ces facettes contradictoires et peu glorieuses, nous ne pouvons pas lui retirer qu’elle est tout de même une personne sympathique et amusante -volontairement et involontairement-. Un coté espiègle et farouche qui lui façonne un coté attachant. Accoutumée à la culture occidentale depuis son enfance, Eun Ae démontre une grande vivacité d’esprit, quelques touches de pures féministes et une incompréhension totale face aux mœurs et coutumes coréennes. C’était comme si elle était une totale étrangère aux traits coréens, ayant tout de même de quoi franchir la barrière de la langue. Souvent remarquée de part son style de vie, de sa façon de s’exprimer, de son statut de femme doublement divorcée -même si elle ne le crie pas sur tous les toits- et avec un enfant, Eun Ae est rodée des regards alambiqués lancés à son égard. Pourtant, elle reste là avec son audace. L’unique raison étant son fils, la maman a fait une promesse et elle lui doit bien cela. Loin d’être maternelle et gâteuse avec quiconque, elle a conscience d’avoir manqué à son devoir de mère. Elle ne manifeste pas concrètement son affection mais son fils est bien plus important à ses yeux que vous pourriez l'imaginer. Masquer pour mieux régner, pourtant elle n'est jamais parvenue à garder le contrôle de quoique ce soit ...


moi si j'étais roi...
Désirez-vous véritablement poser cette question à une femme comme moi ? A une coréenne de part ses racines mais à l’esprit bien trop bourré d’idéaux occidentaux ? Une femme qui ne serait vous expliquer le fait d’être obligé à se pencher à 90° face à un aîné ou encore, se prosterner ? En plus, niveau vie privée, j’aurai fait de ces scandales dans le pays. Je suis persuadée que j’en aurai même ameuté toute la presse étrangère. Divorcée deux fois, un enfant et un garçon. Bon, pour ce dernière détail, ils auraient au moins trouvé là une façon de se consoler. Néanmoins, si vous souhaitez une réponse plus sérieuse ... Je bousculerai tous ces codes. Si j’avais eu ce destin, je déléguerai davantage. Autant de responsabilités ne devraient pas reposer sur une unique paire d’épaules. En effet, plusieurs opinions valent toujours mieux qu'une. De plus, je laisserai les femmes avoir plus de place dans le fonctionnement de la société, quitte à avoir non-pas un roi mais pourquoi pas, une reine à la tête du pays. Nous ne sommes pas des plantes vertes ! Dans le monde, il y a bien des femmes qui ont été largement plus courageuses que les hommes, bien plus glorieuses. Ajoutez à tous ceci, je distribuerai aussi plus équitablement les richesses car, rouler sur l’or alors qu’une bonne partie de son peuple ne peut en faire autant ; je n’y retirai aucunes satisfactions. Ils ont essayé en France et cela leur a valu une tête alors, prenons nos précautions ! Le roi a beau avoir un titre onéreux, il n’en reste pas moins humain et pour cela, je me verrai davantage abolir cette monarchie ou tout au moins, tous ces privilèges. De cette façon, je me sentirai moins dépayser et surement, plus attachée à ma patrie.. ( Puis, en venir à rouler à gauche, ce ne serait pas mal non-plus. Parce que j'ai encore du mal à ce niveau là ... )DOWN WITH ROYALTY.

tell me your story.
De ma terre natale, je n’en appris uniquement de mes parents. Sur mes papiers, il est inscrit Séoul comme lieu de naissance. Pourtant, seule la nostalgie de la patrie reportée par mes géniteurs, je n’avais. Nous nous y restâmes jusqu’à mes deux ans. Par la suite, nous volions vers les Etats Unis. Un amour pour ce pays, un envie d’exil, ce fut à ces instants de ma vie que je pris goûts aux voyages. Chicago. Chicago. Chicago. J’y étais jusqu’à mes huit ans. Après, mes parents devinrent de véritables globetrotteurs. Mon père mit sa carrière entre parenthèses et ma mère arrêta de faire cours à une tripotée d’élèves ; elle se limita à mon frère et moi. Nous passâmes par le Mexique, la France, le Portugal, l’Afrique du Sud, le Vietnam puis, la Corée du Sud. Six ans à jouer les minis aventuriers, nous ne rencontrâmes aucun serpent à sonnette, aucun donjon intrépide, aucune civilisation cannibale. Non, les seuls sonnettes étaient celle des grandes résidence des capitales, les donjons étaient ces villes à en perdre aisément le nord et les civilisation cannibale s’apparentaient plus à des grappes sous, ou les personnes un peu trop louches des métros. Nous avions souhaité l’aventure en gardant le confort. C’était étrange. Seul, l’Afrique du Sud et le Vietnam nous dépaysèrent davantage. Les agitations des grandes villes n’étaient plus. Le calme régnait à ces instants et les plus beaux paysages s’inscrivirent dans ma mémoire. Puis, il y eut Séoul, la capital de la Corée du Sud, ma ville natale. Un court retour aux sources avant de mettre le cap sur Londres, ma mère voulait surement jouer dans l’originalité au lieu de retourner aux États Unis pour boucler ce mini tour du monde. Je ne m’étais jamais intéressée à ce pays et je me rendis compte d’avoir eu bien tord. Car, je m’y plus. Enfin, ce ne fut pas le grand amour continuellement. Car, comme toute histoire d’amour, il eut des hauts et des bas.

Quatorze ans, j’étais une asiatique parmi tous ces occidentaux. Comme à chaque escale, je pensais être de passage, un an voir deux. De ce fait, je n'osai pas défaire mes valises. Cependant, pour ce pays, ce ne fut pas le cas ; ce pays fut notre point d’arrivée. Dorénavant, j’avais une terre fixe. Mon père repris ses activités d’avocat et il semblait avoir retrouvé toutes sa hargne d’en temps. Son prestige renaît de ses cendres, même dans ce pays qui n’était pas le notre. De son coté, ma mère reconstituait son parcours dans une chambre noir. C’était là, une pièce interdite à mon frère et moi. Quant à mon frère, il s’accommoda rapidement à cette vie. Je devais réclamer trop de liberté, d’envier d’évasion. Certes, je me faisais des amis. Pourquoi avions-nous terminé notre route ici ? Bien assez vite, je le sus. Ma mère était malade. La maladie rentra dans ma vie. Une bourrasque torrentielle dont je n’eus pas le temps de fermer la porte, qu’elle avait déjà tout dévaster. Ma petite famille aux souvenirs par milliers s’affaissaient de jour en jour. Sa mine devint blanche, son sourire restait mais ses yeux manifestaient cette souffrance intérieure et incurable. Je luttais. Je souriais. J’étais trop jeune, j’avais encore besoin de cette mère. J’avais besoin de cette présence féminine, cette terre n’était pas la mienne. Avec qui irai-je faire les magasins ? Avec qui parlerai-je des nouvelles idylles de nos stars hollywoodiennes ? Avec qui discuterai-je de mes premières amours et craintes ressenties ? Dans quels bras me réfugierai-je ? Maman. Mianhae, comme dirait nos compatriotes coréens, j’étais terriblement effrayée à ces instants près de toi.

Seize ans, elle était devenue poussières. La femme de ma vie n’était plus. Mon frère à mes cotés, ma main dans la sienne, je devrai faire face. Seulement comme à tout moment d’accalmie dans ma vie, un événement vint tout chambouler. Ce fut la nouvelle compagne de mon père. Pour moi, c’était bien trop tôt. Je le suspectai rapidement d’avoir été avec elle, bien avant la mort de ma mère et mon intuition fut la bonne. Les hommes. Les hommes. Une équation dont, à croire, je ne trouvai jamais la solution. De toute façon, d’un sexe à un autre, nous avons toujours été des incompris. Sur ce coup là, je lui en voulut terriblement. Alors, à cette femme, cette pouffe comme j’aimais l’appeler affectueusement, je lui fis vivre un enfer. Elle n’aimait pas le vert, sa chambre fut repeinte en vert par mes soins. Elle était allergique aux chats, j’en adopta deux, dont l’un d’entre eux avait une affection toute particulière pour le lit des deux tourtereaux. Elle avait une peur frénétique des araignées, je libérai quelques mygales dans sa penderie. Une crainte des espaces clos, elle se retrouvait régulièrement coincée dans l’ascenseur. Lors de mon adolescence, j’eus ce qu’aime appeler les psy ; un passage à vide. Je jouais les petites filles modèles face à papa et je me réjouissais de la voir en larmes, prête à mettre les voiles de l’appartement familial. Cependant, elle ne le fit jamais. Coriace l’animal. Au contraire, elle s’installa définitivement, elle et son fils. Et, pour mon plus grand désarroi, ce dernier remarqua mon petit jeu. Une vie de famille qui devenait de plus en plus difficile à tolérer. J’avais besoin que d’une seule femme dans ma vie et pas de celle-ci. Ma seule terre d’exile fut l’ancienne chambre noir de ma mère. Après des mois, j’y remis finalement les pieds. Et là, je compris.
Ma mère avait choisi cette femme pour mon père, se sachant condamné. Elle avait tout orchestré de a à z. Leurs rencontres, leurs premiers rendez-vous étaient immortalisés sur ses clichés. Et moi, dans cette histoire, je déjouais tous ceci. Suite à cette découverte, je calmai le jeu. Si telle avait été sa décision, je m’en accommodai. Pourtant, j’avais toujours du mal à trouver ma place dans ce tableau familial. En plus de ce demi-frère qui me fliquait à chaque instant. En parlant de fratrie, mon frère biologique, lui, repartit à Séoul pour continuer ses études de droits et afin de se réconcilier avec ses racines. Tel père, tel fils. Sa présence me manqua et il n’était pas rare de me voir passer des heures au téléphone pour prendre de ses nouvelles. De l’autre coté, mon père se remaria. Et, contre toute attente, lorsque j’eus dix-huit ans, je restai à Londres. Je me passionnai de la politique. Loin de moi l’idée de devenir ministre, je m’intéressai davantage à la diplomatie, à la bonne entente entre deux ou plusieurs parties. Aux attitudes davantage peace and love dans mon enfance comme ma mère l'était, j’exposai toujours des idées bien particulières, plus farfelues les unes des autres et j’aimais toujours débattre d’un rien. Parallèlement, je quittai le foyer pour loger dans un modeste studio. Petit mais douillé ... Entre tous ces piles de feuilles et classeurs. A force d’acharnement et de sérieux, j’intégrai Cambridge, je parvins à mon cursus souhaité. Ce fut lors de mes années d’étudiante, plus précisément lors des vacances d'été, que je le rencontrai. A son nom, j’appris ses origines et ma curiosité fut alors piquée. Je ne savais pas encore quel impact il aurait dans ma vie. Nous parlâmes longtemps, encore et encore. Nous étions rarement d’accord sur tous les points de vue mais ce n’était pas une raison de nous froisser. Au contraire, nous semblions rechercher cette affrontement en quelque sorte et un moyen de pousser encore un peu plus le débat. Puis, au fur et à mesure, l’oiseau fit son nid et je tombai amoureuse de cet homme. Une amourette estivale, je ne devrai m’attacher et pourtant, j’en perdis des plumes.

Si dans notre vie nous devions toujours réfléchir avant de parler à un tel ou à une telle, nous ne parviendrions à vivre correctement. J’agissais sans penser au lendemain. Cependant, dans cette manière de vivre, je n’en oubliais pas la douleur d’un cœur heurté de ce genre d’amourette. Alors, deux jours avant la fin de son séjour, je mis un terme à notre relation. J’étais encore jeune. Vingt deux ans. J’étais surement une fille parmi tant d’autres, le genre de fille qu’il pourrait se faire l’été prochain. De mon coté, des hommes, il y avait encore des millions. Secrètement, je ne pouvais le nier qu’il restera une de mes plus belles histoires d’amours. Néanmoins, le risque était grand à ces instants-ci. Alors, je repris mon train-train quotidien. Enfin, j’aurai bien aimé reprendre aussi rapidement. En effet, les aléas de la vie en voulurent autrement et un être vivant se développait lentement mais surement à l’intérieur de moi. Des semaines dans le doute, une incapacité de cesser ce cycle de la vie, je décidai de garder ce bébé. Dans les moments de crainte, j’en venais à parler à ce ventre grossissant de jours en jours. Je bouquinai tant bien que mal sur le sujet de la maternité pour paraître moins penaude sur le sujet ... Même si j’avais beau avoir la volonté, je délaissai rapidement le bouquin de la maternité pour mes cours. Par ailleurs, je me lassai d’écouter la musique classique, je m’efforçai de manger correctement et je luttai pour ne pas arracher la tête de la belle-mère bien aimée. Les joies du yoyo hormonal, que voulez-vous … Pourtant, lors de cette grossesse, je ne perdis pas l’optique de mes études. Je ne souhaitais être une femme foyer à pouponner tous le reste de sa vie, de mettre ma carrière entre parenthèse et de me limiter à un emploi précaire. J’allais devenir maman et pourtant, je me voyais déjà faire mes valises pour d’autres contrés. Puis, Min Hyuk entra dans ma vie sans complication médicale. Un prénom bien coréen pour une maman qui n’y avait pas remis les pieds depuis des lustres, n’ayant le sang métissé, je gardai tout de même cette volonté familiale. Bref, je voyais enfin le bébé à qui je me confessai chaque soir. Un air paternel se décela dans les traits de son visage et à cette vision puis la fatigue accumulée, je ne pus retenir mes larmes.

Plus dans les bras de sa nourrice à titrer que dans les miens, je passai le plus guère de temps pendue au téléphone. Les affaires marchaient. Une fois mon diplôme en poche, je fis mon entrée dans l’ambassade britannique. Ce fut lors de mes premiers jours que je rencontrai un charmant jeune homme. En premier lieu mon tuteur dans ce nouveau monde de grands diplômâtes, il devint par la suite mon premier mari. Seulement, une femme avec un enfant et surtout, une femme comme moi, ça ne s’emprisonne pas si facilement. Ses projets de grande famille avec une tripotée d’enfants m’effrayèrent et je changeai alors de cap. A peine neuf mois de mariage entamés, mon premier divorce fut signé. Je profitai de ma mutation aux États Unis, en Californie plus précisément, pour faire une remise à zéro. Mon fils vivait le même train-train quotidien que moi à son âge, des voyages encore et toujours. Au fond, j’espérais qu’il ne devienne comme moi. Une femme heureuse professionnellement mais, pitoyable sentimentalement, ce devait être pour cette raison qu’il passait plus de temps avec sa gouvernante. En plus, de mes amants sans lendemain, je ne manquai pas de connaissances. Cependant, à voir, si ils étaient toujours fiables … Une fois le travail fini, je ne manquai pas une occasion de m’amuser. Un moyen de décompresser pendant lesquels je rencontrai mon deuxième mari. Un riche héritier, venu en Amérique pour les affaires, je passai des bons moments avec lui. Nous en vîmes à se marier à Las Vegas avec Marylin et Elvis en guise de témoins. Seulement, la découverte de Min Hyuk dans ma vie, le déstabilisa quelque peu. Et, vous commencez à me connaitre, une insécurité ressentie et c’est la poudre d’escampette. Néanmoins, sur ce coup là, je laissai couler. Surement, était-ce son coté frivole, je n’y portai pas attention et j'adoptai alors les œillères. Peu à peu, il s’entendit avec mon fils. Pendant, ce laps de temps à les observer, je m’imaginai avoir finalement trouvé chaussure à mon pied. Cependant, le jeune homme avait des démons et l'infidélité en faisait partie. Et, sans chercher à comprendre, le deuxième divorce fut signé. Un énième voyage suivit en direction de Londres et toujours la même rengaine s'ensuivit.

Puis, les années passèrent. Min Hyuk grandit. Très assidu pour son âge, il remarqua de plus en plus mes absences pour le boulot, le manque d’un père dans sa vie et les nombreux prétendants à ce titre que je lui ôtais inconsciemment. Les questions se firent de plus en plus nombreuses. Qui était son père ? Pourquoi n’était-il pas avec nous ? J’étais une piètre menteuse et lui, le premier, le remarquait aisément. Je lui racontai mon amourette dont il fut le résultat. Un amour sincère mais si court, j’évoquai le retour en Corée du Sud de son père après ses vacances londoniennes. Puis, automatiquement, la question se posa ; pourquoi nous nous n’y allons pas ? J’avouai être une mauvaise mère mais non inhumaine. Pour lui, le rencontrer et l’avoir en face de lui devenaient nécessaire. Après réflexion, je me décidai enfin de retourner Séoul. Une demande de mutation s’ensuivit. De plus, ce fut un moyen de revoir mon grand frère et mes grands parents, j’allais fouler à nouveau le sol de ma patrie. Néanmoins, cette patrie semblait étrangement dés plus étrangère comparée aux autres pays visités.

Et, pas manqué, encore maintenant après bientôt un an, j’ai le mal du pays. Contrairement à moi, Hyukkie se familiarise facilement, devenant aussi de plus en plus impatient de rencontrer son père biologique. Cependant, cela devient plus délicat que prévu… Je prétend faire des recherches mais je sais très bien où il se trouve. Plus j’avance dans ce train de vie et plus j’ai l’impression de faire une grave erreur. Si je ne m’écoutai pas -comme auparavant-, je serai déjà partie depuis belle lurette. La nourriture me donne de sacrés maux d’estomac, mes erreurs de langage font apparaître des yeux de hiboux sur les visages de mes interlocuteurs, ma grand-mère me rabâche à quand un (nouveau) mari -parce qu'il serait temps à bientôt trente ans ... -, les justes et coutumes m’usent et heureusement, l’alcool reste mon ami dans ces moments-là ! Et, pour ajouter un zeste d’embrouille à tous cette mascarade qu’est ma vie, j’ai eu la chance d’avoir un squatteur entre mes quatre murs de mon appartement. Par moment, la bouteille est mon amie mais malheureusement, elle ne m’empêche pas les rencontres aux histoires les plus invraisemblables les unes des autres … Une chance, au niveau professionnel, je cartonne toujours autant.
Oy! Moi c'est jay.J'ai vingt ans. Je vis en France. J'ai trouvé ce forum grâce à partenariat. Je suis connecté généralement 4/7. Mon personnage est mon premier compte et est interprété par Lee Min Jung. Et puis, le code du règlement, il me semble que c'est code validé par lu ♥. Sinon, j'voulais vous dire : j'ai eu trop de mal à me décider entre tous ces pvs ! >w< (ils sont génialissime!) En plus d'un design classe et d'un contexte qui dépote, je n'ai pas pu résister à m'inscrire ... ;w;. <3



Dernière édition par Wang Eun Ae le Lun 16 Juil - 22:58, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://juno-faddyrobot.tumblr.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: eun ae ➜ "Vous trouvez l'aventure dangereuse ? Essayez la routine, elle est mortelle."    Dim 8 Juil - 12:49

Lee Min Juuuuuuuuuuung <3 *bave* Tu sais que mon tc, c'est shinwonho ? /jenefaispasréférenceàBig (a)/ Donc obligatoirement, il nous faudra un mégalienquitue. Nya. Bienvenuuuue-euh. <3 Si tu as besoin d'aide ou d'explications, viens nous mpotter, on mange paaaaaas <3 Et, et, je vais valider ton code-euh. <3 Et et et je crois que tout le monde a eu du mal à se décider sur les pvs, mwhahahaha. <3

EDIT : aaaaah. nan. il manque un petit bout du code-euh. au début du règlement. regarde bien <3
Revenir en haut Aller en bas
Wang Eun Ae
& DOWN

& DOWN
avatar

Pseudo : jay/juno.
Age IRL : 26
I'm also : nobody else.
Célébrité : la belle lee min jung.
Date d'inscription : 08/07/2012
Messages : 54

MessageSujet: Re: eun ae ➜ "Vous trouvez l'aventure dangereuse ? Essayez la routine, elle est mortelle."    Dim 8 Juil - 13:42

Han quel accueil ! Merci !!!
Omo Shin Won Ho ! *-* Owi, c'est une obligation, une nécessité sous peine de provoquer les courroux des Dieux, d'avoir la guigne jusqu'à nos derniers jours et de dépérir dans la solitude comme une vieille chaussette ... Mmh, oui, je connais la sortie~ *&Bigc'estlebien!*
Ah oui, en effet. Je crois bien que l'écrire kikoolol juste avant m'a perturbé. XD
Voilà, j'ai rajouté le bout manquant. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://juno-faddyrobot.tumblr.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: eun ae ➜ "Vous trouvez l'aventure dangereuse ? Essayez la routine, elle est mortelle."    Dim 8 Juil - 13:50

Wang Eun Ae a écrit:
Han quel accueil ! Merci !!!
Omo Shin Won Ho ! *-* Owi, c'est une obligation, une nécessité sous peine de provoquer les courroux des Dieux, d'avoir la guigne jusqu'à nos derniers jours et de dépérir dans la solitude comme une vieille chaussette ... Mmh, oui, je connais la sortie~ *&Bigc'estlebien!*
Ah oui, en effet. Je crois bien que l'écrire kikoolol juste avant m'a perturbé. XD
Voilà, j'ai rajouté le bout manquant. ♥

Je vais valider ton code de ce pas n'alors.
Kikoolooool (a) Z'aime bien le kikooooooooooolol *déjàloin*
ET OUI OUI OUI. Je suis d'accord. Sous peine de mourir de la main d'un dieu grec ou... ou de provoquer un déséquilibre dans l'espace temps et du coup, tout le monde va finir guillotiner comme au temps de louis quatorze, ou... ouais bon, d'accord, on est en corée. Mais c'limite mieux la guillotine que les décapitations barbares du roi de joseon. Quoi que... que la tête tombe dans un seau ou sur le sol ça change rien. OMG. je raconte n'importe quooooooooooi. c'ta faute, tu m'as laissé en parlant de dépérir, eitoussa itoussa. et vui je vais dans mon coin, remplie de honte pour avoir dit tant de bêtiiiseuh. Mais bon, on est d'accord : lien obligatoire <3
Et je te laisse à ta fiche. C'pas bien de flooooooder, heiin ? xP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: eun ae ➜ "Vous trouvez l'aventure dangereuse ? Essayez la routine, elle est mortelle."    Dim 8 Juil - 19:10

Je n'ai qu'une chose à dire : épouse-moooi /pan/
Bon, j'ai déjà demandé à Dawn hier, mais c'pas grave, on trouvera un pays où la poygamie est acceptée /AIRBUUUS/ Nan, mais plus sérieusement. J'adore ce que tu as déjà rédigé pour le caractère *o* Du coup, j'ai limite honte du pv que j'ai fait. Parce que t'écris tout comme je le voyais, mais en dix fois mieux /pan/ Nyah, câliiiin. Je t'aime déjà. Puis en plus, moi qui voulais faire Do Il, le colocataire cinglé de Eun Ae...
puis en plus, tu flattes mon orgueil démesuré en disant que t'aimes les pvs
Dans tooous les cas, j'ai hâte de lire la suite de ta fiche. Tu as jusqu'au dimanche 15 juillet pour la terminer. Si tu as la moindre question, ma boîte mp t'es grande ouverte-euh <3 Mais vu comme tu te débrouilles, j'ai l'impression que je serai inutile. GIGACALIIIIIIIIIIIIIN dans tous les caas <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: eun ae ➜ "Vous trouvez l'aventure dangereuse ? Essayez la routine, elle est mortelle."    Lun 9 Juil - 0:57

lee min jung *O* très bon choix de pv & d'avatar ♥
bonne chance pour le reste de ta fiche, j'ai hâte de voir ce que tu vas faire de ce pv ** & j'espère que tu t'amuseras bien ici ~
Revenir en haut Aller en bas
Wang Eun Ae
& DOWN

& DOWN
avatar

Pseudo : jay/juno.
Age IRL : 26
I'm also : nobody else.
Célébrité : la belle lee min jung.
Date d'inscription : 08/07/2012
Messages : 54

MessageSujet: Re: eun ae ➜ "Vous trouvez l'aventure dangereuse ? Essayez la routine, elle est mortelle."    Lun 9 Juil - 23:56

En cas d'oubli, je viendrai t'harceler, Ji Woo. ♥ mwahahah. ♥ &flood, it's cool, it's good. yeah. (h) Mmh, c'est aussi avec modération. uwu *icientouscas,huhu*

Omagad ! Deux Myung Soo ... nous sommes gâtés ! *q* la polygamie, je ne dis pas non ! Soyons généreux dans la vie ! *out* et en plus, tu me rassures ! Parce que, plus j'avançais et plus j'avais peur de faire de la ***** ... cela va faire un moment que je n'ai pas repris le rp et donc, les joies de rédiger une fiche de présentation. Alors là, ça me rassure ! N'aie pas honte et merci, Ji Hwan ! *câlin* Et, si tu prends Do Il, je t'aimerai encore plus !!! Héhé, mon coloc' chéri ~ ! ♥ Bref, en cas de problème, je n'y manquerai surtout pas. :3

Sulliii ! Bon choix d'avatar également ! *-* merciii ! ♥

*vafinirsafiche*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://juno-faddyrobot.tumblr.com/
The King
& vous devez m’obéir.

& vous devez m’obéir.
avatar

Pseudo : luu&abby.
Célébrité : the king.
Date d'inscription : 28/04/2012
Messages : 230

MessageSujet: Re: eun ae ➜ "Vous trouvez l'aventure dangereuse ? Essayez la routine, elle est mortelle."    Dim 15 Juil - 10:50


Ohw... Ton délai est terminée, dear.


Je suis dans le regret de t'annoncer que le délai de sept jours pour terminé ta fiche est terminée ou se terminera dans quelques jours. Si tu souhaites avoir un délai supplémentaire, tu peux d'ores et déjà contacter un membre de l'équipe administrative et il te seras accordé. Dans le cas où nous n'avons plus de nouvelles de vous, votre compte sera supprimé dans quelques jours. Et ce serait vraaaaaaaiment dommage de vous perdre <3

votre staff bien aimé ♥
(rah nooon, j'aime pas çaaa. surtout que ta fiche est excellente, déjààà /Lupleure/)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://longlivetheking.frbb.net
Wang Eun Ae
& DOWN

& DOWN
avatar

Pseudo : jay/juno.
Age IRL : 26
I'm also : nobody else.
Célébrité : la belle lee min jung.
Date d'inscription : 08/07/2012
Messages : 54

MessageSujet: Re: eun ae ➜ "Vous trouvez l'aventure dangereuse ? Essayez la routine, elle est mortelle."    Dim 15 Juil - 17:08

Oh je suis désolée pour ce retard avec cette semaine puis le weekend chargés, je n'ai pas pu terminer correctement mon histoire. Elle est toujours en travaux sur Word.. Bref. Pourrai-je avoir une petit délai jusqu'à lundi soir ? éwè ( Même si je pense finir ce soir mais bon, sait-on jamais. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://juno-faddyrobot.tumblr.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: eun ae ➜ "Vous trouvez l'aventure dangereuse ? Essayez la routine, elle est mortelle."    Dim 15 Juil - 19:14

Eviiiidement que te l'accordeeuuuh. Nya. Donc tu as jusqu'à lundi soir, voir mardi soir, si tu le veux <3 Je mets pour mardi, comme ça, t'as encore plus plus plus de temps <3
Revenir en haut Aller en bas
Wang Eun Ae
& DOWN

& DOWN
avatar

Pseudo : jay/juno.
Age IRL : 26
I'm also : nobody else.
Célébrité : la belle lee min jung.
Date d'inscription : 08/07/2012
Messages : 54

MessageSujet: Re: eun ae ➜ "Vous trouvez l'aventure dangereuse ? Essayez la routine, elle est mortelle."    Lun 16 Juil - 23:01

Merci pour le délai ! ♥ Et, voilà, je pense avoir enfin terminé ma fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://juno-faddyrobot.tumblr.com/
The King
& vous devez m’obéir.

& vous devez m’obéir.
avatar

Pseudo : luu&abby.
Célébrité : the king.
Date d'inscription : 28/04/2012
Messages : 230

MessageSujet: Re: eun ae ➜ "Vous trouvez l'aventure dangereuse ? Essayez la routine, elle est mortelle."    Mar 17 Juil - 15:09


bienvenue sur LLTK !


Maintenant que tu es validé(e), tu peux d'ores et déjà aller recenser ton avatar, ici. Si tu désires créer un scénario lié à ton personnage, tu peux te rendre dans la partie du forum " wanted " où le formulaire de création est à votre disposition, ainsi que de petites règles à respecter. A présent, tu peux aussi aller créer ta fiche de liens, ici et te faire de nouveaux amis. N'oublie pas de trouver un emploi, un logement et de créer tes outils multimédias, ici et ici. Sur ce, nous te souhaitons encore la bienvenue. Nous espérons que tu t'amuseras parmi nous. ET BON JEUUUUUUUU <3
votre staff ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://longlivetheking.frbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: eun ae ➜ "Vous trouvez l'aventure dangereuse ? Essayez la routine, elle est mortelle."    

Revenir en haut Aller en bas
 
eun ae ➜ "Vous trouvez l'aventure dangereuse ? Essayez la routine, elle est mortelle."
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: tell me your life :: bienvenue à séoul !-
Sauter vers: