AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 THEIR HIGHNESS ★ 5 sur 5

Aller en bas 
AuteurMessage
The King
& vous devez m’obéir.

& vous devez m’obéir.
avatar

Pseudo : luu&abby.
Célébrité : the king.
Date d'inscription : 28/04/2012
Messages : 230

MessageSujet: THEIR HIGHNESS ★ 5 sur 5   Mar 8 Mai - 11:48

their highness
On dirait les mille et une pièces d’un gigantesque puzzle. De prime abord, ce n’est qu’un amas chaotique, un désordre sans queue ni tête. Ça et là, des arrière-grandes-tantes côtoient des cousins par alliance. Ailleurs, certains se demandent s’ils sont liés au huitième ou seulement treizième degré. Force est de reconnaître que la famille royale est un entrelacs bien compliqué, et on peine à en distinguer les différentes lignées. Les branches de la dynastie se sont tant et si bien ramifiées que parfois, on ne voit même plus ce qui devrait les rattacher à la souche de l’arbre. D’autres au contraire sont mortes et se sont brisées avant d’avoir eu le temps de s’épanouir et de bourgeonner. Tenter de se repérer cet innommable embarras équivaut sans doute au pire des casse-tête. Prenez cependant le temps de patiemment défaire cet enchevêtrement généalogique, et vous verrez peu à peu se dessiner tout un portrait de famille. Le tableau n’est pas toujours des plus charmants. Luttes fratricides, guerres intestines, rivalités meurtrières… Les liens du sang sont peut-être les plus forts, mais pour remporter la couronne, nombreux sont ceux prêts à les sectionner d’un coup de poignard dans le dos. Des tâches de vitriol et de cyanure souillent et ternissent l’émail de cette mosaïque que d’innombrables générations ont élaborée. Aucune pièce de la fresque ne doit pourtant être mise de côté. Il suffit d’en oublier une, et le tableau sera incomplet et raté. En effet, un seul être vous manqué, et tout est dépeuplé.

lee ji hyuk ft. park shi hoo
lee ji hye ft. moon chae won
lee ji hoo ft. jung il woo
nam soo yun ft. yoon eun hye
lee ji hwan ft. kim myung soo INFINITE



Dernière édition par The King le Mer 14 Aoû - 14:05, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://longlivetheking.frbb.net
The King
& vous devez m’obéir.

& vous devez m’obéir.
avatar

Pseudo : luu&abby.
Célébrité : the king.
Date d'inscription : 28/04/2012
Messages : 230

MessageSujet: Re: THEIR HIGHNESS ★ 5 sur 5   Sam 12 Mai - 12:51

Annyeong! Mon petit prénom c'est lee ji hyuk. Je suis originaire de séoul. D'ailleurs, j'y suis né(e) le dix mars ; ce qui fait qu'aujourd'hui, j'ai trente et un ans. Si vous saviez à quel point j'aime les femmes. Ça vous intéresse de savoir que je suis marié ? En tout cas, je suis actuellement le prince héritier . Je suis their highness.
lee ji hyuk

featuring park shi hoo.
crédit to lu.




his little story
1) L’instabilité a beau régner en ce bas monde ; il n’empêche que certaines choses de changeront jamais. Chauffée à 100 degrés, l’eau entrera toujours en ébullition. On ne verra jamais le soleil se lever à l’Ouest. Et frères et sœurs s’entendront toujours comme chiens et chats : quoique censée présider aux destinées de tout un pays, la fratrie Lee ne fait guère exception à la règle. Comme ceux de tous les autres foyers, les enfants de la famille se chamaillent, se disputent, se bagarrent même. Seul Ji Hyuk, l’aîné, demeure au-dessus de la mêlée ; d’une manière ou d’une autre, le prince héritier fait l’unanimité auprès de ses cadets. Ji Hoo et Ji Hwan s’opposent sur presque tous les sujets, mais ces derniers s’accordent au moins sur un point : Ji Hyuk, il faut le respecter. Il n’y a qu’avec Ji Hye que les relations sont plus tendues. La demoiselle a toujours adoré son frère, mais elle n’a jamais pu s’empêcher d’envier les responsabilités et toute la confiance qu’on lui a accordée à lui, et à lui seulement. Si la roue en venait à tourner, parviendrait-elle à les rapprocher ?

2) On s’imagine que le futur roi a toujours eu tous les droits, mais force est de reconnaître que le quotidien de Ji Hyuk est soumis au poids d’innombrables contraintes. Le protocole et l’étiquette lui ont longtemps semblé particulièrement lourds à porter. Il y a toujours eu quelqu’un pour lui dicter comment se comporter, comment parler, comment s’habiller. Comme ses parents souhaitaient le protéger, il lui était rarement donné de s’aventurer hors du palais. Ses journées d’adolescent se sont partagées entre cours particuliers et dîners mondains.

3) Pour échapper à cette étreinte familiale qui menaçait de la suffoquer, Ji Hyuk est parti étudier deux ans. Loin de la vie de château et refusant l’argent de sa famille, prétendant n’être qu’un simple Coréen expatrié, il a vécu plusieurs mois dans un petit appartement de la banlieue londonienne. La chaudière fuyait, l’électricité coupait, les gouttières menaçaient à tous moments de céder. Il y avait toujours un beaucoup d’enfer chez ses voisins du dessus, et pourtant… le prince a adoré. Il s’agissait de ses premiers moments de liberté, et Ji Hyuk aurait sans doute voulu ne jamais rentrer. Il a pourtant fallu s’y résigner et se ranger. Son diplôme en poche, il a donc pris l’avion du retour pour épouser celle qu’on lui promettait espérer faire un beau bébé.

4) Tout était fin prêt. Les murs de la garderie avaient été repeints en jaune poussin, les peluches envoyées par leurs proches et amis avaient été disposées autour du lit. Après des mois de débat, Ji Hyuk et So Yeon étaient même parvenus à se mettre enfin d’accord : le prochain héritier de la dynastie Lee serait un petit Jae Hyun. Il aurait les yeux de son papa et le sourire de sa maman. On lui apprendrait à courir derrière un ballon de football, son l’emmènerait au parc tous les dimanches. On le choierait, on l’aimerait. Son avenir se trouvait déjà tout tracé. Il suffit d’un rien pour le briser. Ji Hyuk aurait dû se trouver à bord de ce véhicule ; c’était ainsi que le voyage avait été planifié. Mais une réunion de dernière minute le retint, et il laissa partir So Yeon devant lui. Alors que la limousine s’éloignait du plais, une berline filant tout allure la dépassa sur sa droite. Les opposants anti-monarchistes qui la conduisaient savaient-ils seulement que ce jour-là, ce n’était pas à la vie du prince qu’ils attentaient ? L’enquête ne l’a pas démontré. Dans tous les cas, la collision fut brutale. So Yeon s’en sortit avec quelques fractures, mais l’enfant qu’elle portait y perdit la vie.

5) Bien qu’il continue à remplir ses devoirs de prince avec le plus grand des sérieux, Ji Hyuk ne sait plus si il en a réellement envie. Dans les couloirs quand il entend quelques conseillers murmurer que l’héritier pourrait changer, il est presque soulagé. C’est à peine s’il a encore la force de se lever le matin. Alors à quoi bon lutter ? Ne vaudrait-il pas mieux tout arrêter et se retirer du jeu ?
nam so yeon
Leur union consiste peut-être en un mariage arrangé, mais personne ne peut nier que So Yeon et Ji Hyuk se sont toujours sincèrement aimés. Pour la jeune femme, le coup de foudre a été immédiat. Lui a peut-être plus de temps à ne plus la considérer comme une amie, mais comme celle qui partagerait ses jours et ses nuits. Mais qu’importe. Les sentiments sont là, et les voilà ensemble vaille que vaille. Néanmoins, depuis la perte du bébé, leur bonne entente semble se déliter. Ils ne se disputent pas, n’haussent jamais le ton. De temps à autre, ils se sourient même. Mais leurs conversations dépassent rarement plus de trois phares ; leurs regards se fuient. Le seul fait de se voir leur rappelle le petit être qui devrait se trouver à leurs côtés et qu’ils ne connaîtront jamais. Sans le vouloir, ils se blessent l’un à l’autre et, afin de se soustraire à des souvenirs qui les font trop souffrir, ils préfèrent garder leur distance.
wang eun ae
C’était un jour d’été. La National Gallery fourmillait de monde ; ni Eun Ae, ni Ji Hyuk ne voyait où ils mettaient les pieds. Cela explique pourquoi ils se sont ainsi bousculés ; leurs regards se sont alors croisés, des sourires ont été échangés. Le reste de l’histoire, vous le connaissez. Ils n’étaient jamais d’accord sur rien, débattaient sans arrêt, mais c’était précisément pourquoi cette histoire les passionnait et les captivait. Mais les deux jeunes gens avaient beau s’adorer, Eun Ae savait que cela ne pouvait pas durer. Certes, elle ignorait que Ji Hyuk était le futur roi de Corée, mais elle avait devinait que là-bas, au pays, une autre femme l’attendait. Son séjour d’études en Angleterre était par ailleurs sur le point de s’achever. Trop fière pour être larguée, la jeune femme mit d’elle-même un terme à leur relation. Ce ne fut que trois mois plus tard qu’elle apprit qu’elle était tombée enceinte de lui. Maintenant que des années se sont écoulées et qu’elle a commencé a travaillé pour lui, comment le lui annoncer ?
park dong wook
Dong Wook ne l’avouera jamais, mais Ji Hyuk est comme un père pour lui. Il est un modèle à suivre, une personne à laquelle on peut se fier. Alors qu’il n’était que son chauffeur, le prince héritier a épongé toutes les dettes de Papa Park quand les services du personnel du palais l’ont informé que ses créanciers s’étaient présentés au palais. Même après l’accident qui a coûté la vie au bébé que portait la princesse et qui a blessé Dong Wook à tel point qu’il ne peut plus devenir un athlète comme il le rêvait, le jeune homme reste un fervent défenseur du plus grand des fils Lee et rabroue tous ceux qui estiment que la couronne ne devrait pas lui revenir.
(c) codes by Luu.



Dernière édition par The King le Jeu 5 Juil - 21:46, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://longlivetheking.frbb.net
The King
& vous devez m’obéir.

& vous devez m’obéir.
avatar

Pseudo : luu&abby.
Célébrité : the king.
Date d'inscription : 28/04/2012
Messages : 230

MessageSujet: Re: THEIR HIGHNESS ★ 5 sur 5   Dim 13 Mai - 12:06

Annyeong! Mon petit prénom c'est lee ji hye. Je suis originaire de séoul. D'ailleurs, j'y suis né(e) le douze avril ; ce qui fait qu'aujourd'hui, j'ai vingt six ans. Si vous saviez à quel point j'aime les hommes. Ça vous intéresse de savoir que je suis célibataire ? En tout cas, je suis actuellement princesse . Je suis their highness.
lee ji hye

featuring moon chae won.
crédit to lu.




his little story
1) Seule fille de la dernière génération Lee, Ji Hye s’est toujours sentie un peu isolée. Tandis que ses frères recevaient des leçons d’équitation et d’escrime, on la laissait avec ses poupées. A table, lorsque son père abordait avec eux telle affaire d’Etat ou tel autre sujet important, elle tentait parfois de prendre part à la conversation. Personne ne l’écoutait. Si on avait parlé chiffon et couture, on aurait peut-être accordé davantage d’attention aux propos qu’elle tenait. Mais à l’évidence, dans ce pays pétri de traditions patriarcales, la politique ne pouvait pas être faite pour une femme.

2) Même si on a souvent voulu la bâillonner et la museler, Ji Hye n’en demeure pas moins une passionnée. La demoiselle ne fait jamais rien à moitié. Incapable de simplement aimer ou détester, elle adore et hait volontiers. Il lui est impossible de marcher, il lui faut sans cesse courir. Les films tristes ne la font point pleurer, mais sangloter. Cette sensibilité exacerbée lui a valu bien des énervements et des emportements : dans le palais, les colères de la princesse sont sans doute les plus redoutées. Il faut toutefois souligner que, bien que cette dernière se refuse à toute demi-mesure et de tiédeur, elle reste animée par un idéal de justice et d’équité. Aussi, même lorsque Ji Hye se montre brusque, elle ne pense jamais à mal et s’en veut toujours lorsque ses paroles ont pu blesser.

3) Douée d’une telle force de caractère, la jeune femme ne pouvait que se rebeller contre le joug qui lui était imposé. Enfant, elle refusait qu’on la coiffe ; au moment de l’adolescence, l’idée lui vint de troquer ses jupes en satin contre des jeans délavés. Dans un premier temps, ses caprices amusèrent. Néanmoins, ils ne tardèrent pas à inquiéter. Ne se satisfaisant plus d’extravagances vestimentaires, Ji Hye affirma peu à peu son indépendance de manière plus tranchée : au lycée, elle noua délibérément des liens d’amitié avec des enfants issus de familles connues pour leur hostilité envers la monarchie, fit du bénévolat aux côtés d’associations du même bord et participa à des manifestation remettant en cause des décisions du pouvoir en place. Dans plusieurs interviews, la jeune femme marqua même sa perplexité quant au maintien de la couronne et quant au système archaïque que celle-ci représentait. Cette attitude de petite princesse jouant contre son propre camp amusa grandement la presse, mais ne plut évidemment pas au vieux roi, son cher Papa. Mais que pouvait-il bien y faire ? La priver de dessert ?

4) Aujourd’hui, la petite contestataire d’autrefois semble cependant s’être rangée. Sa garde-robe ne compte désormais plus que des robes bien taillées et distinguées, tandis que seuls des galas de bienfaisance et quelques autres événements mondains se disputent son emploi du temps. Sagement coiffée et armée d’un sourire discret, Ji Hye ne répond plus qu’à peine lorsqu’on l’interroge sur l’actualité. Les mauvaises langues disent que sa crise d’adolescence est passée. D’autres, mieux intentionnés, se demandent ce qui a pu la briser. Ils ne le sauront jamais, mais c’est en fait un intense sentiment de culpabilité. Il y a quelques mois, une voiture a foncé à dessein dans le véhicule à bord duquel la femme de son frère aîné se trouvait. L’attentat visait Ji Hyuk, mais il n’y eut que le bébé que son épouse portait qui y laissa la vie. Ce fut la première fois que la jeune femme vit son aîné pleurer. Elle s’apprêtait à le consoler lorsqu’aux nouvelles télévisées apparut le visage du responsable de l’attaque. Ji Hye eut le malheur de reconnaître un visage bien trop familier…

5) …. il se prénommait Geun Seok. Il dirigeait le cinéclub du lycée, adorait l’Histoire et savait conjuguer le verbe être en népalais. Il voulait changer le monde et construire des orphelinats en Afrique. Son combat d’idéaliste commençait par une violente opposition à la royauté. Ji Hye l’avait rencontré lors d’une manifestation contre la hausse des dépenses de la famille au pouvoir. La radicalité de ses idées la désarçonnait, mais son charisme la subjuguait tant qu’elle n’imaginait même pas qu’il puisse un jour nuire. Ils avaient donc débattu autour d’un café, s’étaient disputés sous la pluie, s’étaient embrassés, alors que l’orage grondait. La jeune femme pensait qu’ils ne se quitteraient jamais, qu’ils se marieraient, qu’il l’aimait… Comme elle se trompait. Il n’a fait que l’utiliser, et désormais, elle doit faire avec ce secret et ces regrets si lourds à porter.
choi jae hwa
Ji Hye a connu Jae Hwa par l’intermédiaire de Geun Seok qui était le cousin et le meilleur ami du jeune homme. A eux trois, ils formaient une sacrée équipe et régnaient maîtres absolus sur le club d’échec du lycée. Ji Hye s’est immédiatement prise d’affection pour celui qui comptait tant aux yeux de son petit-ami de l’époque. Jae Hwa, lui, s’est toujours montré plus distant à son égard. Elle a souvent pensé que c’était parce qu’il ne l’appréciait guère. C’est en vérité tout le contraire. Dès le premier regard, il est tombé sous le charme de la princesse ; Son rire, son caractère passionné, sa façon de faire un mat en seulement cinq coups… il n’en fallait guère plus pour le subjuguer. Mais c’était là la bien-aimée de Geun Seok qu’il convoitait ; il s’agissait là de sentiments qu’il devait museler. Puis vint l’attentat que son cousin commit. Il ne fut alors plus question ni de l’approcher, ni même de la revoir. Jae Hwa a bien tenté de la rappeler, mais toute cette histoire a bien trop blessé Ji Hye qui veut tirer un trait. Si seulement il était aussi aisé d’oublier…
song ki joon
Une envie de chocolat avait poussé Ji Hye dans les cuisines du palais. Ki Joon s’y trouvait en train de s’exercer sur une recette qui lui donnait du fil à retordre. La jeune femme se souvient à peine de se rencontre et est loin d’imaginer l’impact qu’elle a pu avoir sur le petit cuisinier. Celui-ci s’est immédiatement entiché de la princesse, affirmant même parfois avoir rencontré la femme de sa vie. Avant de la demander en mariage et de l’enlever sur son grand cheval, Ki Joon est bien conscient qu’il doit d’abord apprendre à mieux la connaître. Mais dès qu’il essaie de lui parler, il rougit et bégaie encore plus que de coutume. La fin de conte de fées, ce n’est pas pour maintenant.
no shi kyung
C’était une erreur. L’erreur d’une nuit. C’était un peu après la mort de Geun Seok, Ji Hye voulait oublier. Et comme toutes les jeunes femmes modernes qui ont à des problèmes à noyer, elle se saoula en boîte de nuit. Fêtard comme il était, Shi Kyung se trouvait nécessairement là. Ils se réveillèrent dans le même lit. Depuis cet incident, plusieurs années se sont écoulées, mais le jeune homme se plaît à taquiner Ji Hye, mortifiée, à chaque fois qu’il la retrouve à l’un de ces évènements mondains auxquels ses parents l’ont obligé à assister.
(c) codes by Luu.



Dernière édition par The King le Jeu 5 Juil - 21:44, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://longlivetheking.frbb.net
The King
& vous devez m’obéir.

& vous devez m’obéir.
avatar

Pseudo : luu&abby.
Célébrité : the king.
Date d'inscription : 28/04/2012
Messages : 230

MessageSujet: Re: THEIR HIGHNESS ★ 5 sur 5   Dim 13 Mai - 12:07

Annyeong! Mon petit prénom c'est lee ji hoo. Je suis originaire de séoul. D'ailleurs, j'y suis né(e) le cinq novembre ; ce qui fait qu'aujourd'hui, j'ai vingt quatre ans. Si vous saviez à quel point j'aime les femmes. Ça vous intéresse de savoir que je suis bad boy ? En tout cas, je suis actuellement prince charmant. Je suis their highness.
lee ji hoo

featuring jung il woo.
crédit to lu.




his little story
1) De tous les enfants Lee, Ji Hoo est sans doute le plus populaire. Sa réputation de séducteur invétéré et toutes les aventures qu’on lui prête font de lui un personnage romanesque est excitant. En effet, les méchants garçons sont toujours les plus attirants. Puis si l’on ajoute à cela un sourire enjôleur et des manières caressantes, qui pourrait résister ? A un juger par l’interminable liste des conquêtes du jeune homme… pas grand monde.

2) Léger, frivole et insouciant, le jeune prince semble davantage s’intéresser aux fêtes auxquelles il compte participer et aux voitures de sport qu’il serait bon d’acheter qu’aux affaires du pays. D’ailleurs, il a toujours affirmé haut et fort que la couronne ne l’intéressait pas. Les incertitudes concernant l’a succession au trône n’ont guère altéré son discours, et tous les marchands de sable qui veulent le convaincre qu’il pourrait faire un bon monarque l’ennuient. Feignant de mépriser la politique, la nation et tout ce qu’il y a de sérieux en ce bas monde, Ji Hoo renvoient ces importuns sans sembler leur accorder la moindre importance.

3) Cependant, derrière cette façade de garçon irresponsable et immature, se cache un frère loyal et dévoué. Loin d’être aussi bête qu’il y paraît, le jeune homme sait que s’il se montrait plus compétent et plus habile, il pourrait faire de l’ombre à Ji Hyuk, déjà critiqué pour son absence de descendance. Or, il respecte trop son aîné pour vouloir entrer en compétition avec lui. Selon lui, personne d’autre que son frère ne peut mieux diriger le pays. Voilà pourquoi lui, il reste en retrait.

4) Et très honnêtement, les responsabilités l’effraient. Le jeune homme n’est même pas capable de s’occuper d’un poisson rouge plus de trois jours. Alors que ferait-il de tout un pays ? Cela n’est décidément pas pour lui. D’aucuns verront dans ce refus des engagements une forme de lâcheté, et ceux-ci diront peut-être vrai. Ji Hoo n’est en effet pas le plus courageux des hommes. Et même s’il affecte de ne jamais douter de son charme et de ses atouts, il manque cruellement de confiance en lui. Il est tel un enfant qui craint de grandir.

5) Ji Hoo reste toutefois trop fier pour montrer ce côté vulnérable de sa personnalité. De la même manière, il n’avouera que les araignées sont sa plus grande phobie, ni qu’il déteste rester seul dans le noir. Quant au fait que son film préféré est Coup de foudre à Notting Hill, cela doit demeurer un véritable secret d’Etat !
baek ji eun
Cette fille l’intrigue. Ses allures de top-model et sa longue chevelure y sont pour beaucoup, mais il y a autre chose. Elle est exactement le type de femmes qui lui plait. Cela vaut bien entendu sur le plan physique, mais aussi intellectuellement parlant. Lorsque les deux jeunes gens ont une conversation, Ji Eun parvient exactement à trouver ce que Ji Hoo voudrait qu’une demoiselle lui dise. Elle a l’humour qui lui convient, les expressions qui l’adore… Aurait-il rencontré l’âme sœur ? Il lui arrive de le penser. Si seulement Ji Hoo savait la relation qui unissait la jeune femme à Min Ki, il changerait sans doute d’avis. Tout cela n’est en effet qu’une mascarade : si Ji Eun sait si bien se rendre agréable aux yeux du prince, c’est parce que le meilleur ami de celui-ci lui a dit comment s’y prendre. Au début, tout cela n’était un jeu. Encore l’un de leurs défis stupides. Min Ki voulait simplement tendre à piège à Ji Hoo qui jurait qu’il ne tomberait jamais amoureux, pariant que même son meilleur ami n’arriverait pas à le détromper. Lorsqu’il a fait part de cette idée à Ji Eun, elle a immédiatement sauté sur l’occasion. Quand on cherche un mari richissime, quoi de mieux qu’un prince ? Mais les sentiments commencent à s’en mêler, et la partie pourrait s’avérer plus risquée que prévu.
jo min ki
Aussi séducteur l’un que l’autre, les deux jeunes hommes se sont immédiatement entendus. Une amitié très forte les lie désormais, et c’est ensemble qu’ils savent le mieux s’amuser. Min Ki et Ji Hoo se lancent en effet régulièrement des défis pour pimenter leurs vies ; une fille à taquiner par-ci, une course de voiture par-là… Ce jeu dure depuis des années, et ni l’un, ni l’autre ne semble s’en lasser. Mais depuis que Min Ki voit Ji Eun se rapprocher de Ji Hoo, il y a cette pointe de jalousie qui l’agace. La jeune femme est loin de le laisser indifférent. Tandis que Ji Hoo, qui n’est pas encore au courant du stratagème, ne comprend pas pourquoi son meilleur ami se montre si distant. Pour la première de fois, Min Ki regrette un pari qu’il s’est donné.
cho gae in
Le cœur qui bat, les mains moites… pas de doute. Hye Sun est amoureuse. Quand on a confié à la jeune garde du corps la sécurité de notre prince charmant national, elle est immédiatement sous son charme. Malheureusement pour elle… ces sentiments ne seront sans doute jamais partagés. Oh, certes, Ji Hoo l’apprécie ; comme celui-ci s’ennuie souvent, il parle souvent au personnel qui l’entoure. Au fil des conversations qu’il a eues avec Hye Sun, il en est venu à considérer celle-ci comme une amie. Enfin, comme un ami car Ji Hoo est persuadé qu’il s’agit d’un homme. Tsst. Chagrin d’amour à l’horizon ?
(c) codes by Luu.


Dernière édition par The King le Mar 13 Aoû - 16:52, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://longlivetheking.frbb.net
The King
& vous devez m’obéir.

& vous devez m’obéir.
avatar

Pseudo : luu&abby.
Célébrité : the king.
Date d'inscription : 28/04/2012
Messages : 230

MessageSujet: Re: THEIR HIGHNESS ★ 5 sur 5   Dim 13 Mai - 12:07

Annyeong! Mon petit prénom c'est nam so yeon. Je suis originaire de séoul. D'ailleurs, j'y suis né(e) le douze juin ; ce qui fait qu'aujourd'hui, j'ai vingt huit ans. Si vous saviez à quel point j'aime les hommes. Ça vous intéresse de savoir que je suis mariée ? En tout cas, je suis actuellement l’épouse du prince héritier . Je suis their highness.
nam so yeon

featuring yoon eun hye.
crédit to lu.




his little story
1) So Yeon a grandi dans une famille d’aristocrates, très proche de la couronne. Elle ne savait pas encore marché que déjà ses parents arrangeaient son mariage avec le prince héritier Ji Hyuk. La première fois qu’elle le rencontra, elle n’était pas plus haute que deux pommes, trois quarts et venait de fêter son troisième anniversaire. Elle lui tira la langue, il lui fit une grimace. Voilà comment commença leur trépidante histoire d’amour

2) Dotée d’un maintien irréprochable et de manières délicieuses, So Yeon se tient toujours à deux pas de son époux. En société, elle se montre discrète, parle peu ; mais dans ses gestes attentionnés, comme celui qu’elle esquisse, là, en réajustant la cravate de son mari, on devine tout l’amour et tout le soutien qu’elle doit lui apporter. Aux yeux de tous, elle est la parfaite femme au foyer. En réalité, elle est pourtant affreusement maladroite, n’a pas le moindre sens de l’orientation et est une véritable catastrophe. La seule éducation qu’on a bien voulu lui donner se fondait sur des manuels d’étiquette et de bonne conduite. Tandis que les autres enfants apprenaient à compter et à bien parler, elle devait s’exercer à saluer des comtesses et à s’incliner devant des duchesses. Aussi, aujourd’hui, même si la jeune femme ne sait pas distinguer sa gauche de sa droite, elle sait au moins dire la différence entre une fourchette à escargots d’une à salade. Elle-même doute que cela soit fort utile.

3) Elle aurait pourtant voulu voir le monde. Elle aurait voulu élever des éléphants, sauver la forêt amazonienne, écrire un grand roman – vivre une grande aventure. Oui, elle aurait voulu. Mais tous ces rêves doivent demeurer à l’irréel du passé et lettre morte. La jeune femme a en effet toujours été trop timide pour clamer haut et fort ce qu’elle désirait réellement et s’est toujours pliée aux attentes de ceux qui l’entouraient.

4) A défaut de pouvoir faire le tour du monde, So Yeon a appris à voyager par la pensée. Les livres qu’elle dévore l’ont menée à Manille et à Tombouctou. Au fil de longues pages de proses, elle a découvert des foules de personnages colorées et traversé des siècles entiers. Son ouvrage préféré demeurera toujours Orgueil et Préjugés de Jane austen. Il lui arrive d’en citer plusieurs paragraphe sans jamais se tromper.

5) Tout était fin prêt. Les murs de la garderie avaient été repeints en jaune poussin, les peluches envoyées par leurs proches et amis avaient été disposées autour du lit. Après des mois de débat, Ji Hyuk et So Yeon étaient même parvenus à se mettre enfin d’accord : le prochain héritier de la dynastie Lee serait un petit Jae Hyun. Il aurait les yeux de son papa et le sourire de sa maman. On lui apprendrait à courir derrière un ballon de football, son l’emmènerait au parc tous les dimanches. On le choierait, on l’aimerait. Son avenir se trouvait déjà tout tracé. Il suffit d’un rien pour le briser. Ji Hyuk aurait dû se trouver à bord de ce véhicule ; c’était ainsi que le voyage avait été planifié. Mais une réunion de dernière minute le retint, et il laissa partir So Yeon devant lui. Alors que la limousine s’éloignait du plais, une berline filant tout allure la dépassa sur sa droite. Les opposants anti-monarchistes qui la conduisaient savaient-ils seulement que ce jour-là, ce n’était pas à la vie du prince qu’ils attentaient ? L’enquête ne l’a pas démontré. Dans tous les cas, la collision fut brutale. So Yeon s’en sortit avec quelques fractures, mais l’enfant qu’elle portait y perdit la vie.
lee ji hyuk
Leur union consiste peut-être en un mariage arrangé, mais personne ne peut nier que So Yeon et Ji Hyuk se sont toujours sincèrement aimés. Pour la jeune femme, le coup de foudre a été immédiat. Lui a peut-être plus de temps à ne plus la considérer comme une amie, mais comme celle qui partagerait ses jours et ses nuits. Mais qu’importe. Les sentiments sont là, et les voilà ensemble vaille que vaille. Néanmoins, depuis la perte du bébé, leur bonne entente semble se déliter. Ils ne se disputent pas, n’haussent jamais le ton. De temps à autre, ils se sourient même. Mais leurs conversations dépassent rarement plus de trois phares ; leurs regards se fuient. Le seul fait de se voir leur rappelle le petit être qui devrait se trouver à leurs côtés et qu’ils ne connaîtront jamais. Sans le vouloir, ils se blessent l’un à l’autre et, afin de se soustraire à des souvenirs qui les font trop souffrir, ils préfèrent garder leur distance.
jo min ki
So Yeon a toujours été une adepte de la cuisine française. C’est pourquoi elle est une des habituées du restaurant de Min Ki, « A la table du roi. » Le jeune homme a remarqué la timidité de la future reine et s’en amuse souvent en prétendant faire des avances. Il ne pense jamais à mal, et cela n’est jamais très sérieux. Mais le cœur de So Yeon qui s’emballe à chaque fois qu’il se penche vers elle, ses joues qui s’empourprent et ses pensées qui divaguent vers ses lèvres qui l’attirent… voilà qui n’est pas très drôle pour la femme mariée qu’elle est.
choi hae won
Comme Hae Won est la fiancée de Ji Hwan, les deux jeunes femmes sont sur le point de devenir belles-sœurs. Et pourtant, tout les oppose. Tandis que So Yeon a grandi dans un univers confinait dans lequel seules les bonnes manières comptaient, Hae Won, elle, n’a jamais eu à penser au protocole, ni à l’étiquette. Elle était bien trop occupée à fuir les huissiers pour se soucier de cela. C’est pourquoi le roi a demandé à So Yeon de procéder à la formation de la demoiselle et de l’habituer aux mœurs de la cour. Mais l’apprentissage se révèle être à double sens. Tandis que la princesse héritière tente de faire avaler à la petite Choi mille et uns livre de bonne conduite, celle-ci l’aide à remettre en question ce style de vie si archaïque. Pourquoi manger avec huit fourchettes quand une seule suffit ? Pourquoi se répandre en mille et une courbettes quand on peut se faire comprendre avec des mots simples ? Toutes ces interrogations que Hae Won pose avec candeur souligne l’absurdité de cette courtoisie exagérée et laisse présager à So Yeon la possibilité d’une plus grande liberté.
(c) codes by Luu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://longlivetheking.frbb.net
The King
& vous devez m’obéir.

& vous devez m’obéir.
avatar

Pseudo : luu&abby.
Célébrité : the king.
Date d'inscription : 28/04/2012
Messages : 230

MessageSujet: Re: THEIR HIGHNESS ★ 5 sur 5   Jeu 1 Aoû - 21:43

Annyeong! Mon petit prénom c'est Lee Ji Hwan. Je suis originaire de Séoul. D'ailleurs, j'y suis né(e) le 12 juin ; ce qui fait qu'aujourd'hui, j'ai 20 ans. Si vous saviez à quel point j'aime les femmes. Ça vous intéresse de savoir que je suis célibataire mais prochainement fiancé, à mon grand désespoir ? En tout cas, je suis actuellement étudiant droit international et tête couronnée et je compte bien devenir le roi du monde. Je suis their highness.
Lee Jihwan

featuring  L (Kim Myung Soo) - INFINITE. . 
crédit to tumblr.




his little story
1) Dernier membre de la fratrie des Lee, Ji Hwan connaît -depuis sa naissance et pour toujours- un palais entier à ses ordres, prêt à se plier en quatre pour les désirs d'un maniaque avide de perfection, d'un petit prince pris par la folie des grandeurs. Quand il veut, il a et quand on ne lui accorde pas ce qu'il désire, il l'obtient par ses propres moyens.

2) Travailleur acharné, éternellement négligé par son père, son Altesse Royale, il ne rêve que du trône et du pouvoir qu'il lui fournirait. Indirectement accusé du décès de sa mère par les absences constantes et les regards froids de son géniteur, Ji Hwan n'a jamais connu que les gouvernantes et les servantes qu'il a apprit à renvoyé au fil du temps. Ji Hwan n'a jamais été facile et il ne le sera jamais ; il est inflexible, froid, tyrannique, suffisant et hautain.

3) Il est prince, il sera Roi ; non pas que son aîné soit un incompétent chronique, au contraire. Il voit simplement que Ji Hyuk ne pourra jamais -par manque d'envie et d'ambition – devenir le souverain de la Corée du Sud. Lui, par contre, fera de cette nation un pays grand, fort et puissant. A son image, elle deviendra ce qu'elle aurait toujours dû être : la capitale du monde.  
Moon Yi Seul
Ils avaient cinq ans et essayaient d’échapper à la réception à laquelle leurs parents les avaient traînés. Sont-ce leurs réputations d’enfants illégitimes ou leurs caractères bien trempés qui les ont rapprochés ? Les deux, sans doute. Dans tous les cas, ils ont grandis ensemble, ont ri ensemble, ont pleuré ensemble. Ils sont les meilleurs amis du monde, et même un peu plus : Yi Seul est en effet le premier amour de Ji Hwan. Celui-ci lui a même proposé de l’épouser ; tous deux deviendraient ainsi roi et reine et se vengeraient de ce monde qui les a tant méprisés. Mais Yi Seul a refusé. Si elle avait épousé un des membres de la famille royale, cela aurait trop fait plaisir à ses parents. Voilà comment, pour la première fois, le petit prince eut le cœur brisé.
Kang Mi Nae
 « C'est quelqu'un de très important, gamine. Tu fais ton show et s'il en veut plus, ne le déçois pas. »  Le client en question, c'était Ji Hwan. Ses proches, reprochant au prince d'être bien trop glacial -surtout avec les filles- décident d'employer la manière forte. Une strip-teaseuse. Et c'est Mi Nae, la petite nouvelle qui vient d'arriver en ville. A cette époque, elle n'a que 16 ans. Elle est morte de trouille. Elle arrive dans la chambre de monsieur, tremblante. Elle commence à se déshabiller et il lui faut pas deux minutes pour éclater en sanglots. Elle n'a pas envie de ça, pas comme ça. Lui, reste étonné, assis. Il lui demande ce qui ne va pas. Elle lui répond. Ils finissent par discuter. Elle s'assoit aussi. Ils parlent toute la nuit. Ils ne font rien. De la nuit et jamais. Ils restent en contact. Mi Nae finit par considérer Ji Hwan comme son "Oppa", lui comme sa confidente. Même s'il est antipathique et trop franc, elle en a suffisamment appris cette nuit-là pour savoir qu'il est adorable, au fond.
Park Maxine
Participer à une réception est un devoir lorsque l'on fait partie de la haute, encore plus important quand on est de sang royal, c'est ainsi donc à l'une d'entre elles que ce sont rencontrés les deux jeunes gens. S'ignorant parfaitement en premier lieu, il a suffi d'une simple petite remarque pour que la guerre soit déclarée. En effet, leur caractère respectif ne sont pas fait pour être compatibles, et ce malgré le fait qu'ils soient étrangement semblables. Alors chaque rencontre se transforme en guerre des gestes et des mots, créant toujours des tensions palpables et captivantes. Ces deux-là ne peuvent cohabiter, c'est une évidence, et le paradoxe est qu'ils se ressemblent trop pour pouvoir s'entendre ou se comprendre. Au moins, leurs conflits mettent de l'animation et alimentent les conversations des aristocrates.
(c) codes by Luu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://longlivetheking.frbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: THEIR HIGHNESS ★ 5 sur 5   

Revenir en haut Aller en bas
 
THEIR HIGHNESS ★ 5 sur 5
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: wanted-
Sauter vers: