AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ACIDE A S'EN BRÛLER LE COEUR ♔ KYOKO

Aller en bas 
AuteurMessage
Lee Kyoko
& YOU CAN LEAN ON ME

& YOU CAN LEAN ON ME
avatar

Pseudo : pops
Célébrité : Park Sora
Date d'inscription : 25/09/2012
Messages : 125

MessageSujet: ACIDE A S'EN BRÛLER LE COEUR ♔ KYOKO   Dim 3 Fév - 12:45

Annyeong! Mon petit prénom c'est Kyoko. Je suis originaire de Séoul. D'ailleurs, j'y suis né(e) le 26 mai 1991 ; ce qui fait qu'aujourd'hui, j'ai 21 ans. Si vous saviez à quel point j'aime les hommes. Ça vous intéresse de savoir que je suis célibataire ? En tout cas, je suis actuellement [b]une chanteuse vouée à l'échec et je compte bien devenir épouse insoumise. Je suis their highness .
Lee Kyoko

featuring ParkSOFUCKINGSora.
crédit to tumblr.




who i am ?
Regardez la qui suffoque, regardez la qui pleure. C'est pas normal, ça te ressemble pas. Tes yeux n'ont-ils jamais été humides un jour ? Ton coeur, n'a-t-il jamais été sollicité ? Petite princesse, petite chose sans défense, comme tu es seule, comme tu es vide. Ton quart de maquillage brouille ton visage, te fais ressembler à un pauvre chiffon, à une pauvre poupée bonne à jeter. Mais regarde toi enfin ! C'est pathétique. Toi, t'es pas censée être comme ça, éprouver ça. On t'a jamais appris à souffrir, c'est tout nouveau pour toi. Pourtant c'est bien le cas. Tu souffres, c'est affolant comme tu souffres. Toi qui as l'habitude de tout regarder du haut de ton pied d'estale, de mépriser ceux qui te critique et plus encore ceux qui t'aiment, toi qui ne veux entendre parler que de tes intérêts et de tes prochaines acquisitions. T'es toute seule ; il ne te reste que tes yeux et tes mouchoirs de soie pour pleurer. Et c'est ce que tu fais ; tu vides ton corps et ton âme comme jamais tu ne l'avais fait ; et tu te caches parce que ta fierté t'empêche d'aller te blottir dans les bras de ta vieille gouvernante qui n'attend pourtant que ça. Une vieille promesse te l'empêche ; une poignée de mots ridicules, un pacte avec ta conscience aux goûts royaux et solennels, acides mais qui ont eu le don de te faire sentir forte. Parce que t'en es persuadée ; tu es forte et plus encore. Tu es puissante. Après tout n'as-tu pas tout pour toi ; tu es jeune, belle, riche et intelligente. Tu sais manier tes affaires comme on manie les hommes ; tu sais occuper et organiser ton monde depuis ta venue au monde. Kyoko, tu es exaspérante. T'es même carrément chiante. Et tu sais pas le pire ? C'est que tout le monde trouve ça absolument normal, et surtout toi. Après tout, n'es-tu pas tu née pour ça ? C'était bien ça le contrat non ? Tu fais ce que tu veux mais on te marie à qui on veut. Tu l'as toujours su. Même quand t'étais gamine, même quand tu savais pas ce que ça voulait dire. Alors tu profites, t'en profites à en pleurer. Tu profites jusqu'au jour où tu pourras plus rien tirer et où tu seras toute seule, toi et ta voix fatiguée. Tes yeux finissent par croiser leur reflet dans ce miroir hors de prix et tu manques d'éclater un peu plus, de te déchirer un peu plus. Non. Non, Kyoko. Ne détourne pas le regard. Non, ne t'essuie pas le visage avec autant de hargne. Pourquoi t'es si en colère ? Et pourquoi tu parais si calme quand tu te remaquilles, simplement ? Pourquoi tes larmes paraissent si insignifiantes, pourquoi les balaye-tu d'un revers de la main ? Pourquoi te sens-tu obligée de tout cacher tout le temps ? T'es si renfermée. T'es si secrète. Comme une orpheline, comme une fille qui a trop souffert. Souffert de quoi, tu peux me le dire ? D'avoir eu trop de sac Dior et de parfums scandaleusement délicieux ? D'avoir baigné dans l’opulence toute ta vie ? Mais t'écoutes pas. Comme toujours. Tes talons enfilés, tu sors. Tu t'enfuies. Sans jeter un regard en arrière. ♦


moi si j'étais roi...
Reine ? Non, je ne crois pas non. La chose serait fort regrettable si ce n'est catastrophique pour la seule et bonne raison que la monarchie se transformerait en tyrannie, le bonheur en cauchemar et les magasins en propriété privée. Kyoko reine ? Non, vous ne voudriez vraiment pas. Ce ne serait qu'une erreur grossière, un empire laissé aux mains d'une enfant capricieuse, une monde aux désirs d'un bébé pourrie jusqu'à la moèle. Il n'en resterait que chaos, qu'un simili de ruine. Elle adorerait, vous pouvez en être sûre. Elle aimerait, vraiment. Pour le côté drôle, fun, plaisant ; les restes des responsabilités, elle les laisserait à son assistante. Le côté désagréable, elle le rejetterai, le mettrai de côté pour en tirer uniquement et simplement du bon. Kyoko, c'est un peu ça. Mais elle n'est pas si méchante au fond. Lean on me.

tell me your story.
« Elle est... jolie. » « Jolie ? Rien que ça ? Vous trouvez vraiment ? » « Et bien, c'est un nourrisson, on ne peut pas dire qu'elle ressemble à quelque chose. » « Vous parlez tout de même de votre fille. » « ...Ne me forcez pas à faire semblant. » « Vous avez raison. Ce serait égoïste de vous pousser à dire des mots réconfortants à la femme qui vient de donner naissance à votre fille unique. » « Ne faîtes pas l'enfant. » Les lèvres se serrent, le visage se ferme. Et elle se tait. Comme toujours. Aurait-elle le droit de faire l'inverse ? Aurait-elle vraiment la possibilité d'hausser le ton ? La pièce est trop blanche, trop vide, trop froide pour être chaleureuse. L'atmosphère est chargé, l'air saturé. Elle semble à l'étroit dans ce lit d’hôpital, avec cet enfant dans les bras. Prise au piège. Enfermée. A vrai dire, elle ne veut pas être ici. Elle ne voulait pas de cette vie, elle n'en a jamais voulu. Mais elle n'a jamais vraiment eu le choix non plus ? Pourquoi l'aurait-elle eu ? Après tout, on lui a toujours tout donné à cette gamine. Après tout, elle a toujours tout eu pour être heureuse. A elle de faire sa part du travail, à elle de payer pour toutes ces années de bonheur et d'insouciance, de légèreté et d'immaturité. Envolé les souvenirs heureux à la jolie petite maison de campagne, le chien aboyant dans le jardin et le paysage ensoleillé de parents aimants ou qui semblaient l'être. Envolé tout ça, envolé à jamais. C'aurait été trop beau pour durer, ç'aurait été trop injuste aussi. Après tout, il faut perpétuer la lignée, assurer la richesse de la famille. Et ô bonheur ! Un prince. Un prince de la famille royale coréenne. Mais personne n'aurait pu trouver mieux. Et personne n'aurait osé refuser. Quelle opportunité, quelle honneur ! Regardez là cette jolie poupée rentrer dans cette jolie robe, regardez le ce visage être poudré, ses cheveux parfumés, son caractère effacé. Regardez, regardez comme elle brille de ces diamants que l'on a forgé pour elle et qu'elle est obligé de porter. N'est-elle pas magnifique, ne devient-elle pas une fille que toutes les petites filles envieront ? Mais si, mais si. Parfaitement. Sa vie est si réussie, elle est tellement chanceuse. C'est l'idée reçue, ce que tout le monde croit et croira. Pourquoi creuser ? La vérité est bien trop amer pour être dévoilée, bien moins consonante aux oreilles de la royauté et de son peuple. Et puis, qui serait-elle pour se rebeller, pour tout envoyer valser, cette petite bourgeoise bien élevée ? Qui serait-elle pour avoir un avis et des envies, des rêves et des désirs ? Mais personne. C'est exactement ça ; elle n'est personne. Et elle le restera.
Et le pire ? Elle le sait très bien. Elle l'a toujours su, évidemment. Pourquoi lutter ? Sa vie, comme bien d'autre, était tracée depuis sa naissance. Au lieu de la plaindre, on crache sur son chemin ; au lieu de chercher à la connaître, on s'incline et on la fuit. Oui, c'est triste, oui c'est laid. Cette jolie fille aurait pu devenir une perle en danse classique ou en informatique ; au lieu de ça, elle est réduite à l'état de poule pondeuse douce et souriante. Personne ne connaîtra son envie de travailler ; personne ne saura jamais qu'elle ne désire que voyager. Personne ne saura qu'elle adore sentir l'herbe mouillée sous ses pieds et l'odeur de l'air pur dans ses poumons. Personne ne saura jamais que la pluie battant sur les carreaux la berce et qu'elle aurait adoré avoir six enfants.
Personne ne saura jamais qui est Park Hye Na.

Et puis y a lui. Ce prince, ce grand homme que tout le monde aime à flatter, que tout le monde chérit sans bien savoir pourquoi. Ah ça, il est grand, ah ça il est puissant. Et en plus de ça, il est beau. A défaut d'être le futur roi, il représente parfaitement la famille royale. A défaut d'être important, on peut peut l'aimer facilement. Son image suffit, il n'a pas besoin de faire plus. C'est comme ça qu'il a grandi, c'est comme ça qu'il a évolué, ce joli petit prince. Personne ne le connaît réellement, personne n'y trouve de l’intérêt. Alors, il s'est enfermé sur lui-même. Il a accepté lui aussi, comme sa soeur, comme son frère. Il a hoché la tête. Pour l'éducation, l'école, l'épouse, l'enfant. Pour le prénom, la future chambre, les sourires sur les photos. Tout. Parce qu'il était obligé; parce qu'il ne pouvait pas faire autrement. Les apparences, c'est primordial, comme on lui a toujours dit. « Fais ce que tu veux, mon chéri. Toi tu as le droit. Tu peux être méchant et arrogant. Tu peux détester tout le monde, tu peux leur cracher au visage. Tant que c'est discret, tant qu'on ne voit rien. Tu peux faire ce que tu veux. » Alors il exécute, bien sûr. Alors il ressort la rancoeur d'un enfant qui a toujours été éclipsé par la présence de son frère. Il a gardé la manie des regards boudeurs et noirs, des caprices, des cris. Est-ce que quelqu'un l'a déjà vu sourire en dehors des assemblées, des réunions de famille ? Oui, qu'est-ce qu'il est gentil avec la Reine, qu'est-ce qu'il est doux avec le Roi. Il peux. Mais sa femme ? Mais sa fille ? Elles sauront. Elles, seront à l'abri des faux-semblants. Elles subiront, tous les jours. Et elles se tairont, un certain temps du moins. Parce que c'est le patriache ! On ne contrarie pas un Prince, même lorsque l'on est une Princesse. On ne tient pas tête à un lion lorsque nos griffes ressemblent à celles d'un chaton. On se tait et on subit.
« Alors ? Ce prénom ? » La surprise se lit sur les traits fatigués de la jeune femme. Elle en rirait presque. « Parce que vous vous en souciez ? » Les sourcils se froncent, un second silence s'intale, plus dur, plus froid encore. « ...Kyoko. » « Au moins je le saurais.»
Charmant.

« Kyoko, tes coudes bon dieu. On est à table. » Et elle lève les yeux au ciel, cette petite ingrate. Elle se plait à s'étaler un peu plus sur le bois du meuble, d'étirer ses lèvres en ce grand sourire que tous connaissent. Que tous détestent. Et elle adore ça ; elle recommence inlassablement. Qui oserait la défier, à cette petite princesse aux cheveux de jais et aux mots acides ? Qui oserait affronter cette petite vipère ? « C'est immonde. Je n'en mangerais rien. » Le pire était sans doute le fait qu'elle ait reçu la meilleure éducation de petite aristocrate dans son genre. On l'avait muni des meilleures armes pour qu'elle puisse réussir et elle s'en servait à chaque fois qu'elle le pouvait. Elle vous insultait avec un sourire angélique et des mots doux, elle vous indignait avec la plus grande des classes. « Tu n'as rien mangé hier soir. » « Peut-être parce que je n'avais pas faim. Et quand on voit ce que l'on sert ici, on comprend pourquoi. » « Kyoko ! » Mais elle déjà parti en courant. En la voyant comme ça, avec ses pantalons et ses cheveux cours, on ne jurerait pas à voir une petite fille. En fait, il était rare ceux qui voyaient en cette petite, une fille. Et elle ne faisait rien pour les détromper ; les poupées, le maquillage, les robes, les jupes, les parfums sucrées finissaient au fin fond d'un coffre. Elle n'avait pas de copine, et pas vraiment de copains non plus. Elle se suffisait à elle-même. De toute façon, qui aurait pu vouloir d'elle ? Qui aurait pu ne serait-ce que l'apprécier sans être forcé ? Personne. Tout le monde en était persuadé et elle la première. Alors, elle restait seul. Comme toujours, elle claquait la porte de la maison pour s'enfuir dans le jardin, sous les yeux du garde du corps de la famille, bienveillant. Peut être bien le seul qui ne recevait pas ses foudres. Allez savoir. La petite silhouette s'enfonçait au plus profond qu'elle le pouvait. Toujours plus loin. Toujours plus profondément.
Jusqu'au jour où
le chaton
se perdit,
dans le bois.
Plus seul que jamais.


vous avez un nouveau message vocale de Kyoko

Oema. J'ai faim. J'ai froid. Oema ? T'es où ? S'il te plaît. S'il te plaît. Viens. Me laisse pas toute seule comme ça. Le coeur à vif, l'esprit cassé. J'me sens barré. J'me sens mal. T'aimerais pas que je parle comme ça hein ? Tu détesterais. Oema, s'il te plaît, bon dieu. Je me tiendrais bien à table. J'arrêterais mes études. J'me marierais, je pondrais des gosses par milier. Je les appelerais tous comme toi, garçons et filles, après tout la mixité c'est mieux. Oema, Oema. Pourquoi t'es partie ? Oema, pourquoi t'as pris cet avion ? T'avais pas le droit de t'enfuir, de me laisser comme ça. T'aurais au moins pu m'expliquer. T'aurais au moins pu me dire pour ce mec. De toute façon, ils te feront revenir non ? Même si t'es introuvable, même s'ils camouflent tout sous un divorce. Oema bon dieu. Pourquoi tu m'as fait ça ? Je comptais donc si peu ? J'étais donc si peu importante ? Je suis désolée. Je ne sais pas pourquoi je m'excuse mais je le fais. Peut être que ça te fera revenir. Peut être que ça effacera tout. Oema. Oema. S'il te plaît. Me laisse pas avec lui. T'aurais dû sauver ma peau avant de sauver la tienne. Je sais même pas si c'est ton numéro putain ! Tu sais quoi ? Je te déteste. Non ; je te hais. Je te hais je te hais je te hais je te hais je te hais. Reviens jamais. Tu m'as perdue à jamais.


Portier ? Ouvrez. Parfumier ? Donnez lui un aura qui lui ressemble un peu plus. Esthéticienne ? Maquillez. Cachez. Sublimez. Styliste ? Dissimulez. La rancoeur et la peine d'une enfant grandie trop vite. Ses longues jambes et son regard sévère. Sa peine et sa solitude. Chapelier ? Protégez. Faîtes qu'elle guérisse doucement. Qu'elle ne quitte pas son univers trop soudainement. Faîtes qu'elle se souvienne des bons moments. Faîtes qu'elle ne se perde pas dans les souvenirs douloureux et les ténèbres de son coeur. Faîtes qu'elle comprenne, qu'elle pardonne et qu'elle se fasse pardonner. Faîtes qu'elle soit heureuse. Faîtes qu'elle voit le jour une nouvelle fois.

Oy! Moi c'est pops !.J'ai 14 ans. Je vis en Antarctique (sisi). J'ai trouvé ce forum grâce à mon sens du goût incroyable. Je suis connecté généralement 7/7. Mon personnage est mon second compte compte et est interprété par Park Sora ou la fille qui va vous faire saigner du nez. Et puis, le code du règlement, il me semble que c'est ok by Charlie. Sinon, j'voulais vous dire : je vous aiiiiiiiiiiiiime même avec cette pouffiasse ♥♥♥. <3


_________________________________

my heart is broken
now a-days I got it all figured out I don't really need to take so long but I'm missing all the times in the past when I can't see your face at all thats why the chase is on the chase is on chase is on but if you want I'm gonna take it all back ------------------------------- ♘ .ReedNight


Dernière édition par Lee Kyoko le Dim 10 Fév - 21:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Im Tae Jun
& YOU CAN LEAN ON ME

& YOU CAN LEAN ON ME
avatar

Pseudo : Nanama
Age IRL : 25
Célébrité : Lee Jong Hyun
Date d'inscription : 13/10/2012
Messages : 74

MessageSujet: Re: ACIDE A S'EN BRÛLER LE COEUR ♔ KYOKO   Dim 3 Fév - 12:53

LE FORUM EST ENVAHI PAR DES BONNASSES DEESSES.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byeol Ae Ri
& DOWN

& DOWN
avatar

Pseudo : Daffo
Age IRL : 24
Célébrité : Jung Krystal
Date d'inscription : 07/07/2012
Messages : 160

MessageSujet: Re: ACIDE A S'EN BRÛLER LE COEUR ♔ KYOKO   Dim 3 Fév - 13:32

Ah lalalala SORA *bave*

Vive les changements de personnages ! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kang Ma Roo
& YOU CAN LEAN ON ME

& YOU CAN LEAN ON ME
avatar

Pseudo : R.
Célébrité : KIM Jongin - KAI
Date d'inscription : 19/10/2012
Messages : 56

MessageSujet: Re: ACIDE A S'EN BRÛLER LE COEUR ♔ KYOKO   Dim 3 Fév - 15:10

HEY HEY HEY TAEJUN KYOKO VOUS ALLEZ VOUS MARIER TOUS LES DEUX ? *sors*

Dis, pourquoi elle a un prénom japonais la demoiselle ? Ca m'intrigue! (Peut-être que tu comptais en parler dans l'histoire, et ci c'est le cas, j'attendrais t'inquiètes :p)
Courage pour ta fiche en tout cas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/skdnpf
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ACIDE A S'EN BRÛLER LE COEUR ♔ KYOKO   Dim 3 Fév - 17:16

TOI JE T'AIME ET J'AIME KYOKO OK ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ACIDE A S'EN BRÛLER LE COEUR ♔ KYOKO   Dim 3 Fév - 18:24

JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME. JE T'AIME.




okmaggle.
bienvenue mon ange :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ACIDE A S'EN BRÛLER LE COEUR ♔ KYOKO   Dim 3 Fév - 20:11

Oh j'adore vos accueuils vous êtes géniaux ♥️♥️♥️ je vous fais des bisous partout ♥️
TaeJun : C'toi le dieu avec ton avatar qui force au pêché.

Nanah : wuiiiiiiiiiiiiiiiiiii **

MaRoo : Ouh, petit curieux 8) oui je vais en parler dans l'histoire, c'est un détail. Elle est juste née au Japon et sa mère était fan d'une chanteuse de là-bas.

Soo : Omg mais veux tu que je meurs ?! Cet signature omfg et cette bouille mais jet'aime. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Hwang So Ra
& DOWN

& DOWN
avatar

Pseudo : day
Age IRL : 23
I'm also : Chang Hyun Su
Célébrité : Jang Hae Byul
Date d'inscription : 11/10/2012
Messages : 59

MessageSujet: Re: ACIDE A S'EN BRÛLER LE COEUR ♔ KYOKO   Lun 4 Fév - 3:57

Espèce de méchante qui me fait concurrence en tant que peste je vais te faire bouffer du chocolat bio. ♥
Sinon re-bienvenue poulette !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Kyoko
& YOU CAN LEAN ON ME

& YOU CAN LEAN ON ME
avatar

Pseudo : pops
Célébrité : Park Sora
Date d'inscription : 25/09/2012
Messages : 125

MessageSujet: Re: ACIDE A S'EN BRÛLER LE COEUR ♔ KYOKO   Lun 4 Fév - 20:02

Maiiiiiiiiiiiiiiiis. D888 Sora restera la plus insupportable, promis ♥

_________________________________

my heart is broken
now a-days I got it all figured out I don't really need to take so long but I'm missing all the times in the past when I can't see your face at all thats why the chase is on the chase is on chase is on but if you want I'm gonna take it all back ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The King
& vous devez m’obéir.

& vous devez m’obéir.
avatar

Pseudo : luu&abby.
Célébrité : the king.
Date d'inscription : 28/04/2012
Messages : 230

MessageSujet: Re: ACIDE A S'EN BRÛLER LE COEUR ♔ KYOKO   Dim 10 Fév - 22:35


bienvenue sur LLTK !


Maintenant que tu es validé(e), tu peux d'ores et déjà aller recenser ton avatar, ici. Si tu désires créer un scénario lié à ton personnage, tu peux te rendre dans la partie du forum " wanted " où le formulaire de création est à votre disposition, ainsi que de petites règles à respecter. A présent, tu peux aussi aller créer ta fiche de liens, ici et te faire de nouveaux amis. N'oublie pas de trouver un emploi, un logement et de créer tes outils multimédias, ici et ici. Sur ce, nous te souhaitons encore la bienvenue. Nous espérons que tu t'amuseras parmi nous. ET BON JEUUUUUUUU <3
votre staff ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://longlivetheking.frbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ACIDE A S'EN BRÛLER LE COEUR ♔ KYOKO   

Revenir en haut Aller en bas
 
ACIDE A S'EN BRÛLER LE COEUR ♔ KYOKO
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Utilisation de l’acide gibbérellique GA3
» Petits vers dans le coeur de la fleur d'un Guzmania
» acide ou ph
» [Liste] LE truc dans la valise qui vous tient à coeur
» Au coeur du vrai Cuba

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: tell me your life :: bienvenue à séoul !-
Sauter vers: