AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun

Aller en bas 
AuteurMessage
Lee Kyoko
& YOU CAN LEAN ON ME

& YOU CAN LEAN ON ME
avatar

Pseudo : pops
Célébrité : Park Sora
Date d'inscription : 25/09/2012
Messages : 125

MessageSujet: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   Dim 7 Oct - 15:09

Mi Nae s'était occupée de la fille de Dae Hyun toute la sainte journée. Profitant de son jour de congé, elle s'était précipitée dès le matin pour prendre la petite dans ses bras. Entendre ces zozotements, la nourrir, la baigner. Sortir et voir le visage étonné des gens, sans doute choqués de voir une maman si jeune. "Maman". Ca ne la dérangeait pas qu'on puisse le croire. Même si ce n'était pas vrai, même si ça ne le serait jamais. Cette gamine lui donnait l'impression d'être importante. En tout point. Elle n'était plus cette strip-teaseuse de bas étage mais une jeune femme responsable d'un petit bout d'être humain adorable. L'une avait besoin de l'autre et vice-versa. Elle n'imaginait même plus sa vie sans elle, en vérité. Depuis combien de temps s'en occupait-elle ? Un à deux mois ? C'était tout bonnement ridicule. Elle grandirait et s'en irait sans doute, avec son père. Peut-être qu'ils partiraient tous deux en la laissant toute seule, avec un nouveau voisin âpre et méprisant. Non, c'était impossible : elle se glisserait sans doute dans l'une des valise. Dans celle de Dae Hyun Oppa, elle se blottirait contre ses vêtements comme un bébé et se laisserait porter. C'était un excellent plan.

N'importe qui aurait pu croire que Mi Nae avait aménagé dans le petit appartement d'Im Dae Hyun et de sa fille. C'est simple : elle y était tout le temps. Et même plus souvent que le propriétaire des lieux. Elle avait pris possession de la cuisine pour faire à manger à Dae Hyun quand il rentrait du boulot. Elle s'occupait du ménage tant et si bien que son propre appartement était plus sale que celui de l'avocat. Elle se permettait de fouiller des tiroirs ici et là; de sortir de vieilles photos pour contempler le jeune homme en poussant de petits cris dignes d'une adolescente pré-pubère devant une ses célébrités préférées. Dieu qu'il était mignon dans ce petit ensemble bleuuuu~ Et là, n'avait-il pas l'air sage et innocent ?~ Pas comme maintenant... Où il avait toujours l'air sérieux et occupé. Yah, il fallait qu'elle arrive à le dérider, à ce monsieur. D'ailleurs, elle y arrivait des fois sans qu'elle ne l'ait même pas fait exprès. En fait, elle arrivait à le faire changer beaucoup de fois d'expressions sans le faire exprès. Ses sourcils se fronçaient souvent lorsqu'il la retrouvait dans sa chambre alors qu'elle n'avait rien à y faire. Il ne savait plus quoi faire lorsqu'elle s'endormait aux côtés de Mo Nae. Il devenait presque méprisant lorsque le boulot de la demoiselle venait s’immiscer dans leur conversation. Tss. Comme s'il était responsable d'elle, ce babo.

Seulement, j'aimerais que vous arrêtiez. Sinon, je ne vous laisse plus Mo Nae et je ne vous aide plus.

Elle avait cru défaillir. De... que... comment... YAH ! C'était quoi ce... Arrêter son travail ? Comme si c'était aussi facile. Il était sérieux ? Comment pouvait-il... Il était si... YAH ! Et puis... et puis... qui lui avait demandé de l'aide, hein ? Elle n'avait jamais réclamé d'argent. Pourquoi s'était-il sentit obligé de payer son appartement ? Croyait-il qu'elle était incapable de s'occuper d'elle ? Si ça se trouvait, il était juste.... Dégoûté. Par ce qu'elle faisait. C'était clair. Et en plus il la... Il la menaçait ?! Ne plus lui laisser Mo Nae ? Yah, babo. Comment ferait-il alors ? Qui la garderait à la petite ? AAAH.

Elle arriva au restaurant, la tête en feu. Elle avait trop réfléchit, trop retourné ces quelques mots dans sa tête pour en tirer des conclusions hâtives. Et terriblement vexante. Elle avait une forte envie de le tuer. Ou de lui crier dessus, devant tout le restaurant telle une mère réprimandant son adolescent trop arrogant. Elle ne le ferait pas parce que dès qu'elle le verrait, son coeur battrait la chamade comme jamais et elle risquait de ne plus être énervée du tout. Elle bouderait tout au plus et répondrait à ses questions par mono syllabe. Dieu qu'elle détestait ça. Dieu qu'elle l'adorait. Elle se présenta rapidement au maître d’hôtel qui la guida à la table où était installé le jeune homme. Elle n'avait pas fait un grand effort vestimentaire, se contentant d'une robe en laine, de collant et de ballerine. Elle était partie si hâtivement qu'elle avait oublié tout manteau ou veste et l'avait amèrement regretté. Lorsque ses yeux croisa les siens, elle sentit instantanément ses joues rougir. Et pas de colère, malheureusement. Sa respiration s'accéléra et elle finit par s'asseoir, s'enfonçant dans son siège. Elle se forçait de ne pas sourire comme une idiote et darda un regard remplie de reproches vers son interlocuteur.

« Yah Ajusshi ! C'est quoi cette histoire ? Vous avez payé le loyer de mon appartement ? Vous voulez mourir ? Pourquoi vous avez fait ça ? »

Elle était fière d'elle; sa voix n'avait pas flanché une seconde. Ce n'était pas si difficile, finalement. Elle était même en colère désormais. Ce babo... Elle lâcha, avançant sa chaise :

« Ce n'est pas parce que je suis strip-teaseuse que je ne sais pas m'occuper de moi. Reprenez votre argent, j'en veux pas. Je vous rembourserais. »

_________________________________

my heart is broken
now a-days I got it all figured out I don't really need to take so long but I'm missing all the times in the past when I can't see your face at all thats why the chase is on the chase is on chase is on but if you want I'm gonna take it all back ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   Dim 7 Oct - 16:12

Oui en effet, Im Dae Hyun est plutôt protecteur. Non seulement avec sa fille ; surtout avec sa fille ; mais aussi avec Mi Nae. Quand il n’a pas d’yeux que pour les gazouillements de Mo Nae, il regarde beaucoup Mi Nae. Il aime bien la voir s’occuper de la petite fille. Il aime bien la regarder faire la cuisine. Il aime bien quand elle s’endort sur son canapé, épuisée de fatigue. Il adore tout cela. C’est pour cette unique raison qu’il s’attache éperdument à une gamine de dix-huit ans qui travaille dans un club peu fréquentable et qui garde sa fille tous les jours quand il est au travail. Dae Hyun a récemment retrouvé Ae Mi. Du moins, sa trace. Mi Nae ne doit même pas savoir qu’il a une sœur. Personne ne sait rien de lui. Mystérieux et très introverti, il ne parle pas souvent à n’importe qui. Et même quand il connait la personne en face de lui, il se renferme tel une huitre, pour ne pas dévoiler tout ce qui fait de lui un homme malhonnête. Qu’est-il d’ailleurs, Im Dae Hyun ? Un homme dépourvu de famille. Il ne vit que pour sa petite fille, Mo Nae, qu’on lui a confié un beau matin dans un berceau en bois tressé. Ni mot, ni signature n’étaient ajoutés à l’enfant, mais il savait de lui-même que cela venait d’une erreur de passage qui lui serait fatal, peut-être bien. Il déglutit difficilement en voyant son reflet dans un des miroirs du couloir de son cabinet d’avocat. Ses cernes sont si immenses et violettes qu’on se demanderait si il n’a pas été battu les jours précédents. Il ne dort pratiquement plus. Il espère qu’Ae Mi l’appellera, lui enverra un signe, dans les jours à venir. Il espère tellement qu’il reste éveillé à surveiller sa petite Mo Nae quand elle dort. Il espère tellement qu’il s’empêche de vivre. C’est pour cela qu’il enchaine les bêtises. D’abord, il dit à Mi Nae d’arrêter son travail absurde. Puis il paye son appartement. Enfin, il l’invite à diner. Trois circonstances qui font qu’en la voyant arrivé à la table où il s’est installé, il sait qu’elle lui en veut terriblement. Un soupir s’échappe d’entre ses lèvres. Il est désolé d’être si protecteur et jaloux. Jaloux ? Comme si c’était plaisant de voir des hommes reluqués sa voisine ?

Qu’est-ce qu’il t’arrive, oh ? Pourquoi tu t’intéresses à c’qu’ils peuvent lui faire ?

Un frisson parcourt son échine et il se rappelle cette jeune femme qu’il a sauvé quelques mois auparavant, une nuit. Elle manquait de se faire attaquer par des pervers qui la suivaient dans chaque recoin des ruelles où elle se dirigeait. Il avait vu le coup venir au moment où il avait apercu l’accoutrement aguicheur de la jeune femme. Il avait du mal à se rappeler sa voix et son visage. Car ce soir-là, lui aussi semblait un peu éméché. Mais pas au moins de la violer à la place de ses ivrognes-là. Non, il l’avait gentiment reconduit en la portant entre ses bras. Un frisson parcourt son échine quand il croise le regard de Mi Nae. Il lui dit vaguement quelque chose, il lui semble davantage familier qu’il ne le veut. Il se mord la lèvre et la laisse parler. Bien sur qu’elle t’en veux. Tu pensais quoi, idiot.

« Mi Nae… Je… Je ne voulais point vous offenser. Je pensais que vous seriez heureuse que je vous propose mon aide… Et… Mo Nae vous aime vraiment. Jamais je n’irais à vous empêcher de continuer votre travail. Ceci, j’ai légèrement peur pour vous… »

Légèrement ? Non. Complètement. Il en cauchemarde pour les peu de fois où il réussit à dormir tranquillement. Il feinte un sourire et vient rapprocher sa chaise de celle de la jeune femme. il s’empare de sa joue et l’essuie du bout du pouce tout en déplaçant une mèche rebelle qui est venue se poser sur le bout de son nez à cause des bourrasques de vent à l’extérieur de l’établissement. Il remarque alors qu’elle ne porte qu’une robe et un simple gilet. Fronçant les sourcils, il la dévisage un instant et ôte sa veste pour la déposer sur ses épaules.

« Je vous prierais de ne pas négliger votre santé, Mi Nae. Et si vous tombiez malade, ne ? Je devrais m’occuper de vous et de Mo Nae, et je pense ne pas réussir à m’en sortir. »

Il pince doucement la joue de la jeune femme. Comment se fait-il que Dae Hyun soit si différent en sa présence ? Il sourit. Vraiment. Sincèrement. Il se mord les lèvres quand il hésite. Il se racle la gorge quand il vient de dire quelque chose d’absurde. Il ne fait pas souvent cela. Il fait très rarement cela.

« Vous m’en voulez, vraiment ? T-Tu… Tu m’en veux, Mi Nae ? »
Revenir en haut Aller en bas
Lee Kyoko
& YOU CAN LEAN ON ME

& YOU CAN LEAN ON ME
avatar

Pseudo : pops
Célébrité : Park Sora
Date d'inscription : 25/09/2012
Messages : 125

MessageSujet: Re: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   Dim 7 Oct - 20:58

« Mi Nae… Je… Je ne voulais point vous offenser. Je pensais que vous seriez heureuse que je vous propose mon aide… Et… Mo Nae vous aime vraiment. Jamais je n’irais à vous empêcher de continuer votre travail. Ceci, j’ai légèrement peur pour vous… »

Lorsqu'il se rapproche, si près, la colère de Mi Nae disparaît. Oh mon dieu, il est si prêt. Oh mon dieu, qu'est-ce qui lui prend ? Oh mon Dieu, elle va défaillir. Oh mon dieu, qu'elle est énervante. Non. C'est lui, c'est sa faute. Avec ses grandes épaules et son visage désolé. Pourquoi fit-il mine de s'en vouloir ? Elle lui en voulait vraiment... Elle lui en veut toujours, en fait. Rien que d'y penser, la colère revient aussitôt. Il ne s'en sortira pas aussi facilement. Ses doigts caressent sa joue, la touchent doucement. Elle va craquer. Son teint vire au rouge tomate tant ce simple toucher la fait frissonner. Elle a envie de crier. Puis elle comprend. Tss. Il l'amadoue, tout simplement. Ce n'est pas naturel, sans doute. Ou peut-être que... Elle va péter un câble s'il s'attarde encore sur son visage. Elle va craquer. Exploser en plein restaurant. C'est fou quel effet il a sur elle. C'est fou tous les sentiments contradictoires qui la traversent en ce moment-même. Elle a envie... de plus. De sauter sur lui. De s'enfouir contre son torse. Et de le repousser. De lui crier dessus. De le taper. De l'embrasser et de quitter ce restaurant. Elle croise son regard un instant alors qu'il la dévisage, apparemment choqué.

« Je vous prierais de ne pas négliger votre santé, Mi Nae. Et si vous tombiez malade, ne ? Je devrais m’occuper de vous et de Mo Nae, et je pense ne pas réussir à m’en sortir. »

Quelle ironie. Il a l'air tellement mignon, si attentionné. A se demander comment elle faisait pour rester fâchée contre lui. Heureusement pour elle, elle avait apprit à dépasser ce stade d'"admiration" sans limite. Lorsqu'elle sent la veste sur ses épaules, elle la repose tout de suite sur le dossier de sa chaise. Oui, elle avait froid. Mais elle n'en voulait pas. Elle n'arrivait pas à sortir de sa tête ce message idiot. Yah, pourquoi avait-il donc dit ça ? Elle lâche, presque amer :

« Yah Ajusshi. Vous plaisantez ? Vous avez vu vos cernes ? Vous ferez bien de dormir. Arrêtez de vous soucier de moi. Je suis assez grande pour ça. »

Non, ça ne lui ressemble pas beaucoup. Mais il l'a déjà vu, boudeuse. Ce n'est pas comme si c'était la première fois qu'elle lui reproche quelque chose même si avant, ça ne se résumait qu'à un retard de dix minutes. Pas à une insulte sur son métier. Tss. Et en plus, il commençait à la materner. C'était son rôle à elle, ça. Le réprimander quand il ne mangeait pas tout ce qu'il y avait dans son assiette. Le gronder quand il rentrait trop tard. Lui apprendre de nouvelles choses sur Mo Nae. Même si elle lui en voulait, elle n'aimait pas le fait qu'il se fasse plus de soucis qu'il n'en avait déjà. Comme s'il avait le temps de s'occuper d'elle. D'un coup, elle claque la main qui la taquine et s'écarte. Elle ne veut pas que ça suffise. Elle veut qu'il fasse attention et qu'il s'en souvienne. Elle est touchée dans son estime et elle veux lui faire comprendre. Et en plus de ça, elle s'est levée du mauvais pied. Pauvre Ajusshi.

« Vous m’en voulez, vraiment ? T-Tu… Tu m’en veux, Mi Nae ? »

Il la surprend légèrement mais elle n'en laisse rien paraître. Elle enchaîne, rapidement.

« Oui. Oui, je vous...v-...t-t'en veux Ajusshi. C'était méchant et pas justifié. Et j'étais très sérieuse. Yah, qu'est-ce qui vous a pris ? Je... je v-te dégoûte, c'est ça ? Je... »

Elle ne sait même quoi dire. Elle perd ses mots tant elle se perd dans ses yeux. Elle en a marre. D'elle même. Toujours la même rengaine. Elle baisse le regard et joue avec ses baguettes. Elle ne sait même pas pourquoi elle est venue. yah, quelle idiote.

_________________________________

my heart is broken
now a-days I got it all figured out I don't really need to take so long but I'm missing all the times in the past when I can't see your face at all thats why the chase is on the chase is on chase is on but if you want I'm gonna take it all back ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   Ven 19 Oct - 20:48

Elle ne le dégoute pas. Surement pas. Dae Hyun s’est surement mal exprimé. Il a l’habitude, dans ces moments-là, de ne plus savoir où il en est. Il a l’habitude de se prendre les pieds dans des filets d’excuses et de perturbations involontaires. Il grimace doucement en voyant le visage rouge de la jeune femme. Est-elle vraiment en colère ? Il soupire et se mord la lèvre. Ce n’est pas dans ses habitudes d’admettre ses torts, seulement, il est vrai qu’il n’aurait peut-être pas du agir de la sorte. La traiter comme si elle était une réelle prostituée, n’était sans doute pas la meilleure façon d’engager une conversation téléphonique, mais il ne désirait pas la voir briser en mille morceaux après une nuit terrifiante où un garçon aurait voulu mettre la main sur elle, pour bien plus qu’un simple striptease. Il le redoutait tellement. Il avait eu affaire à une scène similaire, il y a quelques mois. Il avait sauvé une jeune femme d’une agression, juste à temps, et s’en était toujours voulu ne d’avoir pris, ni nom, ni numéro, afin de prolonger la protection de cette douce jeune femme. elle était jeune et ignorante. Elle lui avait difficilement souri avant de le fuir. Il ne se rappelait que très mal de son visage. Mais il entendait encore sa douce voix mélodieuse murmuré un remerciement à peine audible. Dae Hyun en rêvait parfois. Il rêvait qu’elle réapparaissait et lui échappait. Il rêvait que Mi Nae soit agressé à son tour et qu’il ne puisse la sauver. Il rêvait qu’on lui prenait Mo Nae et qu’il ne la retrouvait jamais. Tant de cauchemars terrifiants qui remplissaient ses nuits agités. Il n’y avait pas un soir où il n’était pas secoué par un événement quelconque.

Soupirant, il laisse retomber la carte du menu et commande deux plats au serveur sans demander l’avis de la jeune femme. Il se mord la lèvre et lui tend un pain chaud qu’une jeune femme est venue déposée sur leur table. Il aimerait se racheter mais ne voit encore aucune solution pour le faire. Restant muet, il attend patiemment que le diner arrive et inspecte les traits du visage de Mi Nae. Ses traits sont trop fades et creusés à son gout. Dae Hyun aimerait qu’elle se nourrisse davantage que de passer du temps dans la boite de striptease. Il a l’argent, il peut l’avancer quand il veut. Seulement, Mi Nae semble refuser son aide, catégoriquement. Cela déchire le cœur de Dae Hyun, mais il n’a pas le choix que d’accepter sa réponse et se taire. Il la regarde un instant jouer avec ses baguettes. Sans comprendre le pourquoi du comment, sa main droite vient se placer sur celles de la jeune femme et stopper son énervement et son anxiété d’un geste. Il serre sa paume contre le dos de sa main. Ses doigts s’enfouissent dans le creux de la main de Mi Nae, et il tente de trouver son regard en baissant la tête en direction de l’assiette qu’elle fixait avec attention.

« Ne m’ignore pas Mi Nae. Je ne disais cela que pour t’aider. Je ne voulais absolument pas vous manquez de respect, vous savez ? De plus… Pour l’appartement… C’était pour vous avancer. J’ai bien vu le solde de votre revenu du mois, et c’est bien trop inférieur pour pouvoir assurer votre survie. Pourquoi ne quittez-vous pas l’appartement pour venir avec moi et Mo Nae ? Je ne vous demande rien d’autres… Si… Si Mo Nae vous prend du temps, et que vous ne travaillez pas assez, dites le moi. Je peux m’arranger pour rentrer plus tôt et… »

Oh arrête tes excuses, mon brave. Il ne suffit pas d’un « je suis désolée » pour qu’elle ne cesse de t’en vouloir. Sais-tu combien de femmes t’en ont voulus toutes ses années… ? Il ne sait pas. Mais il imagine bien qu’il y en a un bon nombre ; il refuse que Mi Nae fasse partie de ces femmes qui l’abandonnent après qu’il ai mal agi. Il tient bien trop à cette petite perle qu’on ne le croirait. Elle lui est indispensable. Elle prend soin de Mo Nae et de lui, sans équivoque. Rien que le fait qu’elle lui dise de dormir, il est capable de lui obéir. Seulement, il ne faut pas croire qu’il le lui dira, qu’il lui obéira pour de vrai. Il fera juste semblant d’être fatigué et s’en ira simplement. Dae Hyun n’obéit à personne. Il n’écoute jamais personne. Mi Nae est sans doute l’une des premières à qui il parle si gentiment après Ae Mi. Mi Nae est surement l’une des premières personnes qui l’approche et lui dit les choses en face sans se prendre une tarte dans la figure. Non, il n’oserait pas. Mi Nae est bien trop fragile pour recevoir une tarte, ou une fessée. Il l’apprécie bien trop… Il se mord encore une fois la lèvre. Combien de fois l’a-t-il fait depuis qu’il se trouve ici à scruter la jeune femme ? Une dizaine, une vingtaine de fois, n’est-ce pas ? Quel idiot. Mais quel idiot. Tu devrais te regarder dans une glace mon pauvre. T’es à plaindre avec ta tête de chien errant. On dirait que tu vas crever sur place. Et il pourrait. Il est extenué, fatigué, affamé. Il soupire quand les plats arrivent enfin à leur table. Le serveur s’en va en silence et Dae Hyun s’empresse de piocher un morceau de viande avec ses baguettes pour le tendre à Mi Nae.

« Laisse moi me faire pardonner Mi Nae. S’il te plait… Je ne veux pas que tu m’en veuilles toi aussi. J’ai assez souffert d’avoir perdue toutes les femmes que j’aimais… »

Qu’il aimait… L’aime-t-il ?


(enfin réponduuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue <3)
Revenir en haut Aller en bas
Lee Kyoko
& YOU CAN LEAN ON ME

& YOU CAN LEAN ON ME
avatar

Pseudo : pops
Célébrité : Park Sora
Date d'inscription : 25/09/2012
Messages : 125

MessageSujet: Re: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   Sam 20 Oct - 20:45

Elle sent son regard, brûlant et douloureux sur elle. Elle n'a envie que d'une chose en cet instant : le fuir. Partir de ce restaurant trop bondé, trop parfumé, trop bruyant. Elle n'a rien à faire là, elle n'en a absolument pas envie. Elle n'aurais pas du accepter, tout simplement. Idiote, idiote, idiote. Qu'allait-elle donc faire à présent ? Se disputer avec lui ? Ca non plus, elle n'en avait aucune envie. Parce qu'elle en perdrait ses mots. Dirigés contre lui, ils n'auraient aucun sens à ses yeux . Même s'il le méritait, même si une partie d'elle lui criait de lui répondre, acerbe, elle refusait de le regarder et restait obstinément muette. Parce que la prochaine chose qu'elle ferait serait sans doute se lever pour quitter le restaurant. Quitter ce restaurant, son ambiance aigre et cette discussion qui la hanterait pendant un bout de temps encore. Il était plutôt étonnant de la part de la jeune femme qu'elle se vexe autant. Pour une réflexion, pas grand-chose en somme. Ce n'est pas le genre de critique qui l'aurait vraiment dérangé puisqu'elle savait très bien que son emploi n'était qu'un poste de bas-étage, minable et honteux. Elle l'avait compris dès que le patron du club l'avait engagé, dès que ses premières tenues affriolantes furent découvertes. Elle l'avait compris, assimilé et assumé pendant les deux dernières années, mois après mois, jours après jours. A chaque instant sauf à celui-ci. Sauf dans cet endroit, devant Im Dae Hyun et entourée d'une dizaine de personnes. Là, elle réalisait. Là, elle se tassait au fond de sa chaise, tête baissée et fierté envolée. Des idées informées et contradictoires plein la tête. "Je... ne suis pas assez bien... Tant pis. Il doit me détester... Non, sûrement pas... "Elle détourne la tête lorsqu'elle sent sa main sur la sienne et qu'un frisson parcourt sa colonne vertébrale. Mon dieu qu'elle le déteste. Mon dieu qu'elle l'adore. Mon dieu qu'elle a envie de le repousser. Mon dieu qu'elle a envie de se jeter sur lui.

« Ne m’ignore pas Mi Nae. Je ne disais cela que pour t’aider. Je ne voulais absolument pas vous manquez de respect, vous savez ? De plus… Pour l’appartement… C’était pour vous avancer. J’ai bien vu le solde de votre revenu du mois, et c’est bien trop inférieur pour pouvoir assurer votre survie. Pourquoi ne quittez-vous pas l’appartement pour venir avec moi et Mo Nae ? Je ne vous demande rien d’autres… Si… Si Mo Nae vous prend du temps, et que vous ne travaillez pas assez, dites le moi. Je peux m’arranger pour rentrer plus tôt et… »

Arrêtez. Arrêtez. Stop, s'il vous plaît. Ne dîtes pas ça. Vous ne savez pas. Non, c'est vrai, il ne sait pas. Comme Mi Nae est fière, comme ça la gênerait. Comme ses paroles, la mettant devant la réalité, la gêne. C'est vrai, elle n'a pas assez travaillé ce mois-ci. C'est vrai, elle n'avait pas assez pour payer. C'est vrai, tout est vrai, il a parfaitement raison. Chose qu'elle regrette éperdument. Mais non, bien sûr que non, elle ne veut pas arrêter. Pour le ferait-elle ? C'est bien la seule chose pour laquelle elle est douée. Et ça ne la dérange absolument pas. Le regard des hommes sur ses courbes, son corps à la vue de tous, elle s'y est habitué. Se faire entretenir, nourrir, et loger par quelqu'un serait, au contraire, la pire des hontes. C'est elle qui devait aider. C'est elle qui devait prendre soin de Dae Hyun quand il était fatigué et de Mo Nae quand elle pleurait. Personne ne devait s'inquiéter pour elle, elle le refusait catégoriquement. Excès de fierté, trait de caractère exacerbé. Mais c'était comme ça. C'était juste impossible, inimaginable. Elle n'a pas le temps de répondre que le serveur arrive pour poser les plats devant les jeunes clients et partir sans un mot. Là, elle sent le morceau de viande devant son nez et lève enfin son regard où la colère, le désespoir, l'exaspération et la tristesse se mêlent à la perfection. Elle l'observe attentivement quand il lui demande de le laisser se faire pardonner et où il insinue qu'elle fait partie des femmes qu'il aime. Encore une de ces phrases qu'elle n'est pas certaine de comprendre, encore une phrase qui la ferait réfléchir toute la nuit. Elle l'observe et se surprend à avoir envie de toucher son visage, la courbe de sa mâchoire, sa joue et son nez. Son front et ses yeux. Elle cligne des yeux, agacée et finit par repousser la main du jeune homme. Elle pose ses mains sur ses cuisses, s'apprête à se lever. Elle n'arriverait pas à supporter cette conversation plus longtemps, ça ne fait aucun doute. Elle préfère s'échapper, partir en courant qu'être déchirée par deux sentiments de la sorte. Elle préfère lui en vouloir à mort sans le voir plutôt que de continuer à se torturer pour son air sage et sa bouille sexy.

« Ajusshi, je... ne suis pas comme ça. Je ne veux pas de votre aide. Je suis capable de me débrouiller toute seule. Je sais m'occuper de moi et je n'ai besoin de personne pour le faire à ma place. Alors... alors inutile d'être aussi conciliant. Ne faîtes pas attention à moi. Alors... merci. Mais ça ne se reproduira plus. » Elle se lève et s'incline. Comme une étrangère. « Je suis désolée, Ajusshi. Je vais rentrer. Je suis fatiguée et je n'ai pas faim. Je récupérerais Mo Nae chez la voisine et je la coucherais avant de rentrer chez moi. » Elle s'incline encore. « Je vous remercie pour vos gentilles propositions mais je n'ai pas envie de vivre à vos dépens. Mangez bien et faîtes attention en rentrant. »

Elle se retourne et traverse la salle du restaurant sans un regard en arrière. Elle serre la mâchoire et affronte le froid de cette soirée d'automne. La pluie la surprend et elle se retrouve, coincée, à courir pour essayer de repérer un bus. Elle a envie de pleurer, elle a envie de crier. Mieux : elle a envie de s'enfouir sous sa couette pour faire tout cela à son aise. Stupide petite chose trop émotive. S'en est ridicule. Elle fait de rien un cas existentiel.

_________________________________

my heart is broken
now a-days I got it all figured out I don't really need to take so long but I'm missing all the times in the past when I can't see your face at all thats why the chase is on the chase is on chase is on but if you want I'm gonna take it all back ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   Sam 20 Oct - 22:03

Non ne t’en va pas… Non s’il te plait, pas maintenant…

Il la regarde partir, silencieux. Pourquoi ne bouge t-il pas ? Pourquoi ne cours t-il pas à sa suite pour l’arrêter ? Elle a raison. Il a dépassé les bordes. Cependant, son cœur lui dit le contraire. Son cœur lui indique qu’il ne peut pas l’abandonner, que tout cela n’était surement pas anodin. Il a mal agit. Il l’a blessé. Il s’en veut terriblement, mais il ne peut pas laisser cela comme c’est. La laisser partir n’est pas une chose à faire. La laisser partir ce serait avoir tort, ce serait la perdre. N’est-elle pas quelqu’un d’important dans son cœur ? Ne l’a-t-il pas expressément dit quelques minutes auparavant ? Il ne comprend pas tout à fait pourquoi elle le fuit, mais il est déterminé à comprendre. Il veut l’aider. Il veut l’aimer. L’aimer… Comme il n’aurait aimé personne jusqu’ici. Recommencer tout à zéro. Effacer ses crasses de son esprit. Vivre avec une femme qu’il aime et une fille adorable. Ce sont ses rêves. Ne parlons pas de ses vieux fantasmes romantiques qu’il a de temps à autres en tête. Dae Hyun est un vieux romantique. Dae Hyun ne peut… Il se lève d’un bond. Il prend sa veste restée sur la chaise que la demoiselle occupait. Dae Hyun s’élance rapidement à sa recherche dès qu’il a passé le seuil de la porte. Un serveur vient l’interpeller mais il l’envoie balader d’un revers de main. Ils savent très bien qu’il reviendra payer. Dae Hyun la cherche du regard, mais rien, pas même un cheveu volant dans l’air frais et le vent glacial qui frappe son visage. Il entoure son cou de son écharpe pendante et la pluie se met à tomber rageusement.

Elle n’a pas de parapluie… Sans s’occuper du reste, il se dirige dans la rue principale, là où le bus est censé passer. Si il arrive à temps, il pourra l’interpeller et l’empêcher de partir. Si il arrive à temps, il pourra parler, il pourra le lui dire. Il marche dans une flaque d’eau, éclaboussant le bas de son costume. A vrai dire, il l’a appelé sans penser à rentrer pour se changer. Dae Hyun porte encore son costume de travail. Sa veste sur le bras, il n’a même pas pris le temps de l’enfiler. Sa chemise blanche se retrouve rapidement immaculée d’eau. Ses cheveux mouillés brillent dans le reflet des lampadaires. Il se fiche bien de tomber malade, tant qu’il la trouve. Putain, tu dois la trouver, idiot. Sinon t’es fichu. Sinon, tout est fichu.

Dans le noir, les lampadaires n’éclairent que très peu les ruelles. Il court, il trébuche, mais il ne s’arrête pas. Quand il aperçoit l’arrêt de bus dans lequel elle s’est abritée, il aperçoit son visage et ses cheveux à demi trempé qui tombent dans son dos. Il s’arrête un instant. Pourquoi se rendre fou pour une femme ? Pourquoi… Arrête avec tes questions et cours, pauvre idiot. Il se mord la lèvre et reprend sa course, traversant rapidement le passage piéton sans faire attention aux feux et aux voitures. Il pourrait avoir accident qu’il s’en foutrait complètement. Il ne veut pas la perdre. Il ne veut plus perdre personne. C’est terminé. Il n’est plus un trouillard.

« MI NAE ! MI NAE ATTENDS ! »

Fini le vouvoiement et la bonne tenue en sa présence. Trempée, les cheveux dégoulinant, la chemise dévoilant chaque parcelle de ses muscles saillants, le col défait, son bas de pantalon retroussé à cause de la pluie et des flasques d’eau, il s’arrête devant elle, essoufflé, tentant de reprendre ses esprits. Il essaye de calmer sa respiration, mais n’y arrive pas. Il a réussi à la retrouver et l’arrêter et quand il en vient à s’exprimer, le bus arrive. Dépêche-toi…

« Mi Nae, s’il te plait… Je… Je suis désolée. Sincèrement. Je… Je ne veux pas te perdre comme j’ai perdue ma mère, ma sœur, la mère de Mo Nae. Tu… Tu es plus que… Tu… »

Pourquoi continue-t-il de parler ? Pourquoi continue-t-il a chercher des explications là où il n’y en a pas ? Il attrape le bras de la jeune femme de sa main droite et s’approche d’elle lentement. Il encercle sa taille. Il ne la laissera pas partir. Le bus arrive. Le bus s’arrête. Deux minutes passent. Il n’a pas bougé, il respire l’odeur de son parfum, de son shampoing. Des larmes semblent couler le long de ses joues. A moins que ce ne soit de l’eau… Il est le seul maitre de ses émotions, n’est-ce pas ? Un frisson parcourt son échine et il vient déposer la veste encore sèche sur les épaules de la jeune femme. Il ajuste les épaulettes. Il déplace quelques mèches de cheveux mouillées de son visage. Ses prunelles se plantent dans celles de Mi Nae. Mais son regard se déplace bien ailleurs. Il descend lentement vers son nez et s’arrête sur ses lèvres charnues. Une étrange sensation le traverse. L’adrénaline l’empêche de vraiment réfléchir à ce qu’il veut ou pas. Le bus se remet en marche. Il part sans eux. Il part sans elle.

« Je te promets de ne jamais recommencer. Je… J’ai besoin de toi, Mi Nae… Que de toi. »

Et de personne d’autre. C’est pour cela que son visage se penche lentement vers celui de la jeune femme. Leurs regards se croisent. Leurs lèvres se rapprochent dangereusement. Elle semble hésiter et vouloir reculer, mais il la maintient dans ses bras. Ses lèvres se déposent sur celles de la jeune femme. Douces, fragiles, charnues… Lentement, il dépose un baiser qui se prolonge quelques secondes de plus, sur les lèvres de la jeune femme. La pluie tombe toujours autour d’eux. Dae Hyun sera surement malade demain, mais il est bien trop heureux pour y penser une seconde. Il prolonge davantage le baiser. Elle semble y répondre. Sa langue vient caresser celle de Mi Nae. Il glisse sa main libre dans sa nuque. Sa tête se penche légèrement. Le baiser doux et simple devient plus langoureux, plus amoureux. Ce n’est seulement quand il met fin à ce contact qu’il ne perd pas une seconde le regard de la jeune femme et qu’un sourire vient se dessiner sur ses lèvres. Un sourire sincère. Dieu qu’il ne veut pas la perdre…
Revenir en haut Aller en bas
Lee Kyoko
& YOU CAN LEAN ON ME

& YOU CAN LEAN ON ME
avatar

Pseudo : pops
Célébrité : Park Sora
Date d'inscription : 25/09/2012
Messages : 125

MessageSujet: Re: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   Dim 21 Oct - 21:41

Elle a froid. Pas à cause de la pluie, à cause de lui. La pluie mouille sa robe trop fine et son gilet inutile. Elle pleure presque de soulagement lorsqu'elle arrive à l'arrêt de bus, frigorifiée. Elle ne sent même plus ses pieds. Et le pire dans tout ça, c'est qu'elle s'en fiche. Totalement. Irrévocablement. On pourrait la mutiler à cet instant précis que ça ne lui ferait ni chaud ni froid.Tout ce dont elle a envie, là tout de suite, c'est... Non. Elle n'en est même pas sûre. Que cette soirée n'ait pas existé. Qu'il n'ait pas existé peut-être. Qu'elle n'ait pas répondu à ce téléphone. Qu'elle ne soit pas aussi susceptible. Que... Qu'elle ne soit pas autant amoureuse de lui. Qu'elle ne l'aime pas à ce point. Au point de prendre tout au sérieux venant de lui. Au point d'avoir envie de revenir dans ce restaurant rien que pour lui dire sa façon de penser. Au point de lui crier dessus, de déverser toute sa colère puis, de se réfugier dans ses bras. Encore une fois, elle ne sait pas quoi faire. Alors elle attend le bus. Celui qui résoudra tous ses problèmes. Celui qui l'empêchera de penser. Même si ce n'est pas lui qu'elle attend réellement là, sous la pluie torrentielle de cette soirée bien trop froide.

« MI NAE ! MI NAE ATTENDS ! »

Elle croit rêver. Elle tourne la tête vers l'origine de la voix. Et il est là. Im Dae Hyun. Elle s'en veux aussitôt. Sa chemise est devenue dérisoire maintenant que son torse et à la vue de tous. De l'eau dégouline de ses cheveux de jais et elle craint aussitôt qu'il attrape quelconque maladie. Quelle idiote. Quel idiot. Pourquoi est-il sorti de ce restaurant. Elle lui en voulait, elle avait été clair. Bien sûr, Mi Nae, bien sûr. Regarde le au fond des yeux et ose lui dire que tu lui en veux encore. Incapable. Bien sûr que non. Comment pourrait-elle ? Son regard la transperce et elle se retrouve immobile, bonne qu'à le regarder, qu'à observer chaque parcelle de son corps. Ses bras. Ses pectoraux. Son ventre. Chaque muscle saille. Bon dieu qu'il est beau. Tout à coup, elle se sent minuscule devant ce géant. Petite et insignifiante. Et ce qui la perturbe plus encore, c'est son regard. Pénétrant. C'est à peine si elle ose le soutenir. Elle est revenue au stade de petite fille. Elle l'observe à bout de souffle, elle ouvre de grands yeux surpris.

« Mi Nae, s’il te plait… Je… Je suis désolée. Sincèrement. Je… Je ne veux pas te perdre comme j’ai perdue ma mère, ma sœur, la mère de Mo Nae. Tu… Tu es plus que… Tu… »

Son contact est plus chaud et réconfortant que n'importe quoi. Son coeur, sans grande surprise, s'emballe dès que ses bras encerclent sa taille. Omo, omo. Que fait-il ? Omo. Elle va défaillir, c'est certain. Elle reste immobile, trop surprise pour faire quoi que soit d'autre. Sa respiration s’accélère et Dae Hyun laisse ses traces comme une marque au fer blanc. Elle se perd dans la contemplation de son visage alors qu'il prend la peine de la couvrir. Comme si c'était utile : elle est bien assez réchauffée alors qu'elle est dans ses bras. Bon Dieu qu'elle est fleur bleu. Bon dieu qu'elle est bien. Bon Dieu qu'elle attend la suite, presque haletante. Va-t-il... Elle le ferait. C'est certain. Elle n'a même pas vu le bus passer, non. Elle est trop occupée à sentir les doigts du jeune homme sur son visage. A la recoiffer, comme si c'était la personne la plus importante du monde. A ses yeux en tout cas. Et c'est tout ce qui compte, pour elle.

« Je te promets de ne jamais recommencer. Je… J’ai besoin de toi, Mi Nae… Que de toi. »

Il promet mais peut-être qu'il... recommencera peut-être qu'il... s'approche trop il... Babo... Elle n'a aucun moyen de s'échapper... Et ses lèvres se posent enfin sur les siennes. Elle reste immobile, les yeux grands ouverts. Elle ne sait pas quoi faire. Peut-être qu'elle devrait... IL T'EMBRASSE, IDIOTE. Bon dieu, il l'embrasse. Enfin, elle réalise enfin elle laisse ses lèvres se mouver contre les siennes. Elle ferme les yeux et sens des perles de pluie rouler sur ses joues. Des larmes ? Aussi. Minuscules. Insignifiante. Lorsque leurs langues se trouvent enfin, elle manque d'éclater en sanglots. Babo babo babo. Elle l'embrasse avec toute la passion qui est lui est réservé. A lui, rien qu'à lui. Et lorsqu'enfin le baiser se rompt, lorsqu'elle croise son regard, elle vient encercler sa taille de ses bras. Elle se colle contre lui, enfouit son visage dans sa chemise. Elle hume sa peau et se raccroche à lui, de toutes ses forces. Elle pleure aussi. De joie. De peur. Elle a tellement eu peur. De le perdre. De ne jamais avoir droit à tout ça. Qu'il... qu'il ne l'aime pas. Ce baiser, elle en a rêvé. Depuis le soir où il l'a sauvé jusqu'à maintenant. Depuis toujours.

« Aj... O-o...ppa... Op-ppa... Dae Hyun ! Ne fais plus jamais ça... Opp..a...Yah... Ne me faîtes... fais plus peur comme ça... »

Elle ne le lâche plus. Elle ne le lâchera plus. C'est à peine si elle arrive à parler correctement tant ses sanglots obstruent sa gorge. Elle hésite, elle veut tout lui dire. Qu'elle est tombée amoureuse de lui ce soir-là. Ce soir-là où elle avait mouillé sa chemise, comme maintenant. Elle ne veut plus le quitter. C'est à peine si elle arrive à le regarder. Et elle finit par craquer...

« Op-oppa... Tu... te souviens de ce soir-là...? Peut-être pas... je rentrais du travail et v-tu... il y avait cet homme qui me suivait et tu l'as fait fuir et... Aj... tu ne t'en souviens vraiment pas ? »

_________________________________

my heart is broken
now a-days I got it all figured out I don't really need to take so long but I'm missing all the times in the past when I can't see your face at all thats why the chase is on the chase is on chase is on but if you want I'm gonna take it all back ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   Lun 22 Oct - 21:06

« Cette… Cette nuit-là ? De… De quoi ? Je... Mi Nae... »

Elle a entouré sa taille sans attendre. Son visage s’est enfoui dans la chevelure volante de la jeune femme. les goutelettes de pluie tombaient encore davantage sur leurs deux corps enlacés, mais Dae Hyun s’en fichait éperdument. Il ignorait ce qui les entourait, les murmures des passants. Il était le plus vieux des deux, et on pouvait facilement le voir à travers sa façon de s’habiller, à travers les rides de son visage. Etait-ce vraiment un problème d’être particulièrement vieux à côté de la jeune femme ? Dae Hyun ne s’en préoccupa pas. Il était bien trop préoccupé par la santé de la jeune femme qui, fébrile, fragile, tremblotait déjà entre ses bras. Il inspira une dernière fois une bouffée d’air envenimé par son parfum caramélisé, et il recula quelques instants. Dae Hyun replaca quelques mèches de cheveux de Mi Nae avant de relever son menton vers lui et de déposer un baiser sur son front. Ses bras quittèrent sa taille. Sa main chercha celle de la demoiselle et s’en empara plutôt rapidement. Ses doigts fins encerclèrent ceux de Mi Nae. Leurs paumes incandescentes créaient d’innombrables frissons dans la colonne vertébrale de Dae Hyun. Il n’avait jamais ressenti pareille frisson, pareille sensation délicieuse que d’avoir une femme entre ses bras, entre ses mains. Dae Hyun avait toujours toucher les femmes pour le plaisir. Il les avait toujours pris dans son lit pour prendre simplement son pied. Mi Nae qui, avec son travail, aurait forcément du y passer, se voyait privilégier. Elle se voyait promener et garder l’enfant de cet homme. Elle se voyait être finalement, celle qu’il voulait réellement et qu’il se refusait de toucher. Ô mon chou, c’est trop tard maintenant… Trop tard pour reculer. Dae Hyun l’a embrassé. Dae Hyun l’a enlacé. Dae Hyun l’a touché, senti, tenu dans ses bras. Il s’est délecté de tout. Si par malheur il n’était pas conscient de ses actes, Dae Hyun aurait pu faire bien pire. Il aurait pu abuser de la demoiselle. Mais ce n’est pas son genre, n’est-ce pas ? Il se mordit la lèvre, hésitant. Depuis quand le jeune homme hésite quand il se trouve en la présence d’une femme ? Depuis qu’il est tombé amoureux, ce crétin, cet idiot. Dae Hyun ne pourra le cacher plus longtemps. On pourrait facilement voir la lueur qui brillait dans son regard quand il la regarde, seulement il faisait trop noir, trop sombre.

« Je… Ne veux-tu pas rentrer ? Tu es congelée, Mi Nae, il ne faudrait pas que tu attrapes froid, tu sais ? Je refuse que tu tombes malade à cause de moi. »

Il la tira lentement vers l’abri de bus, tout sourire sur son visage. Les ailes de l’amour ont pris le relais sur le comportement de Dae Hyun. Lui qui d’habitude a toujours été froid et distant, qui se retenait toujours de se jeter sur quiconque, à parler à quiconque, venait de faire un pas en avant pour se rapprocher à nouveau de Mi Nae. Il ne se lassait plus du contact qu’ils avaient échangés. Il ne se lassait plus de la tenir dans ses bras, au chaud. Un soupir s’échappa d’entre ses lèvres. Dae Hyun était bel et bien heureux, comblé. Il ne pouvait rêver mieux. Il ne pouvait espérer mieux. Si il n’avait pas couru après elle, que ce serait-il passé ? Il n’en avait pas la moindre idée. Le simple fait d’y pensé lui retournait l’estomac, le faisait grimacer, lui donnait le hoquet et la migraine. Dae Hyun refusait de penser à cette éventualité car elle n’existait pas. Pas de si. Pas de possibilités envisageables. Il a couru pour elle, après elle. Il l’a embrassé et retenu. Il l’a. Maintenant. Son front se posa contre celui de Mi Nae. Il était considérablement brulant. La chaleur dont s’émanait le corps de Mi Nae ne disait rien qui vaille. Mi Nae semblait malade. Mi Nae semblait apaisée, et tremblée jusqu’aux os. Il fronça les sourcils. Sa main se porta à son front. Elle était bel et bien brûlante, fiévreuse. Dae Hyun se mordit la lèvre. Que pouvait-il faire ? Ils avaient bien 1h de bus avant d’arriver à bon port. Il déglutit difficilement, son regard croisant celui de la jeune femme.

« Mimi… T’es brûlante de fièvre… »

Il glissa son bras autour de sa taille à nouveau et inspira profondément en s’emparant des jambes fines de la demoiselle sous son autre bras libre. Rapidement, Dae Hyun se retrouvait avec le corps de la demoiselle entre ses bras qu’il portait avec légèreté et facilité. Il n’avait jamais su que la demoiselle était si légère. Tel une plume. Magique. Il soupira et incita la tête de Mi Nae à se poser sur son épaule. Dae Hyun se mit en marche vers leur appartement. Autant y aller à pied, la pluie s’étant dissipée. Ce serait plus rapide que d’attendre un bus faisant tout le tour de Séoul. Se mordant la lèvre de temps en temps, Dae Hyun jetait un œil sur la demoiselle dont les paupières s’étaient lentement fermées. Elle n’avait pas protesté longtemps quand il s’était emparée de son corps pour la porter. A vrai dire, ils arriveraient à bon port dans une bonne dizaine de minutes, il pouvait surement la laisser se reposer encore. Seulement Dae Hyun semblait indéniablement inquiet par le silence de Mi Nae. Il sentait sa respiration saccadé dans son cou et la chaleur de ses mains étaient toujours aussi impressionnantes. Un frisson parcourut son échine, lui aussi n’allait pas tarder à tomber malade si il restait là à revêtir une chemise trempée jusqu’aux os. Il pensait qu’elle dormait… Il le pensait, mais la douce Mi Nae ne faisait qu’apprécier l’étreinte qu’il lui offrait… Il pensait, et il s’est mis à parler…

« Je suis si idiot… Je… Je mérite pas ton amour… J’ai tout perdu jusque là, pourquoi j’aurais le droit à une autre chance avec une fille comme toi… Mi Nae… T’es bien trop bonne pour pouvoir faire partir de ma vie… Pourquoi est-ce que tu m’as choisie, dis ? Pourquoi moi et pas le voisin d’en face ? Je… Je… Je ne pensais pas que tu étais cette fille, Mi Nae. Je… Je me suis tellement torturer pour savoir où elle est partie après que je l’ai sauvée. Sa…Savoir que… Qu’il s’agit de toi, cela me soulage complètement. Mais… Terrifiée. Je… Aish, qu’est-ce que je raconte… Putain elle dors, Dae Hyun. T’es stupide. T’es con. »

Elle ne dormait pas. C’était impossible. Son souffle était bien trop saccadé. Il le savait. Pourtant, il l’avait révélé ; cette peur continuelle. De la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Lee Kyoko
& YOU CAN LEAN ON ME

& YOU CAN LEAN ON ME
avatar

Pseudo : pops
Célébrité : Park Sora
Date d'inscription : 25/09/2012
Messages : 125

MessageSujet: Re: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   Mar 23 Oct - 20:50

Il ne semble pas réagir à la révélation. Il se contente de sourire, heureux, comme si la chose la plus merveilleuse de sa vie venait de se dérouler à l'instant. Est-ce qu'elle l'a déjà vu comme ça ? Est-ce qu'elle connaît ce sourire si grand, si beau sur son visage ? Il est resplendissant, il éclaire cette nuit trop froide, trop noire. Trop obscure pour le baiser qu'ils viennent d'échanger. Tant mieux. Elle les cache. Elle les protège d'une certaine façon. Il n'y a personne autour d'eux, elle en est persuadé. Ce moment, il leur appartient à eux et à personne d'autre. C'est évident, c'est certain. Là, serrée contre son torse, elle ne croit pas à son bonheur. Là, serrée contre son torse, elle pourrait mourir heureuse. C'est si... merveilleux. Parce que c'est lui, tout simplement. Bon dieu quelle idiote ! Elle est beaucoup trop fleur bleu, tant qu'elle se croit dans un de ces dramas, loin des soucis de la réalité. Là, elle croit qu'absolument rien ne peut leur arriver. C'est stupide, pourtant, non ? Ils ne sont à l'abri de rien, ne ? Mais elle s'en fout. De tout. De tout le monde. Tout ce qui compte, encore, c'est lui et sa main qui serre la sienne. Ses caresses sur son front. Et sa voix qui la berce.

« Je… Ne veux-tu pas rentrer ? Tu es congelée, Mi Nae, il ne faudrait pas que tu attrapes froid, tu sais ? Je refuse que tu tombes malade à cause de moi. »

« Mmh...oui...oui...»

Elle l'entend à peine. Tant elle est ivre, sonnée de bonheur. Rentrer ? Mmh, s'il veut. Tout ce qu'il voudra. Elle est capable de se jeter d'un pont à sa simple demande à cet instant. A cet instant, elle ferait n'importe quoi de ce que cette voix dirait. Elle est peut-être trop bête, pas assez concentrée pour réfléchir à ses faits et gestes. D'ailleurs elle se contente de rester coller à lui, même quand il s'éloigne. Elle garde une main posée sur son torse, possessive. Maintenant qu'elle l'a, elle ne veut plus le lâcher. Parce que c'est clair, non ? C'est son sien. C'est son Dae Hyun. Il ne peut en être autrement. Pas maintenant en tout cas. C'est fou, comme tout à coup, elle se trouvait stupide. Pourquoi avoir tant douté ? Pourquoi avoir été si en colère contre lui ? Elle en avait tout oublié. La raison de cette fuite. La raison de ses larmes. Tss. Idiote. Soudain, elle croise les yeux de Dae Hyun et elle refuse. Pourquoi rentrer ? Ils sont bien là. Ce lieu est magique à partir de maintenant. C'est décidé. Elle y viendrait en pèlerinage. Elle l'appellerait l'«arrêt de bus de l'amour». Yah, c'était bête. Et puis non. C'était vrai. C'est décidé : ce serait son lieu préféré. Un vieil abri bus...

« Mimi… T’es brûlante de fièvre… »

Mmh ? Que dit-il ? Elle n'est toujours pas sûre d'avoir entendu. De la fièvre ? Tss, bien sûr que... Enfin. C'était peut-être vraisemblable après tout. Elle délirait. Ses pensées partaient dans tous les sens sans qu'elle arrive à les contrôler. Elle parvint doucement à bouger ses doigts et elle se rendit compte qu'ils étaient glacés. Tant que les bouts en étaient rougeâtres et douloureux. Yah... c'était pas possible. Pas maintenant. Non.. Lorsque Dae Hyun la souleva pour la porter dans ses bras, elle dut fermer les yeux un instant, tant sa tête tournait. Elle crut à un renversement du ciel et de la terre et sa main vient s'accrocher à la veste trempée du jeune homme. Du bel homme. De l'homme parfait. De l'homme de sa vie. Yah, voilà qu'elle recommençait, à être incroyablement béate face à lui. Elle se perdit dans la contemplation de son visage jusqu'à ce que ses yeux se ferment, tant elle était épuisée. Bien sûr, ce n'est pas une surprise. Voilà deux nuits qu'elle ne dort pratiquement pas. A cause de son boulot ; elle rentre trop tard, le patron est trop exigeant. Comme toujours, à vrai dire. Sauf que cette pluie était en trop. Elle n'avait même pas mangé : elle avait préféré s'enfuir du restaurant et affronter les quelques petits degrés de cette soirée que de se remplir l'estomac. Tss. Idiote, idiote et encore idiote. Il ne pleut même plus : elle a vraiment bien choisi son moment. Pourtant, elle est parfaitement consciente ; ce n'est pas comme si elle lutte pour rester éveiller. Comment pourrait-elle ? Le parfum de Dae Hyun est omniprésent dans son esprit. Elle sent ses bras la soutenant : c'est beaucoup trop. Elle n'y arriverait jamais. Alors elle se contente de se concentrer sur le bruit que les dernières gouttes font sur le goudron. Elle se contente de se taire et d'attendre. D'essayer de ne pas penser parce que sa tête commence à être douloureuse. Manquait plus que ça. Chincha...

Que...Que dit-il ? Elle a tout entendu cette fois. Comment pourrait-il en être autrement ? Son souffle caresse ses cheveux. Mais elle n'a pas tout compris. Ses intonations disent qu'il s'en veut. Il est en colère. Contre elle, contre lui-même. Elle croit suffoquer. N'importe quoi, Dae hyun, tu racontes n'importe quoi. Voilà ce qu'elle a envie de crier, si elle avait la force de le faire. Babo... C'n'est qu'un fichu babo. Elle ne sait pas quoi dire d'autre. Elle n'a pas la force d'ouvrir ses yeux : ses paupières semblent peser une tonne chacune. Alors, elle sert un peu plus sa chemise pour manifester son mécontentement. Elle ne sait même pas si elle est capable de parler. Elle ouvre doucement la bouche, elle réussit à articuler.

« Chut... Babo. T'as... t'as pas le droit de dire ça... Pas maintenant... alors que tout est absolument parfait. Chut... Tu veux savoir pourquoi je t'ai choisis, ne ? Parce que... tu es simplement.. Dae Hyun. Parce que ton sourire s'illumine quand tu vois Mo Nae qui dors. Parce que tu es si.. maladroit quand tu essayes de la prendre dans tes bras. Parce que tu râles quand je t'oblige à manger toute ton assiette de kimchi. Parce que... Parce que tu me rends importante sans le savoir. Parce que j'ai une place dans ta vie... Parce que... »Elle tousse. Elle se serre un peu plus contre lui tant elle a froid. Tss... Saleté de froid. Tu viens tout gâcher, t'as pas le droit. Ne me prive pas de ça... s'il te plaît...« Parce que..je t'aime. C'est tout ce qu'il y a à savoir, d'accord..? Alors... ramène moi à la maison, s'il te plaît.. Et reste avec moi. Cette fois, reste avec moi, d'accord ? »

_________________________________

my heart is broken
now a-days I got it all figured out I don't really need to take so long but I'm missing all the times in the past when I can't see your face at all thats why the chase is on the chase is on chase is on but if you want I'm gonna take it all back ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   Ven 26 Oct - 20:17

« Chut... Babo. T'as... t'as pas le droit de dire ça... Pas maintenant... alors que tout est absolument parfait. Chut... Tu veux savoir pourquoi je t'ai choisis, ne ? Parce que... tu es simplement.. Dae Hyun. Parce que ton sourire s'illumine quand tu vois Mo Nae qui dors. Parce que tu es si.. maladroit quand tu essayes de la prendre dans tes bras. Parce que tu râles quand je t'oblige à manger toute ton assiette de kimchi. Parce que... Parce que tu me rends importante sans le savoir. Parce que j'ai une place dans ta vie... Parce que... »

Il soupire lentement, doucement. Sa main vient se poser le long de la joue de la jeune femme. D’un geste maladroit, il manque de la faire glisser d’entre ses bras. Reculant tout en la réajustant parfaitement dans la prise de ses bras musclés, il se retrouve avec son visage bien trop près du sien. Le cœur de Dae Hyun tremble, bat, s’échoue sur sa cage thoracique. Il a tellement peur qu’il lui arrive malheur qu’il la serre davantage contre lui, que ses bras encerclent plus fort sa taille, que son visage vient s’engouffrer dans son cou, brûlant, incandescent. Elle lui parle. Il ne l’écoute qu’à peine. Ce qu’il veut, c’est elle. Ce qu’il veut, c’est son amour. Il se sent si ignoble de l’accepter, alors qu’elle pourrait avoir davantage, mieux que cela. Elle toussote. Grand dieu, pourquoi tu l’as laissé tomber malade, pauvre idiot ? Il se mord la lèvre et son regard croise celui de Mi Nae. Si noir, si perçant, si profond. Il y plonge sans équivoque et n’y ressort pas. Dae Hyun est comme obnubilé par la douceur de son regard, de ses joues, de sa peau, de ses lèvres, de ses mains qui frôlent les siennes, de sa délicieuse taille qu’il tient entre ses bras. Dae Hyun est obnubilé, scotché, perdu dans ses pensées et ses fantasmes refoulés.

« Parce que..je t'aime. C'est tout ce qu'il y a à savoir, d'accord..? Alors... ramène moi à la maison, s'il te plaît.. Et reste avec moi. Cette fois, reste avec moi, d'accord »

Il déglutit difficilement. Comment ne pourrait-il pas l’entende. Ces trois mots. Si distinctement venus à son oreille. Ces trois mots. Qui font chavirer son cœur, tout son être. Dae Hyun reste figé sur place. Son regard perdu dans celui de Mi Nae. Sa main déplace quelques mèches de cheveux de la jeune femme et un sourire se feint enfin sur son visage. Dae Hyun est diablement heureux. Dae Hyun est complètement amoureux et perdu dans les abimes de l’amour. Il se mord la lèvre, encore et encore. Dae Hyun perd pied. Dae Hyun ne sait plus quoi dire, ni faire. Il encercle juste, davantage, sa taille. Il se colle, juste, davantage, contre elle. Son nez se pose contre celui de la demoiselle. Ses lèvres glissent sur sa joue et y déposent un léger baiser. Un deuxième sourire se dessine sur ses lèvres. Elles s’étirent et dévoilent la blancheur de sa dentition parfaite. Dae Hyun est complètement fou d’amour… Cela se pourrait, éventuellement, possiblement. Seulement, de ça, on s’en contre fiche. Ce n’est pas l’amour, l’amitié, ou la haine qu’il porte pour quelqu’un qu’il faut regarder. C’est la façon dont il s’occupe d’elle. La façon dont il la protége et la porte. Dae Hyun soupire quelques instants et la fait glisser lentement sur son dos. Ses mains s’emparent des mollets de la jeune femme et il embrasse vivement la main de la demoiselle sur son épaule. Dans quelques instants, ils seront rentrés. Mais pour le moment, le périple n’est pas terminé.

« Re-Re-Repose toi… M-Mon… Mon Amour… »

Il souffle ces derniers mots dans un sourire fier et satisfait. Il n’a jamais été aussi heureux de sa vie. Si ce n’est quand il revoit les souvenirs qu’il a partagé avec sa petite sœur, Ae Mi, dans sa tête, dans ses rêves, ou même en photos. Là aussi, à ces moments-là, il est constamment heureux. Mais très vite, la joie se laisse avantager par la douleur et la peur. Dae Hyun n’a pas revu Ae Mi depuis qu’il la déposé à l’orphelinat. Il la contacte uniquement par courrier écrit, de temps à autres. Les seules fois où Ae Mi a daigné répondre, elle lui avait dessiné la scène du meurtre de ses parents. Il était resté perplexe et s’était promis de la retrouver et de la protéger comme il aurait du le faire autrefois. Dae Hyun s’en veut tellement que la joie maladive dont il était épris s’est soudainement dissipé. Et si il perdait aussi Mi Nae ? Il ne pourrait se le permettre. Maintenant qu’elle était partiellement sienne, il ne savait comment agir, réagir, parler. Dae Hyun réagissait comme un gamin face à sa toute première petite amie. C’était un peu cela avec Mi Nae. Elle a toujours été la petite stripteaseuse engagée pour s’occuper de Mo Nae. Dae Hyun n’a jamais cru qu’il aurait pu s’en éprendre si facilement. Du moins… ce ne fut pas si facile que cela. il a passé des soirées à s’inquiéter pour son compte. C’est là qu’il fallait se rendre compte de la chose. Que c’était évident. Qu’il en était dingue. Dae Hyun n’y a pas cru. Dae Hyun se refusait d’y croire, car Mi Nae était jeune, douce, fragile et stripteaseuse. Quand il voulait qu’elle arrête son métier, ce n’était que pour la protéger. Simplement. Il inspire profondément une bouffée d’air. Voilà leur immeuble. Dae Hyun ouvre la porte doucement. Il monte dans l’ascenseur et tape le numéro de l’étage où ils habitent. Mi Nae est silencieuse depuis une bonne dizaine de minutes. Il rajuste la jeune femme sur son dos et sourit en déposant sa joue contre la sienne. Dae Hyun n’a jamais été aussi tendre et attentionné. La poignée cliquette et il entre lentement dans l’appartement, prenant soin de déposer la jeune femme dans son lit avant de venir prendre un verre d’eau pour soigner sa gorge irritée. Lui aussi allait pas tarder à tomber malade, n’est-ce pas ? Il s’empare d’une bassine qu’il remplit d’eau et se rue au chevet de la jeune femme qu’il prend soin de recouvrir d’un léger duvet. Mi Nae est toujours aussi brulante. Dae Hyun flippe toujours autant de cet état grippal important.

« YAH ! et si t’avais porté ma veste, tu aurais pas été dans cet état, babo… Aish. Regarde dans quel état tu es… Tu ridiculises ma déclaration. Babo. BABO. »

Il ne sait si elle l’entend. Il se parle surtout à lui-même. Et si il n’avait pas couru ? Et si il n’avait rien fait ? Rien dit ? Au diable les « et si » Dae Hyun. T’y es plus. Vis ton présent et tais toi, bon dieu. Oui, qu’il se taise, car ses mains sont bien trop occupés à osculter le pouls de la jeune femme dans son cou ; car son regard glisse le long de son corps qui y dévoilent lentement la fragilité et la douceur de la demoiselle. Il déglutit. Son décolleté est bien trop entre ouvert. Sa jupe est bien trop remontée. Il se mord la lèvre. Allez. T’vas pas la laisser mouillé comme un chien, allongé sur un lit sec et chaud, hein ? Faiblard. Non, il ne s’autorisera jamais…
Revenir en haut Aller en bas
Lee Kyoko
& YOU CAN LEAN ON ME

& YOU CAN LEAN ON ME
avatar

Pseudo : pops
Célébrité : Park Sora
Date d'inscription : 25/09/2012
Messages : 125

MessageSujet: Re: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   Lun 29 Oct - 19:47

« Re-Re-Repose toi… M-Mon… Mon Amour… »
Ses yeux se ferment alors que sa joue caresse celle du jeune homme. Elle n'entend plus rien. Elle sombre dans un semi-sommeil, ponctué de ces deux mots qui ne cessent de résonner dans sa tête : mon amour. Mon amour. Mon amour. Elle était tranquille. Elle pouvait même tomber malade que ça ne serait pas grave. Parce qu'il serait là. Avec elle. Il l'avait appelé "Mon amour". Comme s'il avait lu dans ses yeux, toutes ses espérances. Elle laisse pendre ses bras, immobile. Elle n'a même plus la force d'ouvrir les yeux, tant elle est faible, tant le froid paralyse chacun de ses membres. Puis c'est la chaleur. Et de nouveau le froid. Omo, omo. Ca devait lui arriver maintenant. C'était sans doute le prix à payer, après tout. Dae Hyun avait toujours été inaccessible, d'une certaine façon. Il était plus âgé. Il était plus riche. Il était plus sérieux. Il était plus beau que tous les garçons qu'elle connaissait. Il était beaucoup trop intelligent pour elle, pauvre petite strip-teaseuse sans avenir. C'était presque inespéré qu'elle arrive à le convaincre de lui confier sa fille pendant des journées entières alors que le soir, elle allait se déshabiller. Imaginez la mauvaise réputation. Pourtant, il l'avait fait. Ces journées entières à le connaître à travers sa fille. Ses soirées à s'occuper de lui, à lui faire à manger, à le réprimander pour son manque de sommeil. Elle s'y accrochait désespérément. C'était tout ce qui la rendait heureuse, envieuse de vivre. Pourtant, pourtant. Combien de fois avait-elle passé la nuit à repasser chaque mot, chaque geste de Dae Hyun afin de trouver... elle ne savait pas vraiment. Un indice. Afin de continuer à nourrir ses espoirs, toujours dirigés vers le même objectif. Elle redevenait une pré-pubère, les yeux brillants à chaque fois qu'elle apercevait son visage, le coeur battant à chaque fois qu'il arrivait à la toucher. Par accident, la plupart du temps. Lorsqu'elle lui donnait la petite. Lorsqu'elle replaçait ses doigts maladroits quand il se décidait à la nourrir lui-même. Il était père. Elle n'avait aucune chance. Pourtant elle revenait, jour après jour, soir après soir. Parce que doucement, sans s'en rendre vraiment compte, il était devenu ce qu'elle n'avait jamais eu. Un personne qu'elle aimait inconditionnellement. Un foyer. Un endroit où elle ne serait pas toute seule en rentrant du travail. Une famille.
Elle entend le bruit électronique des touches de l'appartement retentir, émergeant lentement. Ses pas résonnent dans sa tête, elle parvint à ouvrir un oeil, puis l'autre. Ils étaient rentrés. La lumière la réveille, sa tête tourne légèrement et vient cogner sur l'oreiller. Un oreiller ? Elle est dans un lit ? Où est-elle ? Dans le lit de Dae Hyun ? Elle sent une couverture s'enrouler autour de son petit corps malade, incandescent. Elle cligne des yeux, comme un petit chat, passe sa langue sur ses lèvres. Elle a chaud, beaucoup trop chaud désormais. Le froid du dehors lui manque presque tant sa peau s'est réchauffé, tout à coup. Pourtant, elle est trempée, pourtant ses cheveux dégouline encore de gouttes d'eau glacée. La beauté de sa petite robe en laine n'est plus qu'un souvenir et ses collant sont totalement foutus. Ils la gênent. Elle observe Dae Hyun, les yeux plissés. Que fait-il ? Pourquoi s'agite-t-il ainsi ?C'est à cause d'elle ? Bien sûr, idiote. Ce n'est pas une lumière d'habitude mais là, elle bat des records. Elle fronce les sourcils. Elle n'aime pas le voir comme ça. Babo...pourquoi ne se soigne-t-il pas d'abord ? Babo, babo...
« YAH ! et si t’avais porté ma veste, tu aurais pas été dans cet état, babo… Aish. Regarde dans quel état tu es… Tu ridiculises ma déclaration. Babo. BABO. »
Elle baisse les yeux. Désolée. Elle éternue. De toute façon, elle n'y peut rien. Elle a bel et bien attrapé la crève. Elle repousse le duvet qui la couvre de ses jambes et se laisse reposer sur la tête de lit. Elle s'en veut. Elle s'en veut tellement qu'elle s'en frapperait. Babo babo babo. Ses vêtements la gêne ; ils sont imbibés d'eau, ils sont gelés. Ce qui devrait lui faire du bien produise un contraste terrible sur sa peau, comme si elle n'arrivait pas à se décider entre le froid et la chaleur. Elle éternue encore. Elle frissonne. Elle se maudit. Dae Hyun est immobile à ses côtés. Elle croise son regard, le suit. Il hésite. Il ne sait plus quoi faire. Alors, elle bégaie. Parce qu'elle n'a absolument aucune pudeur. Parce qu'elle est strip-teaseuse, parce qu'elle est habituée. Parce que son regard est beaucoup moins gênant que celui de n'importe quel client. « Ajusshi... O-oppa... Ai-aide moi... s'il te plaît... »Déjà, ses doigts se glissent sur les boutons de sa robe pour les défaire un à un. La chose la plus simple devint une tâche extraordinairement fastidieuse. Elle bute, elle tire. Elle arrive enfin à s'en débarrasser, à bout de force. Elle se retrouve en débardeur et en culotte, s'étant débarrassé de ses collants en quelques coups de pieds et de mains. Elle ne se rend compte de rien, ni de l'expression de son compagnon, ni de la gêne de la situation. Elle s'en fiche presque. Ses yeux se posent sur sa chemise trempée. Omo omo. Il va tomber malade à cause d'elle. Omo omo. « Votre... ta chemise.. babo.. »Elle se lève brusquement, se penche vers lui. Elle défait les boutons de sa chemise, plus facilement ; elle l'enlève. Bon dieu, elle est à bout de force. Elle s'effondre contre son torse, impuissante. Elle s'accroche à son cou, puis, ils basculent tous deux. Les informations déferlent dans sa tête, douloureuses. Elle marmonne. Elle resserre ses doigts. Elle s'accroche, désespérément.

_________________________________

my heart is broken
now a-days I got it all figured out I don't really need to take so long but I'm missing all the times in the past when I can't see your face at all thats why the chase is on the chase is on chase is on but if you want I'm gonna take it all back ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   Lun 29 Oct - 20:20

« Ajusshi... O-oppa... Ai-aide moi... s'il te plaît... »

Pitié, non, ne lui fait pas cela idiote. Trop tard. Dae Hyun se retrouve perdue dans sa contemplation, les mains tremblantes, l’esprit hésitant. Il se mord la lèvre au fur et à mesure qu’elle tente de défaire la jolie robe qu’elle portait avant de se faire tremper par les trombes d’eaux à l’extérieur de l’immeuble. D’ailleurs, il les entend, ces gouttes d’eau qui les ont finalement très bien rapprochés. Dae Hyun leur en sont reconnaissante. Dae Hyun est heureux, et avec elle, grâce à elles. Il se mord la lèvre et dévisage Mi Nae qui défait les boutons de sa robe et la laisse retomber sèchement sur le sol. Elle tremblote la pauvre. Il ne faut pas la laisser comme cela. il se prépare déjà à attraper le duvet et à la recouvrir de celui-ci, seulement, la voilà qui s’attèle à sa chemise à lui.

« Votre... ta chemise.. babo.. »

Roh, cet idiot… Il reste tétanisé, frustré, pétrifié. En même temps, qui ne le serait pas. Une jeune femme dénudée, trempée, malade, enrhumée qui le déshabille, il y a de quoi tourner de l’œil, tourner de la tête, devenir dingue. Dae Hyun devient dingue. Dae Hyun se mord la lèvre à sang et s’empêche de la regarder, elle et ses formes. Non pas qu’il ne soit pas habitué. C’est plutôt par pudeur pour elle. C’est plutôt pour se garder la surprise… pour plus tard ; alors qu’il l’a déjà vue presque nue lors d’une soirée à la boite de nuit. Oui, Dae Hyun s’y est déjà rendu, pour la surveiller, de loin. Elle n’a jamais su, la pauvre. Elle l’aurait frappé et traité de pervers, n’est-ce pas ? Il en a tous les airs, après tout. Avec ses vieilles rides, son âge à peine rajeunissant, il se retrouve épris d’une gamine comme elle. Ça c’est de la perversité ; de la pédophilie, pourtant… Mi Nae est complètement consentante et consciente de ses actes. Du moins, il l’espère. Il aurait l’air con sinon. De se confesser, de l’embrasser, la toucher, la soigner, la couvrir d’amour et de bonté. Car ce n’est pas dans son genre à lui, de la couvrir d’amour, de gentillesse, générosité, bonté. Dae Hyun est tout sauf cela. Sauf maintenant. Aurait-il décidé de changer enfin ? Pour elle ? Ce ne serait pas étonnant. Un homme décide toujours de changer toute son attitude, ses manières, ses passes temps pour la femme qu’il aime. Il l’aime ? C’est sur ? Certain ? Oh l’idiot, il sait dans quoi il vient de tomber au moins ? Surement. Il a fait la première erreur avec la mère de sa fille, n’est-ce pas. Il sait à quoi s’en tenir. Et maintenant, il ne la laissera pas partir, s’enfuir, le quitter. Il ne peut pas. Il ne supporterait pas… surtout.

« Shhh. Moi, je vais bien, mademoiselle. Toi, couche toi. T’as vue dans quel état, tu es ? »

Il ébouriffe ses cheveux et la recouche d’un geste. Elle qui se tenait contre son torse, il n’a pas eu de mal à la repousser doucement, un sourire aux lèvres. Seulement, sachez que la prochaine fois, il n’hésitera pas à faiblir et l’embrasser langoureusement, passionnément. Dae Hyun est si faible, si… La main de Mi Nae se trouve dans la sienne et quand il tente de se lever la demoiselle le retient d’un geste. Elle ne veut pas qu’il parte, mais lui, il doit juste lui préparer quelque chose de chaud. Lui, il se promet de s’occuper d’elle jusqu’à son rétablissement. Roh, qu’il déteste la voir dans cet état. Roh qu’il déteste la pluie pour avoir gâcher le début de leur idylle. Il se penche, lui dépose un baiser sur la tempe et recule.

« Je reviens, ne t’inquiète pas. Je suis à côté. »

Il se dirige dans la cuisine et commence à préparer la soupe qu’il veut lui concocter. Mais déjà il s’inquiète. Mais déjà elle lui manque. Grand dieu pourquoi est-il autant addict à la jeune femme qui se trouve dans sa chambre, là maintenant ? Auparavant ce n’était pas si … prononcé, disons. Au bout d’un quart d’heure, la soupe est prête. Dae Hyun se rue à son chevet. Il hésite à soulever le drap car elle semble dormir. Si paisiblement, d’ailleurs. Il s’empare de sa main et dépose sa tête sur le bord du matelas pour reposer sa tête quelques minutes. Dans son esprit, il revoit encore les différentes scènes et la soirée qui s’est déroulée. En si peu de temps, tout a chaviré. En si peu de temps, elle le détestait et l’aimait. Dae Hyun sourit, tel un idiot. Il ferme ses yeux lentement. La fatigue pèse. Mais il doit lutter et protéger la demoiselle. Il doit s’en occuper comme si c’était sa fille. Il doit la chouchouter, car maintenant, Mi Nae n’est plus n’importe qui.

« Mi Nae ? Mimi, il faut que tu prennes ça avant de te reposer. Mimi ? »

Il sourit et se penche au-dessus de son corps. Il soulève le drap et dépose un baiser sur son front, puis glisse le long de sa joue, et enfin sur ses lèvres. Le baiser qu’il dépose sur ses lèvres, perdure. Dae Hyun n’a jamais embrassé des lèvres aussi douces, fine, magique. Ses mains sont posés de chaque côté de sa tête et il manque de trébucher. Dae Hyun se retrouve allongé de tout son long au-dessus d’elle. Il échappe un juron et se relève malgré lui. Mi Nae, quant à elle, le regarde surement, surprise ou stupéfaite. Il n’ose croiser son regard. Effectivement… Cela fait faire d’énormes bêtises d’être amoureux, Dae Hyun.
Revenir en haut Aller en bas
Lee Kyoko
& YOU CAN LEAN ON ME

& YOU CAN LEAN ON ME
avatar

Pseudo : pops
Célébrité : Park Sora
Date d'inscription : 25/09/2012
Messages : 125

MessageSujet: Re: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   Mar 30 Oct - 0:48

« Shhh. Moi, je vais bien, mademoiselle. Toi, couche toi. T’as vue dans quel état, tu es ? »
De ses grands bras musclés, il la recouche. Il est bienveillant. Elle a l'impression que rien ne peut lui arriver avec lui. Que même si elle tombe d'un étage, que si elle trébuche, il sera toujours là pour la récupérer, la reprendre en main. Lui sourire. Elle ne l'a jamais vu comme ça. Elle découvre ce visage si rayonnant. Elle l'adore. Même les yeux à demi-fermé, elle l'admire. Pourtant, il s'éloigne et elle, instantanément, le retint. Rester seule ? Non. Pas maintenant. Pourquoi ? Elle divague. Le moindre geste prend de l'importance, chaque mot est significatif.
« Je reviens, ne t’inquiète pas. Je suis à côté. »
Ca ne suffit pas mais elle n'est pas de taille à le retenir. Ses mots l'apaisent à peine, et elle le regarde s'éloigner. Elle serre la mâchoire. Elle en paniquerait presque. Pauvre petite. La fièvre doit être à son apogée. Sans doute puisqu'elle se tortille dans le duvet, elle s'enroule. Elle tente de se réchauffer. Puis elle bascule. Elle meurt de froid. Dieu qu'elle en a assez. Elle enlève son tee-shirt pour finalement se retrouver en sous-vêtement. Elle tremble. Elle transpire. Elle pense. Oh oui, son cerveau ne cesse de tourner, tant cette soirée semble irréelle. Surprenante. Inexistante. S'il faut, ce n'est qu'un rêve. Oui, elle doit bien être malade et ce n'est qu'un rêve. Elle est couchée dans son lit, et la fièvre est délirante. C'est une possibilité plus que probable. Elle se penche sur les draps de Dae Hyun, les respire. Elle sourit. Non. Non, ce n'est certainement pas un rêve. Sinon, on odeur ne chatouillerait pas ses narines, comme maintenant. Sa respiration se calme, se fait plus régulière. Elle s'apaise. Elle est couverte jusqu'au cou et elle laisse son visage se détendre. Elle ferme les yeux , laissant les bruits provenant de la cuisine la bercer. Elle semble attendre une heure tant le temps lui parait long. Elle réalise à peine. Im Dae Hyun est en train de lui préparer quelque chose de chaud. Im Dae Hyun s'occupe d'elle. Même si elle déteste cette idée, elle semble vivre dans un monde parallèle. Pour une soirée, en tout cas. Et elle s'en réjouit. Si elle peut quitter son quotidien pour quelques heures, elle est contente que ce soit avec lui. Et voilà qu'elle recommence à délirer. A s'inquièter aussi. Est-ce qu'il arrivera au moins à faire chauffer quelque chose ? Il ne cuisine pas souvent et... et peut-être qu'il... Bon dieu, la maladie lui fait complètement perdre les pédales, à cette pauvre gamine. Quoi qu'il cuisine, il est grand, mature et vacciné. Elle se dispute avec elle-même, elle gémit. Quand revient-il ? Elle finit par s'endormir à moitié, à demi-consciente.« Mi Nae ? Mimi, il faut que tu prennes ça avant de te reposer. Mimi ? »Elle ne l'a même pas entendu arriver. Elle vogue entre le sommeil et le réveil. Près d'elle, elle sent sa présence. M'enfin, si c'est vraiment lui. C'est peut-être son imagination. Il lui a semblé entendre sa voix au moins deux fois auparavant. Elle n'a pas réussi à l'éveiller. Elle est bien trop épuisée. Elle parvint à ouvrir les yeux lorsqu'elle sent ses lèvres caresser son front, sa joue pour finir sur ses lèvres. Là, ils s'ouvrent, presque ronds, lorsqu'elle le voit au-dessus d'elle dans toute sa longueur. Si seulement elle n'était pas malade. Elle lui aurait sauté dessus. Elle aurait dévoré ses lèvres. Elle aurait joué avec sa langue. Elle aurait... rien que de penser à tout ce qui lui était impossible la rendait colérique. Chincha.Elle se redresse, une moue agacé sur le visage. Elle garde bien sagement le drap sur sa poitrine et saisir le bol que lui tends Dae Hyun. Elle le boit d'une traite, silencieuse, rougissante. Soudainement, elle ose à peine le regarder. Soudainement, elle ne sait plus quoi dire. Elle l'observe du coin de l'oeil, lui et son torse nu. Lui et son air soucieux. Chincha. « O-oppa. J'ai froid... » Un silence puis, elle lève un visage d'enfant vers lui. Celui qu'elle emploie sans cesse quand elle lui demande une faveur. Celui qu'elle utilise lorsqu'elle sait qu'il faudra faire preuve de tous ces charmes. Elle plonge ses grands yeux noirs dans les siens et se penche vers lui. Elle lui attrape la main pour l'attirer dans le lit à ses côtés. Elle s'enfouit contre son torse. Elle saisit sa main. Elle le couvre. Elle ferme les yeux. « ...oppa. oppa. oppa. » Elle murmure, elle s'amuse. Elle ne l'appelle pas vraiment. Elle se contente de savourer les voyelles sur sa langue. Oppa, c'est son Oppa. « Oppa. Ca... ça te dérange d'être aussi proche de moi ? » Ca le gêne peut-être. Elle n'en sait rien. Elle n'espère pas. « Oppa. Je... je dors là, ce soir, hein ? Je peux rester ? »

_________________________________

my heart is broken
now a-days I got it all figured out I don't really need to take so long but I'm missing all the times in the past when I can't see your face at all thats why the chase is on the chase is on chase is on but if you want I'm gonna take it all back ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   Mar 30 Oct - 14:41

Regarde là. Elle est si jolie. Si mignonne. Si parfaite. Elle t’appartient. Elle lui appartient. A Dae Hyun. Rien qu’à lui. Il sourit, pour lui-même. Il lui sourit à elle. Il en pince pour elle. Elle lui fait tourner la tête. La question est : Depuis combien de temps ? Il ne saurait vous répondre. Dae Hyun est trop épris de la demoiselle pour savoir depuis combien de temps c’est ainsi. Peut-être que c’est une passade. Un coup de foudre. Non, cela ne peut être cela. Depuis si longtemps qu’ils se connaissent, depuis si longtemps qu’elle garde sa petite fille. Non de dieu, pourquoi n’a-t-il pas vu avant qu’il était fou d’elle ? Pourquoi son cœur et son esprit s’est mis en marche au dernier moment ? Quand il la perdait… Dae Hyun agit toujours quand il perd les gens qu’il aime. Quel idiot. Quel crétin. Il ne veut pas la perdre ; il refuse de la perdre. Comme les autres. Dieu qu’il refuse. Si cela arrivait, il pleurerait, il se tuerait, il se laisserait mourir. Mi Nae est devenue si importante en l’espace de quelques secondes, que demain matin, il sera trop troublé pour croire que cela était réel. Cependant…

« Oppa. Je... je dors là, ce soir, hein ? Je peux rester ? »

Cependant, la voilà. Cependant, elle lui sourit. Elle s’accroche à lui. Se colle à lui. Leurs peaux se touchent, se découvrent une nouvelle alchimie. Il ne dit rien et sourit comme un idiot. Dae Hyun est perdu dans ses pensées. Il ne cesse de retourner la situation dans sa tête. Il ne cesse de s’imaginer la voir partir, la voir l’abandonner. Oh et si cela arrivait, que ferais-tu, Dae Hyun ? Il se mord la lèvre et la main de Mi Nae qui a rejoint la sienne se resserre doucement, comme pour tenter de le sortir de sa rêverie. Il cligne des yeux, et se tourne vers elle. Son regard croise celui de Mi Nae. Ses lèvres s’étirent en un magnifique sourire. Ses doigts s’entrelacent à ceux de Mi Nae et il commence à caresser sa chevelure en rajustant sa position à l’intérieur du lit. Il dépose sa tête sur l’épaule de Mi Nae et ferme les yeux un instant. Son corps est brûlant. Incandescent. Elle semble réellement en proie à une fièvre affreuse et tenace. Ce serait dommage qu’il soit lui aussi contaminé, seulement, il ne peut se défaire de cette étreinte. Il ne peut. Il a tellement été habitué, à la sentir dans ses bras, contre son torse, si fragile et légère, qu’il veut la tenir encore et encore jusqu’à s’endormir. Serait-ce ainsi que commencera leur idylle ? Serait-ce ainsi que finira leur soirée ? Dans les bras, l’un de l’autre, à moitié endormi, la crève prenant le dessus sur leurs états d’humains effarouchés par l’amour de l’autre.

« Roh, Mi Nae. Tu ne… Evidemment que tu restes ici. Tu crois vraiment que je vais me débarrasser de toi, maintenant ? »

Il murmure simplement. Ses paupières s’ouvrent et son regard cherche celui de la demoiselle. Il vient déplacer une ou deux mèches de cheveux de son front et y déposer à nouveau un léger baiser, simpliste et doux. Dae Hyun échappe un frisson et ramène la couverture contre Mi Nae, se levant doucement, et quittant son étreinte. Il ramène deux couvertures plus chaudes et recouvre la demoiselle, avant de s’enfoncer dans son propre lit, à ses côtés, recouvert d’une simple couverture. Dae Hyun ôte son pantalon serré par l’eau qui les avait trempés. Dae Hyun se retrouve alors presque nu aux côtés de la demoiselle. Il se sent rougir. Elle ne l’a jamais réellement entrevu dans cette tenue, et lui non plus, du moins, pas dans ce genre de circonstance. Il se mord la lèvre et attrape la télécommande de la télévision pour l’allumer rapidement. Le silence est bien trop pesant. Dae Hyun est bien trop perturbé pour pouvoir parler. Il se met à zapper les chaines, à la recherche de quelque chose qu’elle aimerait éventuellement. Puis, il se demande soudainement si elle n’avait pas du travail cette nuit. Il sursaute et se tourne vers elle. Elle semble lutter entre le sommeil et le réel. La pauvre enfant. Il la fait glisser lentement dans le lit et dépose la tête de la demoiselle sur l’oreiller derrière elle.

« Mimi ? Tu devais travailler, non ? Tu veux que j’appelle pour prévenir que tu es trop malade pour sortir du lit ? Mi…Mimi ? »

En la touchant, tu t’es rendu compte que tu frôlais sa poitrine de très près. Tu t’es rendu compte que tes doigts touchaient la peau brûlante de sa taille. Sa peau était douce ; jolie ; fragile. Il se mordit la lèvre et glissa son bras dans son dos pour l’attirer contre lui. Mi Nae se retrouva la tête sur le torse de Dae Hyun, et il encerclait sa taille de sorte à la réchauffer du mieux qu’il pouvait. Il sourit timidement et embrassa ses cheveux tout en les caressant.

« Au pire. Tu leur fous un lapin pour les nombreuses fois où ils t’ont fait faire des heures supplémentaires. Ce soir. Mi Nae est à moi. Et rien qu’à moi. »

Il se rend compte de ses mots et déglutit difficilement. Il se racle la gorge. Quel idiot, tout de même. Il n’en rate pas une pour dire une idiotie. Dae Hyun est réellement perturbé en la présence de Mi Nae.

« Enfin, je crois … Nee ? »

Il se penche pour regarder la demoiselle dans les yeux. Dieu qu’il veut l’embrasser.
Revenir en haut Aller en bas
Lee Kyoko
& YOU CAN LEAN ON ME

& YOU CAN LEAN ON ME
avatar

Pseudo : pops
Célébrité : Park Sora
Date d'inscription : 25/09/2012
Messages : 125

MessageSujet: Re: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   Mer 31 Oct - 12:31

«Roh, Mi Nae. Tu ne… Evidemment que tu restes ici. Tu crois vraiment que je vais me débarrasser de toi, maintenant ? »
Il la rassure, il la berce. Elle se perd dans sa voix grave. Ses yeux se ferment, encore. Elle va s'endormir, là, contre son torse. La maladie lui a pris toutes ses maigres forces, elle ne pense plus à rien d'autre qu'à lui. Qu'à son odeur enivrante. Qu'à sa peau fraîche. Qu'à sa tête posée sur son épaule. Même si sa tête lui fait un mal de chien, même si sa peau est désormais brûlante, elle se sent bien. Protégée. Aimée. Après tout, elle peut endure la fièvre si c'est pour être dans ce lit-là, dans ces bras-là. Elle peut attraper la mort si ça lui permet d'être toujours près de lui. Elle est prête à rester dans cet état toute sa vie si ça lui permet de rester près de lui. Voilà Mi Nae fleur bleue qui revient. Voilà qu'elle se retrouve comme un bébé, un enfant à espérer qu'on ne la quittera jamais, qu'on s'occupera toujours d'elle. La voilà à espérer l'impossible, l'improbable, tout ce dont elle n'a jamais eu accès. Enfin... enfin, peut-être pas. Peut-être qu'elle y aurait droit désormais. Peut-être, peut-être... Elle n'ose même pas espérer. Elle n'ose même pas imaginer. Elle essaie de profiter de l'instant présent au maximum. Elle essaie de profiter d'Ajusshi, Oppa, Dae Hyun, l'homme dont elle est foutrement amoureuse, un maximum.
Elle sent les couvertures, elle le sent se dévêtir. Ohlala. Ohlala. elle peut mourir heureuse, maintenant. Ohlala. Ohlala. Elle n'est pas gênée le moins du monde. Elle est juste... Comment dit-on ? Ravie. Heureuse. Au septième ciel. Ohlala. Elle jette un oeil à la télé. Rapidement. Elle s'en fout. Totalement. Les dessins animés et les dramas l'inintéressent à un point inimaginable. Elle renifle, elle remut légèrement. Lui, sursaute, d'un coup. Elle ouvre de grands yeux quand il vient se poster devant elle, l'air paniqué. « Mimi ? Tu devais travailler, non ? Tu veux que j'appelle pour prévenir que tu es trop malade pour sortir du lit ? Mi...Mimi ? »Sa respiration se bloque un instant. Le travail. Le travail. Elle doit aller au travail. Travail. Bon dieu, le patron allait la tuer. Pire, il allait la virer. Travail, travail. Bon dieu, comment allait-elle faire ? Elle n'est même pas capable de se redresser. Alors se rendre au club pour danser... C'était inimaginable. Elle ne veut pas, elle ne peut pas. Personne ne peut la forcer. Omo... omo... Elle panique tout à coup. Ca semblait tellement secondaire. Ce soir, Mi Nae n'était pas strip. Elle ne voulait pas l'être. Ses poings se serrent, sa respiration s'accélèrent.
« O..omo. Omo. Il faut que j'y aille. Omo. »
Elle essait de se relever. Elle échout lamentablement, et retombe sur le lit. Quelle heure peut-il être ? Dae Hyun l'attire contre lui, l'encercle, protecteur. Non... Non... Il faut qu'elle y aille. Sinon... sinon, elle n'aura pas son salaire et... bon dieu, elle débloque la pauvre. Elle se fait une idée fixe de ce qui n'est rien, une simple absence. Le patron l'a à la bonne. Il l'aime bien et elle a du succès au club. Sa bouille de petite fille et ses jolies courbes lui permettent de rapporter de l'argent dans les caisses, il n'en demande pas plus.
« Enfin, je crois … Nee ? »
Elle relève ses yeux. Elle l'observe. Puis, il efface tout. Il a raison. Elle est à lui. Ce soir. Demain. Dans une semaine. Dans dix ans. Elle est à lui. Elle passe ses doigts sur sa clavicule, remonte jusqu'à ses joues. Elle caresse son menton puis ses lèvres. Elle ne se rend même pas compte qu'ils sont tous les deux, à moitiés nus, l'un contre l'autre. C'est naturel non ? Peu importe. Elle finit par passer se redresser, et passer ses mains dans ses cheveux de jais, encore humide. Puis, elle finit par poser ses lèvres sur les siennes. Elle vient de lui répondre. C'est assez explicite. Elle est à lui, rien qu'à lui. Et il sera à elle, rien qu'à elle. Elle noue ses bras autour de son cou. Elle s'accroche à lui. Passionnément.
« Oppa. Ne me parle de ça, ce soir... S'il te plaît, s'il te plaît. Ce soir, je suis tout sauf strip-teaseuse. »

_________________________________

my heart is broken
now a-days I got it all figured out I don't really need to take so long but I'm missing all the times in the past when I can't see your face at all thats why the chase is on the chase is on chase is on but if you want I'm gonna take it all back ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   Sam 3 Nov - 15:33

Elle commence à vouloir y aller. Elle commence à tenter de se lever. Mais sans y parvenir. Oh fait quelque chose Dae Hyun, elle va se blesser, elle va aggraver son cas. Ses bras entourent sa taille tandis qu’elle retombe comme une loque sur le lit. Mi Nae est trop épuisée pour continuer à lutter, et il le sait. Un soupir s’échappe d’entre ses lèvres et il dépose un énième baiser sur son front avant de la fixer de ses prunelles noires. Elle est si frêle et si jolie. Elle est si mignonne. Elle est si petite. Elle est si jeune. Est-ce que Dae Hyun peut se permettre de l’avoir que pour lui ? Est-ce qu’il peut se permettre une amourette avec une jeune femme comme elle ? Si jeune, si frêle… Lui arrive sur ses 28 ans et n’a même pas un amour fixe… Il a une fille. Il est célibataire. Il ne vaut rien. Il ne valait surtout pas grand-chose avant l’arrivée de la demoiselle. Qui aurait cru qu’il s’éprendrait d’une si jolie petite fille ? Qui aurait cru qu’il en pincerait pour une stripteaseuse qui n’a pas assez de sous pour se nourrir et payer son propre logement ? Qui aurait cru qu’elle serait celle qu’il a sauvé quelques temps plus tôt… Il en a rêvé. De cette fille. Il a cherché à voir son visage, trouver son regard, mais jamais. Jamais il ne lui est apparu. C’était le trou noir. Il ignorait son identité et ça le bouffait presque. Il ignorait jusqu’à aujourd’hui. Jusqu’à ce jour où finalement le voilà heureux et épanoui. Il soupire et lève les yeux vers la télévision allumée. Musique de fond. C’est pratiquement romantique. Pratiquement, mais ça ne l’est pas. Surtout avec un dessin animé passant à cette heure tardive sur une chaine du cable. Il échappe un rire léger. Et puis il sent ses doigts glissés le long de sa clavicule. Surpris, il baisse son regard vers elle. Elle redessine facilement la longueur de l’arrête de son menton, puis arrive sur ses joues. Et ses lèvres. Il échappe un frisson. Leurs prunelles se croisent et il se mord la lèvre. Pourquoi est-elle aussi jolie ? Aussi attirante ? Il ne peut s’empêcher de détailler les traits de la demoiselle. Il ne peut s’empêcher de vouloir redessiner à son tour la longueur de son petit nez fin. De toucher ses joues roses, rougis par le froid et la chaleur dont il la couvre de ses bras. Sans qu’il ne s’en aperçoive, il la voit se rapprocher dangereusement de lui. Il sent son souffle contre ses joues. Il déglutit difficilement, obnubilé par son regard. Et puis quelque chose se pose sur ses lèvres. Et puis, Mi Nae l’embrasse. Leurs lèvres se meuvent. Lentement. Doucement. C’est ridicule. Mais Dae Hyun ne peut pas répondre à ce baiser. C’est ridicule. Mais il se laisse juste faire, tout doucement, car Mi Nae ne doit pas être brusqué. Il n’oserait pas lui faire cela. il n’oserait pas se jeter sur elle, pour le moment. Un sourire se dessine sur ses lèvres tandis que leurs lèvres se quittent. Qu’elle est jolie. Qu’elle est douce. Il passe sa main dans les cheveux de la demoiselle pour les ramener en arrière.

« Oppa. Ne me parle de ça, ce soir... S'il te plaît, s'il te plaît. Ce soir, je suis tout sauf strip-teaseuse. »

Non il n’en parlera plus. Il refuse de la blesser. Il refuse de se blesser. Car la savoir se dandinant sur une scène devant des milliers d’hommes prêts à tout pour en voir davantage, ça le blesse considérablement. Il aimerait y faire quelque chose. Lui offrir davantage, mieux que cela. Seulement, Mi Nae semble aimer ce qu’elle fait. Seulement, Mi Nae semble adorer être stripteaseuse à temps plein. A ses yeux, c’en devient dégoutant. Seulement, il ne le lui dira pas. Il restera muet et n’avouera jamais ce qu’il ressent vis-à-vis de cela. il a juste peur qu’on la touche, à sa place. Il a juste peur qu’on la blesse, qu’on lui fasse du mal. Il s’en voudrait si cela arrivait. Car il ne l’aurait pas assez protégé. Car il ne l’aurait pas assez pris dans ses bras, et aimer.

« Je te promets. Je te le promets, Mi Nae. Je ne te laisserais jamais seule. Je te protégerais. Je te le promets. Il ne t’arrivera plus rien. Je… »

Tu parles trop idiot. Il parle trop parce qu’il a peur de la perdre. Il a peur de la voir s’envoler demain et ne plus jamais la revoir. C’est si… Il n’en revient pas. Il croit rêver. Mi Nae, aide le à y voir plus clair… Trop tard. Dae Hyun se penche vers Mi Nae et dépose un nouveau baiser sur les lèvres de la jeune femme. Plus intense. Plus passionnée. Leurs lèvres se meuvent. Ils basculent sur le lit. Dae Hyun se retrouve au-dessus de la demoiselle, entourant davantage sa taille et ils roulent sur le côté. Il l’embrasse à ne plus pouvoir respirer. Il manquera bientôt d’air et devra la lâcher, seulement ses bras semblent ne plus pouvoir la lâcher. Ses mains se délectent de toucher la peau de son dos et de ses hanches. Il ne fait même plus attention au fait qu’elle est à moitié nu dans ses bras. En fait. Il s’en fiche complètement de cela. ce qu’il veut c’est la rassurer et la sentir contre lui.

« Mi… »

Il met fin au baiser, essoufflé. Son regard trouve directement celui de la demoiselle. Elle semble sourire. Elle semble heureuse. Si elle l’est, Dae Hyun l’est aussi.

« Je t’aime… Mi Nae… Je t’aime tellement que… »

Son visage vient s’enfouir dans son cou, pour inspirer lentement l’odeur de son parfum.

« J’ai peur de te perdre… »
Revenir en haut Aller en bas
Lee Kyoko
& YOU CAN LEAN ON ME

& YOU CAN LEAN ON ME
avatar

Pseudo : pops
Célébrité : Park Sora
Date d'inscription : 25/09/2012
Messages : 125

MessageSujet: Re: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   Sam 3 Nov - 19:46

Elle bascule en arrière, souriante. Elle sent son coeur contre le sien, à moitié nu, désormais découverte. A croire qu'ils ne feront rien de bien catholique ce soir-là alors qu'au contraire, Mi Nae n'y pense nullement. L'instant présent est plus important, Dae Hyun est plus important dans son intégralité plutôt qu'une vulgaire histoire de sexe. Elle n'en veut pas. Pas ce soir, pas comme ça. C'est beaucoup trop tôt. Pas pour son âge -elle a dix-huit ans et l'occasion de le faire quand ça la chante- mais pour leur relation. Parce qu'elle est plus belle comme ça. Parce qu'elle est beaucoup plus pure. Ce baiser, elle voudrait qu'il dure éternellement. Parce qu'il est différent, parce qu'il est savoureux. Alors qu'elle sent son torse contre sa poitrine, elle laisse ses mains fourrager dans ses cheveux ; alors qu'ils roulent tous deux comme des enfants, elle ne se lasse pas de sentir ses lèvres puis sa langue contre la sienne. C'est comme si tous les mots du monde étaient devenus inutiles ; des vers français ne suffiraient pas à définir les sentiments de la jeune femme à ce moment-là. C'est comme si, successivement, des papillons se battaient dans son ventre, comme si sa poitrine explosait. Elle a envie d'éclater de rire, de bonheur, de prendre Dae Hyun dans ses bras pour ne plus jamais le quitter. Quel métier exerce-t-elle, quel âge a-t-il ? Tout cela importe si peu. Elle n'est pas strip-teaseuse, ils n'ont plus neuf ans de différence. Ils sont simplement amoureux, amants, compagnons, partenaires, pour cette nuit, pour demain. C'est ce qu'elle veut, c'est ce qu'elle souhaite. C'est ce qui lui semble évident dans ce lit, dans ses bras. C'est ce pourquoi son coeur bat la chamade, ce pourquoi elle en veut toujours, toujours plus. A paraître naïve et gamine, elle croit que rien ne pourrait lui arriver si elle restait là, dans ces bras. Elle le sent.
Quand le baiser se rompt enfin, Mi Nae se contente de le regarder. Lui et ses traits si fins. Lui et son expression de bonheur désormais collé au visage. Lui qui l'étonne de seconde en seconde. L'a-t-on déjà dit ? A-t-on déjà dit qu'elle se croit en plein rêve ? Que ça excède tout ce qu'elle avait pu imaginer ? A-t-on déjà dit qu'elle n'avait jamais été amoureuse à ce point ? Que son coeur manquait un battement à chaque fois qu'il ouvrait la bouche ? Qu'elle se foutait de tous les autres comme de la dernière pluie et qu'elle préférait devenir lesbienne plutôt que d'être avec un homme ? L'a-t-on déjà dit ?

« J’ai peur de te perdre… »

Il l'a dit. Bon dieu, il l'a dit. Il l'aime. Il l'aime. Il l'aime. Ca sonne comme une stéréo dans sa tête. La fièvre. Le mal de tête. Mais elle assez bien pour sourire et le serrer contre elle. Elle est assez bien pour passer, presque timidement ses mains sur son cou, le caressant. Elle soupire, béate. Dae Hyun. Sur son coeur.

« C'est pas possible. Que tu me perdes, c'est pas possible... Oppa... Je resterais avec toi jusqu'à ce que t'en ait assez. Je resterais à tes côtés, je te collerais. Et si t'en a marre un jour, si tu peux plus me supporter... là, je partirais. Je viendrais plus t'embeter... »

Elle le pousse sur le côté, elle vint s'allonger sur son torse pour le regarder dans les yeux. Quelques centimètres à peine séparent leurs lèvres mais elle n'a d’intérêt que pour ses yeux.

« Oppa... je ne te quitterais pas sauf si tu le veux. C'est une promesse. »

Elle ancre son regard dans le sien. Elle tient à lui faire comprendre. Elle tient à ce qu'il ne la voit pas comme la fille qu'il doit fréquenter parce qu'elle est amoureuse de lui. Même si elle finit par embrasser son nez, trop heureuse pour rester sérieuse. Même si elle ne se rend pas compte de l'impact de ses paroles sur son futur. Dae Hyun pourrait parfaitement les réutiliser. Mais elle était parfaitement sérieuse ; si un jour le jeune homme la rejetait, elle partirait sans demander son reste. Elle déménagerait. Elle s'en irait. Elle disparaîtrait de sa vie sans rien demander. Elle en était capable. Fuir, c'est ce qu'elle fait le mieux. Elle pouvait recommencer, sans problème. Même si son coeur serait réduit en miette, même si elle n'arriverait jamais à s'en remettre, elle tiendrait sa promesse. Elle s'occuperait de Dae Hyun parce qu'il était certain qu'elle l'aimerait durant le reste de sa vie. Elle considérerait Mo Nae comme sa propre fille -comme elle le faisait déjà. Elle continuerait sa vie. Même si elle doit partir. Même si elle doit le quitter un jour. Parce que comme toujours, elle se souciait plus de son bonheur que du sien. Parce que Kang Mi Nae était une idiote.

_________________________________

my heart is broken
now a-days I got it all figured out I don't really need to take so long but I'm missing all the times in the past when I can't see your face at all thats why the chase is on the chase is on chase is on but if you want I'm gonna take it all back ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   Sam 3 Nov - 22:17

Oh tais toi. Oh chut. Oh merde ferme là.

Dae Hyun sourit. Dae Hyun est heureux. Il s’emploie à caresser ses cheveux avec douceur. Il s’emploie à caresser ses joues. Il s’emploie à la toucher de tout part. Elle lui appartient. Oh mon dieu, elle lui appartient. Dae Hyun n’en revient tellement pas qu’il divague. Et elle lui répond d’un baiser sur le nez qu’elle ne partira pas. Elle lui répond qu’elle ne partira qu’au moment où il la jettera. Pourquoi la jetterait-il ? Alors qu’il est si heureux. Qu’il manifeste tant d’amour, tant d’anxiété en l’égard de la demoiselle. Il a peur pour elle. Il mourrait pour elle. Oh, c’est vrai ? Il se jetterait d’un pont pour la sauver ? Il irait jusqu’à lui donner son cœur et son âme ? Sans nul doute. Là, maintenant, il crève d’amour. Il ne peut plus respirer que son air et son odeur. S’il part, il va divaguer, il va vouloir revenir et s’accrocher à elle. Dae Hyun respire son odeur. Dae Hyun s’accroche. Ses bras entourent davantage sa taille. Ses mains s’enfoncent peu à peu. Il prend sa position. Là. Maintenant. Il ne bouge plus. Allongé sur le côté, il la maintient contre lui. Elle lui parle. Elle lui résume à quel point elle est aussi folle de lui. Oh mon dieu que son cœur bat fort. Son cœur bat vite. Trop vite. Il meurt. Il meurt d’amour. Dae Hyun se racle la gorge doucement. Et si c’était elle qui en avait assez un jour ? Que se passerait-il ? Dae Hyun se pose tellement de questions. Il ne devrait pas. Il ne doit pas. Ce n’est pas le moment. C’est le leur, ce soir. Pourquoi fait-il ça ? Il veut se prouver qu’il ne peut pas tomber amoureux ? Point du tout. C’est juste la peur de retomber dans la dépression et d’être considérablement blessé. Seulement comment une perle rare comme Mi Nae pourrait le blesser ? Elle est si fragile, si calme, si douce. Ce ne peut être possible. Tu souris tendrement. Roh c’est quoi ce sourire niaise. Roh c’est quoi ce regard amoureux. Cela ne ressemble pas à Im Dae Hyun, et pourtant, c’est lui. Il a changé. Il a grandi. Il a muri. Il est fou d’elle, faut croire. Il enfouit à nouveau son visage dans le cou de la demoiselle. Bon dieu arrête ça, Dae Hyun.

« Tu es… Tu es mienne… »

OOh oui elle est sienne et pour un bout de temps. Il ne compte pas se dépaitre de l’emprise qu’il a sur elle. Mi Nae risque d’être surprotégé, suraimé, surcaliné, mais qui cela peut gêner ? Mi Nae ne semble pas être déranger par l’étreinte du garçon. Elle semble même en vouloir davantage. Dae Hyun resserre ses bras et la maintient sur son torse. Qu’elle est jolie. Qu’elle est magnifique. Dae Hyun divague surement, dans sa tête, mais n’est-ce pas ainsi que doit agir un homme amoureux comme lui ? Il déglutit difficilement, se racle la gorge pour reprendre contenance, mais cela n’a aucun effet. Il est épris de la demoiselle et ne pourra pas ressortir de ses filets avant un moment. Même si la question de l’abandon traine. Même si la question de la différence d’âge persiste. Il ne peut s’en dépaître. Dae Hyun est emprisonné. A jamais.

« Mi… »

Chut. Tais toi. Ses yeux sont clos. Il fronce les sourcils et sourit. Mi Nae s’est endormi. Il se mord la lèvre et la fait basculé sur le lit. Il la recouvre d’une couverture épaisse, éteint le téléviseur. Dae Hyun va ranger le bol de soupe non entamé qu’il lui avait préparé. Tant pis, ce sera pour demain. Car demain, ils seront encore là, encore ensemble, encore amoureux. Diablement amoureux. Il la rejoint lentement, s’allonge à ses côtés. Et puis il hésite. A-t-il le droit de la tenir dans ses bras pour dormir lui aussi ? Il se mord la lèvre et son bras entoure la taille fine de Mi Nae. Ses doigts se referment sur le coin de sa hanche. Il pose son menton sur le haut du crân de Mi Nae. Elle échappe un gémissement et se rajuste contre lui. Tu peux fermer les yeux, maintenant… Tu peux dormir…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun   

Revenir en haut Aller en bas
 
DRUNK ON LOVE ★ ft. Dae Hyun
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fauteuil] Love by Sandro SANTANTONIO
» [Vase] Love is Blind by Jessica LERTVILAI
» [Chaise] Origami Chair by the group Form Us With Love
» Votre avis sur Corum....Hours of Love...
» From Paris with Love...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: archives :: RPs-
Sauter vers: