AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ☁ Mais c'est loooong | La magnifique Lynn ~

Aller en bas 
AuteurMessage
Lee Ji Hoo
& YOU CAN LEAN ON ME

& YOU CAN LEAN ON ME
avatar

Pseudo : Aqua.
Age IRL : 26
I'm also : nobody.
Célébrité : Jung Il Woo
Date d'inscription : 11/08/2012
Messages : 112

MessageSujet: ☁ Mais c'est loooong | La magnifique Lynn ~   Ven 5 Oct - 13:24

Il y a des jours où on est assez stupide pour se dire qu'on pourrait faire quelque chose de bien. Oui, vous m'avez bien entendu, quelque chose de bien; une sorte de bonne action. Sans vouloir mentir, ça m'arrive quasiment jamais. Déjà, je ne vois pas le plaisir qu'on peut avoir en faisant plaisir aux gens, c'est pas comme si ça allait me rendre encore mieux que je ne le suis déjà. Je suis déjà tellement cool, j'y peux rien. Bref, tout ça pour dire qu'aujourd'hui, à défaut de faire une bonne action comme aider quelqu'un - rien qu'y penser, ça me révulse de gâcher du temps ainsi, bien que je ne sois pas si égoïste que ça - je ferais quelque chose que nos cher puritains voudraient bien que je fasse. Oui, vous avez bien entendu, je vais me comporter comme un gentil prince comme ça je pourrais faire la lèche au Roi et avec un peu de chance, il tuera Ji Hwan. Ce serait tellement beau. Ah, je le vois déjà, en train d'abattre son gourou sur la salle tête de mon frère. Un chef d’œuvre, un merveilleux événement digne d'un jour férié; tous les ans j'irais dans un restau où, sirotant un verre de vin Français, je pourrais me souvenir avec bonheur de tous les moments que j'ai passé sans lui dans les pattes. Je ne suis pas quelqu'un de haineux. Loin de là.

Me voilà donc dans une exposition de... Disons qu'elle ne semble pas suivre la même vision du monde et de l'art en général que celle que je suis moi-même, c'est à dire de grand tableaux, aux magnifiques couleurs et aux détails qui tue. Non, cette exposition n'est que de la merde, de la sous qualité, d'un ennui plus que profond et d'un monotone incroyable. Ce ne sont que de vulgaire tableaux blancs avec des traces de peintures ici et là. Bref, ça ressemble à rien. Vous savez quoi ? Je retire ma résolution de ce matin, faire le gentil princounet et aller visiter une galerie d'art d'un soit disant grand artiste, c'est mortel. J'aurais pu faire le tour en même pas cinq minutes mais on m'avait collé un guide qui passait presque une heure sur chaque peinture, et je me demande encore comment il arrive à débiter autant de connerie à la minute sur des tableaux qu'il juge différente toutes mais qui sont toutes aussi moche. Je frôle le suicide, je vais me pendre avec une cordelette dans quelques minutes s'il continue à m'expliquer en quoi la tache rouge sur la gauche de ce tableau exprime l'anxiété ainsi que la rage de vivre de l'auteur suite à je ne sais même plus quoi. Merde, qu'il se passe quelque chose, un meurtre, un incendie, un attentat, mais que quelqu'un me marche sur le pieds que je puisse dire que je me sens insulter et que je me barre merde. Ou je sais pas, que quelqu'un que je connaisse se pointe et que je puisse faire semblant de me taper la discut et de m'enfuir loin d'ici. Très loin.

_________________________________



Dernière édition par Lee Ji Hoo le Dim 14 Oct - 15:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ☁ Mais c'est loooong | La magnifique Lynn ~   Sam 6 Oct - 14:39

« Mademoiselle ? Le prince a recommandé à ce que vous alliez à l’exposition ce matin. »
« Mhm. »
« Mademoiselle ? »
« Quoi ? »
« Il le faut. »

Merde. Si elle n’était pas poli, elle l’enverrait bouler sans conséquent. Seulement, elle se retient patiemment et sourit de toutes ses dents. Sourire faux, sans aucun doute. Elle n’est pas heureuse d’être là. Elle n’est pas heureuse d’aller à cette exposition. Elle ne sera jamais heureuse, ici. Elle le sait. Elle le ressent franchement. Ca l’épuise totalement de devoir vivre tous ces changements qui l’entourent. Elle n’a jamais demandé à se retrouver fiancer avec un prince, ni même de tomber amoureuse de son propre meilleur ami. Kwang Sun… Ce salaud-là, il va se marier aussi, dans son coin. Il lui a menti. Lui a ôté tout espoir d’échappatoire. Elle ne semble plus vivre que sur un fil bien tendu et pourtant prêt à se briser en mille et un morceaux. Un soupir qui en suit un autre, elle laisse les servantes lui choisir ses vêtements du matin et entre déjà dans une longue voiture noire, aux vitres teintées, direction le musée d’expositions d’œuvres d’art. Si ces fiancailles étaient déjà barbantes, devoir se déplacer jour et nuit pour suivre le prince dans ses déplacements et lui tenir compagnie lors d’expositions grotesques de ce genre, c’était encore pire pour elle. Lynn n’a jamais trop compris ce principe-là. De devoir apparaitre là où lui apparaitra. Comme si elle était un toutou à son papa, en quelque sorte. Du moins, elle le ressent comme cela.

« Mademoiselle. Le prince nous a demandé à ce que vous rejoigniez son frère dans le couloir de Picasso. On vous y conduira. C’est à cet endroit que commence la visite de l’exposition. L’artiste est une vieille amie du roi, si vous pouviez vous montrer cordiale et fascinée… »

Elle ne prononce rien et l’écoute silencieusement. Le majordome vient lui expliquer les relations qu’emploie-la dite artiste avec la famille royale. Elle aurait demandé à dessiner le portrait du jeune couple qui va bientôt se marier. Ji Hwan n’aurait apparemment pas donné sa réponse à la peintre. Il lui laisse le choix, sans aucun doute. Le choix de se ridiculiser et de montrer sa poitrine aux passants. Elle entend encore sa voix cinglante, la nuit dernière, qui lui demandait de sortir de sa chambre avant que l’on ne remarque que tout ça n’est que pure fiction. Elle cache même le contrat qu’ils ont tous les deux signés, au fond d’un placard secret de son armoire. Depuis qu’elle a emménagée au palais, elle se sent lasse et emprisonnée. Elle s’ennuie. Elle veut sortir. Elle ne sait que faire pour s’occuper l’esprit et les mains. Elle ronchonne. Elle pleure. Elle crie. Elle prend beaucoup de bain et demande à ce qu’on la coiffe. Mais rien n’y fait, la « princesse » ne peut pas supporter plus longtemps cet air engouffré dans lequel elle vit depuis pas mal de jour. Il la déteste. Elle le sait. Et elle ne pourra jamais rien y faire. Alors à quoi bon accepter le deal ? A quoi bon faire perdurer tout ceci ?

« Nous sommes arrivés. »

D’accord, je fais quoi ? Elle aimerait se casser à grandes enjambées, courir loin, très loin, leur échapper, leur fuir. Fuir ce monde. Fuir ce garçon. Fuir son amour pour Kwang Sun. Et partir loin. Seulement, elle sort tranquillement de l’auto et se dirige vers la porte d’entrée qu’on lui ouvre avec grâce et tout sourire faux et hypocrite. Elle se dirige vers un couloir qui débouche sur un autre. Cet établissement est immense. Ses murs sont recouverts de peintures toutes aussi colorées et formées que l’accoutrement du jour de la jeune femme. Elle porte une robe simple. Rouge. Mettant en valeur sa poitrine et la forme de ses hanches. Ses chaussures sont noires et son veston est d’un bleu-vert cassé. Elle porte des boucles d’oreilles ornées d’émeraude. Une barrette retient sa tignasse en une jolie coiffure. Elle est jolie. Mais ça, personne ne le dira. Mais ça, personne ne le pensera. Ils ne savent pas qui elle est et et se taisent. Normal. Elle vient d’apparaitre au coin du couloir, son visage s’illuminant en apercevant la silhouette du frère de Ji Hwan. Une tête familière, mais une personne étrangère.

« Bonjour, Lee Ji Hoo. Je suis Jeon Lynn et je- »
« Taisez-vous. »
Elle se retourne à vive allure. Une dame fronce les sourcils et tapote son épaule du bout de son doigt. Ose-t-elle ignorer qu’elle est la fiancée d’un prince ? Elle fronce ses sourcils à son tour mais rougit furieusement. Lynn se retourne vers Ji Hoo, et grimace doucement.

« Excusez-moi, majesté, je… Excusez-moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Lee Ji Hoo
& YOU CAN LEAN ON ME

& YOU CAN LEAN ON ME
avatar

Pseudo : Aqua.
Age IRL : 26
I'm also : nobody.
Célébrité : Jung Il Woo
Date d'inscription : 11/08/2012
Messages : 112

MessageSujet: Re: ☁ Mais c'est loooong | La magnifique Lynn ~   Sam 6 Oct - 15:49

Que faut-il faire pour tomber dans les pommes déjà ? Peut-être que si je retiens ma respiration assez longtemps, je pourrais tomber par terre comme une sale merde - adieu la classe dans ces moments là, j'en peux plus, je préfère être couvert de honte que de rester une seconde de plus ici - et ensuite on me ferait aller à l’hôpital, je ne sais où mais loin, le plus loin possible. Bon, dans le cas où je n'irais pas à tomber dans les pommes, j'aurais au moins une tête de quelqu'un qui ne se sent pas bien, non ? Aussi non, je peux faire semblant d'avoir des terribles mots de ventre, ou peut-être avoir un arrêt cardiaque, je suis sur que ça passerait sans soucis. C'est bon, j'en peux plus, dans trois secondes exactement, je dis adieu à la tête que je suis en train de tirer - c'est à dire d'un mec concentré, passionné parce qu'il écoute, un vrai prince quoi - et je me roule par terre.

Je sens une nouvelle présence près de moi. Alélouïa, je suis sauvé ! Je vais pouvoir fuir loin de cette exposition de merde et pour fêter ça, je boirais ce soir à la santé de cette personne jusqu'à finir plus que bourré et avoir une horrible migraine le lendemain matin, mais au moins, je serais libre; liiiiiiiiiiiiiiiibre !
    « Bonjour, Lee Ji Hoo. Je suis Jeon Lynn et je- »
    « Taisez-vous. »

Savoure ta victoire Ji Hoo, ne te retourne pas tout de suite, fait semblant d'avoir la classe jusqu'au dernier moment, fait pas le con, tu as tenu jusqu'à là, et puis même si une jeune demoiselle se pointe alors que tu la connais pas, ne saute pas dans ses bras tout de suite. Savourer mais aussi se contrôler, fais attention Ji Hoo. Haussant un léger sourcil, je pivote lentement, très lentement, calculant chaque détail pour paraître ennuyé de cette présence, comme si l'intrusion de cette inconnue gâchait un si immense plaisir. Comme si. Ahah. Puis, enfin je pose mes regards sur les siens et je suis soufflé. Une vrai Lady, même pas moche en plus; la classe, et rien que pour moi en plus. Mais attends, c'est qui celle là, et puis comment elle connaît mon nom, elle ? Ah ah, private joke, j'ai toujours rêvé de dire un jour " Mais comment tu connais comment je m'appelle toi ? " Pas très réaliste quand on est un prince.
    « Excusez-moi, majesté, je… Excusez-moi. »

Enfin, elle me regarde vraiment, avec une petite moue en prime. Je m'autorise un sourire dans sa direction, mon supplice va enfin finir, je vais pouvoir vivre ma vie, respirer de l'air frais et pollué à souhait, draguer, boire, s'éclater, la vie quoi. Autre chose que les crottes que ce pauvre guide essaye de me faire aimer.
    « Aaah Lyyyyyyynn, mais Lynn, pourquoi tu es si timide que ça ? Ah vraiment, non, ne fais pas cette tête, je suis siiiiiiiii heureux que tu soit là. Aah, mais attends, si tu es là, c'est que tu as quelque chose d'important à me dire, c'est ça ? Vraiment important ! »

Sur ce, je la prends par le poignet, fait une tête désolé pour m'excuser et m’enfuis en la traînant derrière moi.

_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ☁ Mais c'est loooong | La magnifique Lynn ~   Dim 7 Oct - 14:09

Elle retient sa respiration. Elle rougit furieusement. Ji Hoo ne s’est jamais adressé à elle de cette manière, sauf pour en tirer le bénéfice de quelque chose. Et cette fois, debout face à ce tableau hideux que les autres personnes aux alentours regardent avec passion et intérêt, elle ne voit strictement pas ce qu’il désire, là, tout de suite. Peut-être bien fuir… car il s’empare de son poignet et la tire vers l’extérieur de cette ridicule petite foule agglutiné autour d’un tableau et d’une sculpture. Un froncement de sourcils se dessine sur son visage et elle le regarde se déplacer avec rapidité, tout en le suivant à la trace. Quand il lâche enfin son poignet, elle se retrouve adossée à un mur dans un couloir un peu plus sombre que les autres, et il se trouve bien près d’elle. Trop près d’elle. Lynn pose ses mains sur son torse pour le repousser légèrement. Une grimace se dessine sur ses lèvres. Ji Hwan lui a demandé d’assister à cette exposition et son frère la kidnappe. La pauvre ne comprend décemment plus rien. Elle s’engouffre dans l’incompréhension et se perd dans ses pensées. Le regard dans le vague, elle oublie quelques minutes le garçon face à elle, le prince qui la tirer de ce malencontreux dérapage.

« Uh ? Ji Hoo Oppa ? Pourquoi nous sommes nous enfuis ? Vous vouliez me parler ? Je … Il faut retourner avec les autres, votre frère m’a convié d’y rester jusqu’à… »

Jusqu’à quand, d’ailleurs ? N’a-t-il pas omis le fait qu’elle puisse partir quand elle le veut ? S’enfuir dans les couloirs avec un autre homme ? Elle se racle la gorge à cette simple pensée. Si il s’agissait de Kwang Sun, elle aurait pour sur accepter l’offre et se serait jeter sur lui dans un placard, quoi que, maintenant qu’elle le savait fiancé, c’était totalement différent. Bien trop différent… Elle perd le fil du temps et n’a même pas remarqué que ses mains ont agrippés le col du garçon pour se trouver un peu plus près de lui. Qu’est-ce qui arrive à la future princesse ? Une poussée d’hormones ? Elle cligne des yeux et lâche sa prise, faisant un bon en arrière. Elle heurte quelque chose qui tombe sur le sol et elle pousse un cri légèrement suraigüe pour ne pas être entendue.

« Y-Yah. Oppa, pourquoi êtiez-vous si près ? Que voulez-vous ? »

Elle le connait comme un coureur de jupons qui ne peut se passer de ses premières conquêtes. Il les rappelle de temps en temps histoire de rendre dingue le roi et ses frères. Il se les fait n’importe où dans le palais tant qu’on puisse bien les entendre et les apercevoir. Ji Hoo semble ne pas avoir froid aux yeux. Et Lynn, inconsciemment, adore cela. Elle est attirée, mais résiste tant bien que de mal à la beauté de ce personnage noir qui respire face à elle. Ses cheveux d’un noir de jais sont les même que ceux de Ji Hwan. Ses prunelles aussi. La forme de son visage arrive à lui rappeler avec insistance cette nuit partagé avec le prince auquel elle est actuellement fiancé. Ceci dit, il ne veut pas d’elle, pas vrai ? Pourquoi devrait-elle se priver davantage de tous ces plaisirs qu’elle pouvait s’offrir quand elle le désirait, auparavant ? Elle se mord la lèvre et regarde la lumière éclatante qui émane du couloir de gauche. Devait-elle fuir ? Ou rester ici face au prédateur Ji Hoo, comme elle pouvait l’interpréter ? Elle se mord, tel une forcenée, la lèvre. Elle appuie de toutes ses forces, jusqu’à sang. Elle a peur ? Elle est effrayée ? Point du tout, elle le veut. Mais elle est sage… Trop sage.

« Monsieur, votre frère ne serait pas content. »

Et alors ? Ou est le mal à ca, ,Jeon Lynn ? Tu refuses de te faire un petit plaisir ? Qu’est-ce qui t’en empêche ? T’en pince pour le poulpe ? Elle en pince quedalle. Elle préférerait se crever un œil que de reluquer son postérieur ou se couper les mains que de toucher son torse et embrasser ses lèvres avec fougue. Mais avoue… Cette nuit-là… Ôh la ferme, Lynn. Il ne t’aime pas. Et peut-être bien que Ji Hoo non plus, ni aucun des frères du prince.
Revenir en haut Aller en bas
Lee Ji Hoo
& YOU CAN LEAN ON ME

& YOU CAN LEAN ON ME
avatar

Pseudo : Aqua.
Age IRL : 26
I'm also : nobody.
Célébrité : Jung Il Woo
Date d'inscription : 11/08/2012
Messages : 112

MessageSujet: Re: ☁ Mais c'est loooong | La magnifique Lynn ~   Dim 14 Oct - 10:41

On m'a déjà demandé si je savais à quel point j'étais un pauvre type et que je devrais m'exiler, me faire oublier ou changer radicalement de personnalité. La plus part du temps, je souris bêtement, bon an mauvais an, je suis et je resterais le même. Je ne mérite pas mon statut royal et je le sais plus que quiconque, qui voudrait d'un prince qui sort en boîte tous les soirs, finis sur le trottoir complètement bourré, qui n'a aucun projet d'étude et qui ne va a aucune réception ? Personne, je ne vends pas de rêve, je le sais, je n'inspire pas la nation, à la limite encore je fais battre le cœur de petite fille innocente tout simplement puisque je suis un "prince". Le reste du temps, je suis accueillis avec des faux sourire, si je n'étais Prince je ne serais rien. Et alors ? S'il y a bien quelque chose qu'on ne peut pas choisir, c'est dans quelle famille on naît, alors pourquoi m'en vouloir ? La seule question est : Combien de temps vais-je encore tenir avec ce rythme là ? Certains se disent que je serais mort dans quelques années, ou encore bien suicidé, quelques rêveurs se prêtent à croire que je trouverais l'amour de ma vie et que je me rangerais gentiment sans rien d'autres et le reste ne cherche pas vers l'avenir. Il faut avouer, avec son statut de victime constante dans laquelle elle aime s'y contenir, notre Pays vivrait surement très bien la mort d'un de ses Princes, cela rajouterait un peu de mélodrame à son histoire et elle pourrait peut-être même accusé son voisin du Sud.

Mais voilà que je fuis dans les couloirs - fuir est toujours la solution la plus simple -, s'enfonçant progressivement dans cet endroit qui m'était, je devais l'avouer, complètement inconnu, je n'ai aucun plan sur moi, pas de guide, juste une femme que agrippais fermement. Vous voyez, rien n'est perdu, tout se transforme. Disons que je transforme la nature morte sur toile en nature vivante magnifique. Je suis magicien je vous dis. Enfin, un couloir un peu plus sombre que les autres, personnes en vu, just go. Lentement mais fermement, je l'a mis contre le mur et plongea mon regard dans le sien, un petit sourire de circonstance sur le visage.
    « Uh ? Ji Hoo Oppa ? Pourquoi nous sommes nous enfuis ? Vous vouliez me parler ? Je … Il faut retourner avec les autres, votre frère m’a convié d’y rester jusqu’à…»
Petit rictus amusé. Sérieusement, pourquoi elle joue le rôle de la petite fille perdue, merde, on fait ce qu'on veut ici ? Et c'est qui le grand frère ici, hein hein ? L'autre péquenot, on en a rien à fouttre, depuis quand il donne des ordres à sa fiancé lui, hein ? Il se prend pour qui, hum ?
    « Ne suis-je pas la meilleure excuse ? Et c'est moi qui décide quand ça commence et quand ça termine, ok ? »
Lentement, centimètre par centimètre, je me rapproche d'elle. Je m'arrête sur chaque détail de son visage, ses yeux pétillent mais handicapé des sentiments comme je suis, je ne suis pas quelqu'un qui prête attention aux sentiments des gens, cela m'est donc difficile de savoir si le fait que ses yeux brillent soit par le bonheur, la tristesse ou je ne sais quoi encore. Disons que je vais l’interpréter comme je le veux. Elle mord ces lèvres, tu résistes contre l'envie de me sauter dessus n'est-ce pas ? Je sais, je suis tellement beau. Caressant son bras lentement avec ma main, je continue à me rapprocher d'elle. En tant normale, avec une fille, j'ai toujours cette adrénaline qui coule dans mon sang, la quête de la séduction avec toujours l'envie de la même fin, la draguer et qu'elle tombe dans mes filets. Avec Lynn, ce n'est pas pareil, ou du moins au départ si, bien sur je drague par habitude mais l'adrénaline ne vient pas que de ça. Peut-être est-ce du au fait qu'elle soit la fiancé de l'autre con, peut-être mon envie de le détruire qui se mélange à tout cela.
    « Monsieur, votre frère ne serait pas content. »
S'arrêtant monatonément de s'approcher d'elle, je laissais un doux rire s'échapper de ma gorge. Je ne sais pas si c'était par ironie mais en quoi aurais-je peur de ce clodo ? Ça me dépasse, pourquoi s'inquiète t'elle de ça, hum ? Une fois mon rire évanouit, je laissa ma tête s’engouffrer dans son épaule, respirant son odeur. Remontant ma tête, je m'arrêtais au niveau de son oreille.
    « Depuis quand les préoccupations de mon frère nous empêche de nous voir ? »
De nouveau, je m'écartais un petit peu et fixait son visage avec un petit sourire
    « Je suis un fils indigne, souviens toi en. »


_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ☁ Mais c'est loooong | La magnifique Lynn ~   Sam 3 Nov - 14:35

« Depuis quand les préoccupations de mon frère nous empêche de nous voir ? »

Elle tremblait comme une fillette. C’était normal quand on sait qu’elle a « promis » qu’elle ne toucherait plus vraiment à un garçon. Condition pour ces fausses fiançailles improvisées ? Sans aucun doute. Lynn souriait timidement. Ses lèvres formaient presque une grimace quand la tête de Ji Hoo se posa sur son épaule. Quand l’un des membres de la famille royale se trouvait aussi près, elle se mordait la lèvre et se retenait de crier. Quand Ji Hwan agissait comme un idiot et lui menait la vie dure, elle ne disait pourtant rien. Elle avait tellement peur qu’il dévoile son passé, ou pire encore. Mais, cette fois, si Ji Hwan apprenait que Ji Hoo avait embarqué Lynn dans un couloir sombre, que penserait-il ? qu’elle le trompe ? Surement pas. Lynn a beau être une stripteaseuse qui a passé sa vie à fuir les huissiers et se payer des mecs quand elle le veut, ce n’est pas sûr qu’elle soit du genre à sauter sur le premier prince venu qui lui fait de l’œil. Sa respiration s’accélérait. Pourquoi est-ce qu’il fallait qu’il s’approche autant d’elle ? Lynn ne comprenait pas souvent. Ce qu’elle savait en revanche, c’est que l’attirance que Ji Hoo lui provoquait était parfois… incontrôlable. Pour le peu de fois qu’elle l’eut vu, elle savait que son corps brulait en sa présence. Et là. Tout de suite…

« Je suis un fils indigne, souviens toi en. »

Elle s’en souvient. Evidemment. Que pense-t-il qu’elle soit pour oublier une telle chose ? Elle se mord la lèvre et le repousse doucement. Il est trop près. Il faut instaurer une distance. Seulement, a peine ses mains se posent-elles sur son torse qu’elle ressent une terrible décharge électrique traversé son échine. Elle tremblote doucement et se recule sur le coté. Mieux vaut qu’elle le fuit avant qu’il ne la rende « folle ». N’est-ce pas incroyable la façon dont cette jeune femme pourrait se jeter sur un homme d’un simple toucher, d’un simple regard ? Oh, dieu que Lynn est coriace d’habitude… Elle soupire. Elle époussette sa jupe et remet en place son chemisier. C’est un automatisme qu’elle s’est donné depuis quelque temps. Il lui arrive de se retrouver à agir de la même façon que son « futur mari », d’ailleurs. Comme pour vérifier si les vêtements de celui-ci son bel et bien plié comme il le faut. Comme vérifier si les vitres des chambres sont bien fermés. N’est-ce pas ironique de voir cela ? La fiancée d’un prince qui ne l’aime pas qui semble agir de la même façon que lui. Est-ce une technique de drague qu’elle essaye de s’infliger ? Drôle de technique, n’est-ce pas ? Lynn se tourne vers son futur beau-frère et sourit doucement. Elle pose sa main sur son épaule. Cette fois rien. Pas de décharge électrique, pas de pulsions raisonnant dans tout son corps. Elle semble pratiquement calmée.

« « Ji Hoo, vous êtes bien trop familier avec la fiancée de votre frère. » c’est ce que dirait le majordome si il vous entendait, vous savez ? Oh, Ji Hoo que vous arrive-t-il, pourquoi tant de mystères ? N’aimez vous donc pas les peintures de l’amie du roi ? »

Ne change pas de sujet, Lynn. Il te veut. Du moins, on dirait. Du moins, cela semblerait être le cas. Elle se mord à nouveau la lèvre. Quel drôle de toc pour une futur femme princière. Mais Lynn a encore beaucoup a apprendre. Les joies de la vie des princes et des princesses n’existent pas. Car ces vies sont semées d’embuches et de règles à suivre à la lettre. Si Lynn se baladait dans le palais en petite culotte, on la virerait sur le champ. C’est pour cela qu’elle agit sous la demande de son « fiancé » et reste silencieuse en la présence de personnes riches dont elle ne connait l’identité propre. Ses doigts posés sur l’épaule de Ji Hoo glisse lentement le long de son bras. Elle le tire vers elle vers le couloir plus illuminé. Trop d’obscurité pourrait faire ressurgir des tonnes de choses chez elle… l’habitude d’avoir joué à la stripteaseuse pendant tout ce temps, sans doute.

« Je vous propose quelque chose, Ji Hoo. Soit je vous tiens compagnie pour survivre à cette exposition grotesque. Soit je vous suit là où vous voulez fuir. Que voulez-vous ? »

Tout sauf… Ce qu’elle désire particulièrement, tout au fond d’elle. Tout sauf ça, monsieur Lee.


(c'estcourt,maisjevoulaisrépondre.)
Revenir en haut Aller en bas
Lee Ji Hoo
& YOU CAN LEAN ON ME

& YOU CAN LEAN ON ME
avatar

Pseudo : Aqua.
Age IRL : 26
I'm also : nobody.
Célébrité : Jung Il Woo
Date d'inscription : 11/08/2012
Messages : 112

MessageSujet: Re: ☁ Mais c'est loooong | La magnifique Lynn ~   Dim 4 Nov - 21:17

Il serait intéressant d'étudier la personne qui a décidé un jour qu'on devrait exposer ses œuvres pour se faire connaître et aussi pourquoi parce que votre père vous la demandé d'y aller se payer une visite que vous devez aller obligatoirement. D'un point de vue parfaitement impartial et objectif, n'est-ce pas ridicule à mon âge de devoir suivre tout le temps ce que dit votre père ? A partir de quel moment avons nous -de n'importe quelle famille - le droit de ne plus forcément obliger de suivre les ordres de sa famille mais juste la prendre compte comme point de vue ? Il semblerait que mon cas ne soit pas compris dans la maturité normale d'un enfant, qui atteignant l'âge de 18 ans, peut jouir du bonheur de choisir ce qu'il veut - dans le cas où il serait capable de l'avoir- ? Ne serait-je pas avec toute la clique royale l’exception qui confirme le cas ? Il serait alors plus simple pour moi, Ji Hoo, d'abandonner la famille royale vu que je sais humblement que je ne serais jamais le roi et que ça ne serait le cas que s'il arrivait malheur à Ji Hyuk - qui se comporte bien et fort heureusement. Ce serait mentir de dire que je ne convoite pas le trône, mais je me conforte dans ma place de Prince qui enchaîne les conneries et dont on en a l'habitude. Je suis une erreur ambulante et le monde entier me considère ainsi, du moins je n'ai pas la crainte de ne pas réussir ce que j’entreprends, ce serait presque rassurant.

L'objet de toute ma convoitise du moment pose sa main sur mon épaule et me sourit doucement. Il n'y a que deux choix dans son geste, soit elle va me dire de remballer mes cliques et mes claques, et que malgré que je sois un sex symbole - elle va le dire hein ? ... hein ? - elle ne peut pas me sauter dessus là tout de suite car quelqu'un risquerait de passer et voudrait nous rejoindre et ça se finirait en partouse - et je n'aime pas les partouses... dégoutant - soit elle va me sauter dessus.
    « Ji Hoo, vous êtes bien trop familier avec la fiancée de votre frère. » c’est ce que dirait le majordome si il vous entendait, vous savez ? Oh, Ji Hoo que vous arrive-t-il, pourquoi tant de mystères ? N’aimez vous donc pas les peintures de l’amie du roi ? »

Il est dur de ne pas rigoler quand quelqu'un qui vous regarde intensément vous sorte des paroles dignes d'un film qui parlerait d'un siècle trop loin pour y penser où tout le monde portent des tenus ridicules et pire, semblent s'y plaire, niveau matière plastique, politesse niveau watemille et finalement c'est toujours la même histoire, avec des concubines et des amours interdits. Mon dieu que c'est chiant; genre ils peuvent pas s’appeler et s'envoyer des sms, ça craint grave. Et puis leur fringue sont moche, vraiment. Lynn se mord de nouveau la lèvre, pauvre enfant, elle a envie de moi, ça crève les yeux. Elle m'emmena dans la clarté et sans vouloir cité un grand auteur, c'était comme pour moi la clarté obscure, dur de s'éloigner d'un coup gratuit, vraiment...
    « Je vous propose quelque chose, Ji Hoo. Soit je vous tiens compagnie pour survivre à cette exposition grotesque. Soit je vous suit là où vous voulez fuir. Que voulez-vous ? »

Je crois qu'en vrai elle kiffe grave mon prénom, à chaque fois qu'elle me parle, elle me dit mon prénom et tout. Je la comprends, je suis tellement... moi quoi. N'empêche faut qu'elle arrête de parler comme ça, ça deviendrait presque flippant. La prenant par le poignet, je fais semblant de l'embrasser, m'arrête à quelques minutes de ses lèvres et je la ramène vers les hommes rasoirs qui nous attendent, planté devant la même toile que tous à l'heure, ils auraient pu avancer sans moi, c'était pas un problème, franchement. Tranquillement je la pose à côté d'eux et me place de même à une distance respectable, qui fait illusion que je suis dans le cercle mais que quelque part, un claquement de doigt et je suis loin, très loin.
    « Mlle Jeon m'a prévenu d'un évènement imprévu au palais, je ne peux hélas vous accordez seulement cinq minutes puis une voiture viendra me chercher; quoiqu'il en soit, cette exposition est magnifique. »


_________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ☁ Mais c'est loooong | La magnifique Lynn ~   Sam 10 Nov - 19:04

Il se penche vers elle. Il frôle ses lèvres. Non de dieu, Lynn, qu’est-ce que tu fous-là ? Ce qu’elle fiche : Elle tombe dans les filets d’un autre prince. Elle tombe dans le regard noir de Ji Hoo. Elle sent la pression de ses doigts sur son poignet. Silencieuse, elle ne dit plus rien. Est-ce pour cela qu’il a fait semblant de l’embrasser ? Ce vil prince tente par tous les moyens de la rendre folle, c’est certain. Lynn se tâte, quelques instants à rebrousser le chemin et le quitter là où il est, mais déjà s’empare t-il de son bras pour la faire revenir vers l’attroupement devant un autre nouveau tableau riche en couleurs. Elle a seulement le temps de le détailler qu’il s’adresse déjà aux quelques personnes que voilà, pour leur annoncer qu’ils partaient. « « Mlle Jeon m'a prévenu d'un évènement imprévu au palais, je ne peux hélas vous accordez seulement cinq minutes puis une voiture viendra me chercher; quoiqu'il en soit, cette exposition est magnifique. » Nous partons ? Depuis quand ? Yah. Lee Ji Hoo qu’est-ce que … ? Perdue, elle le fixe quelques instants. Sa main est toujours sur son poignet. Lynn ne semble vouloir s’en défaire, cependant. Ce qui est plutôt étrange surtout venant d’elle. Elle qui n’aime pas qu’on la touche. Elle qui n’aime pas qu’on l’approche d’aussi près, la voilà qui ne semble pas refuser les avances du frère du prince qu’elle est censé épouser dans quelques semaines. Lynn se mord la lèvre doucement. Dans cinq minutes, ils seront seuls dans une voiture aux vitres teintées. Personne ne les verra. Personne n’imaginera qui se trouve à l’intérieur de la luxueuse voiture, à part le chauffeur qui les reconduira au palais. Elle se tâte toujours à le fuir. Elle déglutit difficilement, une ou deux fois et puis, silencieuse, elle se passe de sa présence, elle aussi, en saluant l’attroupement qu’ils quittent avec grande joie. Elle reste tout de même muette jusqu’à ce que le chauffeur lui ouvre la porte. Elle reste muette quand il entre en premier à l’intérieur de la voiture, et qu’elle le suit. Assise à ses côtés, elle manque de tomber à la renverse sur son buste, et se retient sur le dossier du siège. Elle racle sa gorge. Quelle horreur. Quelle honte. Elle s’assoit. Elle rajuste sa jupe et son corsage. Elle déplace quelques mèches de ses cheveux et regarde par la fenêtre tandis que la voiture commence à partir. Une minute passe. Deux minutes. Mon dieu que le temps semble long et infini. Elle semble s’endormir. Elle semble somnoler à ses côtés. Ses paupières sont lourdes. Son regard se trouble. Elle secoue la tête et tourne la tête en sa direction. Mon dieu pourquoi la fixe t-elle ? a-t-elle quelque chose sur le visage ? Elle déglutit. Il est beau. Il est magnifique. Son visage ; son buste ; ses épaules. Tout ça, ça ressemble à Ji Hwan, mais en mieux ? ou pas… Elle ne sait pas. Lynn ne peut pas réfléchir davantage qu’elle sent sa main frôlée celle de Ji Hoo. Son regard capte directement celui du jeune homme et elle reste là, à plonger, comme une amoureuse transie.

« Pourquoi agir de la sorte, Majesté ? »

Elle veut retirer sa main, mais son inconscience lui dicte le contraire. Alors ses doigts remontent le long de son avant bras, glissant jusqu’à son épaule. Elle se penche lentement vers lui. Pourquoi agit-elle ainsi, non de dieu ? Veut-elle que le prince Ji Hwan la tue ? Il ne le pourrait pas. Cela noirçirait davantage son image plutôt qu’une liaison dangereuse avec le frère de celui-ci qui serait éventuellement découverte. Seulement, elle est totalement secrète. Même le chauffeur ne peut se douter de ce qu’elle fait-là, maintenant, ici, en ce moment, dans cette voiture. Lynn glisse son autre main sur la cuisse de Ji Hoo et elle se rapproche dangereusement de lui. Elle cherche la bagarre ; elle cherche à le rendre dingue. C’est une sorte de vengeance pour avoir tenté de la soudoyer dans un couloir sombre de la galerie d’arts. C’est une sorte de vengeance pour avoir tenté de l’embrasser, de la rendre folle. Elle sourit. Sourire narquois. Elle en veut. Elle veut voir sa prochaine réaction ; sa prochaine tentative.

« Vous vouliez quoi, cher prince ? Rendre jaloux Ji Hwan ? M’avoir… Pour le blesser, lui ? »

Elle échappe un léger rire. L’un ou l’autre, cela ne changera rien à ses yeux. Lynn n’aime pas Ji Hwan, soit-disant. Lynn est d’emblée coincer dans un mariage arrangé, et complètement faussé, mais ça, même Ji Hoo ne le sait, n’est-ce pas ?

« Etant donné que je ne suis pas encore la femme de Lee Ji Hwan… »

Elle se penche vers son visage. Elle se redresse. Son corps collé à lui. Elle glisse sur ses genoux sur lesquels elle s’assoit. Et puis, finalement, à son oreille, elle murmure :

« Je fais ce que je veux. Et il me semble que l’exposition était plus passionnante que on l’aurait cru, Ji Hoo. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ☁ Mais c'est loooong | La magnifique Lynn ~   

Revenir en haut Aller en bas
 
☁ Mais c'est loooong | La magnifique Lynn ~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: archives :: RPs-
Sauter vers: