AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 livraison à domicile! [ft Ji Woo]

Aller en bas 
AuteurMessage
Song Soo In
& I DON'T CARE

& I DON'T CARE
avatar

Pseudo : Artémis
Age IRL : 24
I'm also : Park Maxine
Célébrité : Park Shin Hye (merci Insoonie d'amour <3)
Date d'inscription : 05/09/2012
Messages : 155

MessageSujet: livraison à domicile! [ft Ji Woo]   Dim 30 Sep - 15:20


livraison à domicile ▬ chouquettes et pommes

Ji Woo & Soo In- Ji Woo & Soo In- Ji Woo & Soo In- Ji Woo & Soo In- Ji Woo & Soo In- Ji Woo & Soo In- Ji Woo & Soo In- Ji Woo & Soo In- Ji Woo & Soo In-



« Gaaaaah … J’ai FAIM ! » Le gargouillement provenant de son estomac s’exprima si violemment qu’elle dû se plier en deux pour l’atténuer. Fouillant dans son sac, Soo In en sortit une pomme et mordit dedans à pleines dents. Si elle continuait comme ça, il ne resterait bientôt plus que des chouquettes pour le grand malade qu'elle s'en allait voir. Remarque, elle ne pensait pas que cela allait le déranger plus que cela. La voiture s'arrêta. Prenant le gros sac en papier contenant les précieuses pâtisseries ainsi que son sac, Soo remercia une fois encore l'assistant qui avait gentiment accepté de la conduire au palais et sortit du véhicule. Rien qu'en claquant la porte, on sentait qu'elle était remontée à bloc. Fallait dire aussi que l'enquiquineur et son foutu portable lui avait bien pourri sa journée. Une chose était sûre : si elle entendait encore une fois cette fichue sonnerie de Big Ben, elle allait piquer une crise de nerfs et gare à celui ou celle qui se trouve à proximité.

Prenant une profonde inspiration, Soo In réajusta la bandoulière de son sac sur son épaule et se mit en marche vers le palais. Le portail ? Ok, pas de problème. La porte ? Tranquille ! Finalement, Ji Woo n'avait peut-être pas oublié de les prévenir. Le hall d'entrée ? Oups, problème. Deux des gorilles du palais avaient repéré et reconnu Soo In et se dirigeaient vers elle, bien décidés à la mettre dehors, une fois de plus. Agitant les bras, elle commença à leur promettre qu'elle n'était pas dangereuse, qu'elle connaissait Ji Woo et qu'elle venait juste le voir. Elle leur demanda si ils étaient sûrs qu'il ne les avaient pas prévenus. Elle faillit même le traiter de crétin mais se retint à la dernière seconde. Tentant de leur échapper en courant dans tous les sens, elle leur assurait que c'était une erreur, qu'elle venait juste livrer des chouquettes. A l'instant même où elle dit cette phrase, Soo regretta ses mots : cela leur donna comme une motivation de plus pour la flanquer à la porte.

Et alors qu'elle pensait se retrouver de nouveau dehors, son sauveur arriva : un homme, sûrement âgé d'une cinquantaine d'années, se planta devant les gorilles et leur ordonna de s'en aller, que Soo In était une invitée et qu'il s'en occupait. Obéissants, les deux hommes s'en allèrent et eurent juste le temps de voir Soo leur tirer la langue. Quand elle remarqua que son "sauveur" l'attendait, elle se reprit et le suivit en le remerciant. Elle ignore si c'était parce qu'elle avait faim, mais le chemin pour aller voir Ji Woo lui sembla faire des kilomètres. Le long couloir qu'ils arpentaient depuis déjà dix minutes lui semblait infini et elle commençait à craindre de tomber dans les pommes – ou les chouquettes – à force de marcher le ventre vide. Et alors que l'homme, qu'elle avait fini par supposé être un majordome, bifurqua sur la droite et que Soo cru arriver au bout de ses peines, elle vit qu'ils entraient dans un nouveau couloir de la mort. Rajoutez à son malaise ses gargouillements de ventre qui se faisaient vraiment bruyants et vous avez une Soo In complètement désespérée.

Finalement, la délivrance : le majordome s'arrêta devant une porte et lui indiqua qu'ils étaient arrivés. Il lui demanda si ça allait et elle lui assura que oui. Ainsi il s'en alla après s'être légèrement incliné. En voyant ça, Soo mit quelques minutes avant de revenir à la réalité : c'était pas tous les jours qu'on se comportait ainsi avec elle. Se raclant la gorge, elle toqua finalement à la porte. Alors qu'elle ne s'y attendait pas, cette dernière s'ouvrit d'un seul coup et Soo sentit son sac de chouquettes disparaître de sa main. Elle n'eut même pas le temps de réagir que la porte se referma. Elle n'avait même pas réalisé qu'elle était entrée, trop occupée à commencer à rire en voyant Ji Woo ouvrir le sac de chouquettes comme si c'était le plus beau jour de sa vie. Toujours le sourire aux lèvres, elle lui lança juste avant de lui tirer la langue « Yah ! C’est moi qui t’ai manquée ou ce sont mes chouquettes ? »

© B-NET

_________________________________


« never looking back. »
Dreamer ▬ Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.
(c) Myuu.BANG!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: livraison à domicile! [ft Ji Woo]   Sam 6 Oct - 20:30

Il soupire. Il se retourne dans son lit. Il rale. Il déteste ça. Devoir rester au lit en attendant qu’un gentil médecin se pointe, ou que, au contraire, on vienne éponger son front pleins de sueur à cause de la fièvre qui envahi tout son corps. Il a fallu qu’il suive Ae Mi sous la pluie pour la secourir. Il a fallu qu’il la porte jusque dans la voiture. Il a fallu qu’il reste des heures trempé, à s’occuper d’elle et soigner la fièvre tueuse qui avait emparé la douce jeune femme. Tout ça lui a couté dix heures de sommeil où il resta éveillé, et une fièvre transmise par des embrassades.

Un soupir s’échappe à nouveau d’entre ses lèvres qui se retroussent de mécontentement. Ae Mi ne lui répond pas. Ji Hwan est parti à un séminaire avec sa dite fiancée. Ji Hyuk est surement en train de pêcher du poisson. Et, Ji Hoo, il n’espère même pas en tenir à sa précieuse aide. Un grondement sourd émane de son ventre. Ji Woo a faim. Ji Woo a froid. Ji Woo a chaud. Ji Woo a la migraine. Mais, Ji Woo s’ennuie terriblement et commence à bouillonner de colère pour l’avoir laisser dans un tel pétrin pendant une journée entière. Les heures passent et se ressemblent toutes. Il dort. Il dort. Il se rendort. Ca l’épuise de ne rien faire et de ne pas bouger d’un poil de ses draps réchauffant.

« Pfeuh, puis en plus, elle se pointe pas. »

Il y a bien deux heures qu’il a contacté Soo In dans l’espoir qu’elle vienne lui arranger sa santé de ses doigts de fées. Mais plus il attend, plus il sent que personne ne viendra et qu’il va crever de cette façon. N’y a-t-il pas déjà des années qu’il devrait avoir quitté ce monde ? Il rit tout seul au fond de son lit. Puis il tousse. Il ne manque plus que cela. Qu’il tousse encore, ça pourrait lui être particulièrement fatal. Etre malade, c’est l’une des rares choses qu’il faut qu’il évite. C’est pourquoi, à Jeju, il ne sortait pas souvent. Il restait cloitré entre ses quatre murs en compagnie de la jeune Ae Mi, sa meilleure amie, sa confidente, celle qui l’écoute et lui parle et lui apprend à jouer à Call of Duty. A cette simple pensée, un sourire feinte son visage. Ae Mi le rend sans nul doute heureux. Cela dit, si elle se rappelait de ce qui est arrivé la nuit de son anniversaire avant qu’il la quitte subitement, elle pourrait peut-être enfin comprendre son comportement distant et son état de colère effroyable. Seulement Ji Woo ne peut lui en vouloir. Il ne peut être en colère contre elle trop longtemps. La rage le ronge. Mais l’amour… cette amitié qui les unit est bien plus forte. C’est pour cela qu’il laisse passer et tente d’oublier à nouveau, comme il l’a fait quelques années auparavant quand ils avaient echangés un baiser bien trop fougueux pour être uniquement amical. Ji Woo est rongé par tout ça. Ji Woo aimerait lui prouver, lui montrer ce qui fait qu’elle le rend dingue. Car c’est elle la fautive. Il est parti à cause d’elle. Il est malade à cause d’elle. Il ne mangeait plus à cause d’elle. Toujours à cause d’Ae Mi, pour Ae Mi, grâce à Ae Mi. Il n’a eu que ce prénom à la bouche quand il a rencontré Soo In. Une amie grandiose, exceptionnelle, douée en pâtisserie comme en dessin d’ailleurs. Il inspire profondément une bouffée d’air et imagine l’odeur des chouquettes de Soo In, ou même des beignets au chocolat qu’elle lui avait ramené un jour. Il imagine ses mains de fées, froides comme des glaçons, se posant sur ses joues brulantes et son front incandescent. Soo In a toujours pris l’habitude de venir prendre soin de lui, pourquoi cela changerait ? Quand il entend des bruits dans le couloir, il se lève d’un bond et ouvre la porte. Il sait que c’est elle. Il a reconnu le bruit de ses pas. Il attrape le panier de chouquettes, en engouffre une dans sa bouche et tire la jeune femme vers l’intérieur de la chambre en refermant la porte à clé, d’un geste vif. La voilà arrivée. Avec deux heures de retard. Mais bel et bien là. Il sourit. Il rougit doucement, car il se régale déjà de ses délicieuses pâtisseries dont il raffole. Non bien sur que c’est elle qui lui a manqué.

« Aish, c’toi qui ma manqué. Voui c’toi, c’toi ! J’suis trop malade et affamé. Tu me sauves Soo In, tu sais ça ? Ae Mi est même pas revenue voir mon état. Alors que je suis resté à son chevet, mooooi. J’suis triste. Déprimé. Tout le monde m’a abandonné, j’ai plus que toooooi. »

Et comme à son habitude, il chouine comme un gamin et encercle ses bras autour de la taille de la jeune femme pour lui faire un énorme calin – malade ou pas, il en veut un, voir deux, ou trois. Soo In c’une peluche après tout. Soo In elle est bien trop douce pour ne pas caliner les gens, pour ne pas le caliner lui.
Revenir en haut Aller en bas
Song Soo In
& I DON'T CARE

& I DON'T CARE
avatar

Pseudo : Artémis
Age IRL : 24
I'm also : Park Maxine
Célébrité : Park Shin Hye (merci Insoonie d'amour <3)
Date d'inscription : 05/09/2012
Messages : 155

MessageSujet: Re: livraison à domicile! [ft Ji Woo]   Ven 16 Nov - 21:01


livraison à domicile ▬ chouquettes et pommes

Ji Woo & Soo In- Ji Woo & Soo In- Ji Woo & Soo In- Ji Woo & Soo In- Ji Woo & Soo In- Ji Woo & Soo In- Ji Woo & Soo In- Ji Woo & Soo In- Ji Woo & Soo In-



Elle leva les yeux au ciel quand il commença à se plaindre mais ne put se retenir d’afficher un grand sourire. Il fallait qu’elle se l’avoue, Ji Woo n’avait qu’à l’appeler à la rescousse pour qu’elle accourt dans la minute qui suit. Il pouvait bien lui demander n’importe quoi, elle serait incapable de lui dire non. La preuve était sous ses yeux : elle avait dû écourter une discussion fort intéressante, subir la famine sur le trajet et échapper à deux gorilles monstrueux tout ça pour amener des chouquettes maison à monsieur. Mais bon, c’est pas non plus comme si elle allait se plaindre non plus, après tout, c’est parce qu’elle le veut bien qu’elle cède toujours à ses caprices. L’entourant également de ses bras, Soo In lui rendait le câlin qu’il avait commencé à lui faire : Soo mode bisounours, activée ! A peine quelques secondes eurent le temps de passer avant que Soo ne se rende compte que Ji Woo était bouillant de fièvre. Reculant d’un pas d’un seul coup, posant une main froide sur le front du malade, Soo partit dans ses exclamations. « OMO ! Mais t’es brûlannnnnnt !!! Tu t’es collé contre un radiateur ou quoi ? En plus fait vachement chaud ici, savent pas soigner quelqu’un ma parole ! » Sur-ce elle lâcha totalement Ji Woo, attrapa une grosse couette et l’enveloppa dedans ce qui fit qu’il ressemblait à un sushi géant. Elle s’en alla ensuite à la fenêtre et l’ouvrit en grand, laissant entrer l’air frai de la fin de l’automne. « Aaah … bah voilà ! C’est mieux comme ça, tu crois pas ? » lui demanda-t-elle un grand sourire aux lèvres. Retournant auprès du sushi géant, elle colla de nouveau sa main sur son front et réajusta la couette sur ses épaules. « Je paris qu’ils t’enferment ici sans même ouvrir la fenêtre ces babos ! M’étonne pas que tu restes malade, si t’aère pas un minimum ta chambre, tu finis par baigner dans tes propres microbes, c’un anglais qui m’a appris ça ! » Elle s’arrêta net dans ses divagations et se mit à rire. « Regarde-moi ! Tu me rends pire qu’une mère poule ! » lui repprocha-t-elle gentiment tout en lui tirant la langue et lui pinçant les joues. Jouant son rôle jusqu’au bout, elle alla fouiller dans son sac, en sortit une pomme rescapée de sa fringale de tout à l’heure et la colla dans la main de Ji Woo. « Pour les vitamines ! »

Se posant enfin, Soo In alla finalement refermer la fenêtre, estimant que l’air était assez renouvelé comme ça – et aussi parce qu’elle avait un peu froid, avouons-le. S’allongeant sur le sol – oui ça lui arrive souvent – Soo In continua à divaguer sur ce qui l’entourait. Comme quoi le palais devait au moins être du dix-huit étoiles parce que même son sol semblait bien plus confortable qu’ailleurs. L’avantage avec Ji Woo, c’est qu’elle pouvait raconter autant de bêtises qu’elle voulait, lui dire tout ce qui lui passait par la tête, jamais il ne la jugerait ou ne la traiterait d’idiote ( pas comme d’autres). Non. Il était même capable de délirer avec elle sur le confort du sol du palais. C’est alors qu’elle réalisa. Se relevant d’une seule traite, Soo In afficha un air mélangeant surprise et euphorie. « OMO … Ji-Ji Woo … Je … Je … J’AI REUSSI A ENTRER AU PALAIIIIIS !!! WOUHOUUU ! Yah ! baek va jamais me croire quand je lui raconterait ça ! » Elle se mit alors à rire, sans grande raison particulière ou apparente, juste, comme ça, parce qu’elle était contente. Tiens, pour la peine, elle fit même un deuxième câlin à Ji Woo. Elle commença alors à lui raconter ses péripéties avec les gorilles. Comment, à chaque fois qu’elle essayait d’entrer au palais, les deux men in black lui couraient après pour finalement la mettre dehors ; et aussi sa jubilation quand, quelques instants plus tôt, elle leur échappa, sauvée par un gentleman extraordinaire. Elle continua sur sa lancée et se mit à poser des questions sur ce dernier. Comment il s’appelait ? Depuis combien de temps il travaillait au palais ? Est-ce qu’il savait jouer au poker ? Parce que oui, Soo a du flair pour ça, il ferait un excellent bluffeur.

Passer l’excitation d’avoir réussi à entrer au palais pour voir Ji Woo, Soo In se calma et s’assit en tailleur par terre, elle regarda alors Ji Woo dans les yeux, un léger sourire aux lèvres. « Alors, ça va ? » ne la critiquez pas tout de suite : La question qu’elle venait de poser n’était pas comparable à cet automatisme social dont la réponse n’est que rarement écoutée avec attention. Loin de là. Soo In s’inquiétait vraiment pour lui, sur tous les sujets qui pouvaient bien le concerner, quels qu’ils soient, autant physiques et psychologiques. « Oh ! J’ai failli oublier ! » Se jetant presque à terre afin d’attraper son sac, elle en sortit rapidement une pochette pleine de feuilles manuscrites et la tandis à Ji Woo. « Tiens, ce sont tous les cours que t’as loupés. » Après une petite pause durant laquelle elle se remémora automatiquement ce qu’elle avait écrit, elle reprit. « Tu n’imagines même pas à quel point ce pauvre Vincent Van Gogh était incompris ! J’aurai pas aimé être à sa place … Oh ! Y a aussi les dessins d’Ae Mi avec ! Les commentaires de la prof sont au dos. » Ae Mi. Ça faisait un moment qu’elle ne l’avait pas embêtée par téléphone. Va falloir qu’elle remédie à ça rapidement. Soo In repensa alors à cet avocat et son maudit téléphone. Elle avait vu le nom d’Ae Mi dans ses contacts. Ce pouvait-il que ce soit vraiment la même Ae Mi ? Il avait parlé d’une petite sœur, est-ce que … Rah ! Arrête tes films Soo ! Ça peut pas être possible ! Mais malgré ça elle n’arrivait pas à penser à autre chose, cette histoire la perturbait, de trop même. Ça devait se voir comme le soleil en plein jour ! C’était bien simple, elle en avait même arrêté d’écouter ce pauvre Ji Woo qui devait parler à un mur depuis cinq bonnes minutes. Et finalement, Soo revint à elle. « Hein ? »

© B-NET

_________________________________


« never looking back. »
Dreamer ▬ Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.
(c) Myuu.BANG!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: livraison à domicile! [ft Ji Woo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
livraison à domicile! [ft Ji Woo]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Valeur déclarée et livraison a domicile
» EcolO2 ® Une société de service à domicile écologique ...
» Pourboires pour livraison à la chambre
» retards dans la livraison de mobilier
» faites vous livrer poissons et crustacés à domicile !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: archives :: RPs-
Sauter vers: