AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une demoiselle en détresse a besoin d'aide ! ► Choi Kwang Sun

Aller en bas 
AuteurMessage
Byeol Ae Ri
& DOWN

& DOWN
avatar

Pseudo : Daffo
Age IRL : 24
Célébrité : Jung Krystal
Date d'inscription : 07/07/2012
Messages : 160

MessageSujet: Une demoiselle en détresse a besoin d'aide ! ► Choi Kwang Sun   Mar 24 Juil - 19:39

Dong In Soon & Choi Kwang Sun


Depuis quelques heures un grand voile noir avait engloutit la ville, plongeant les rues et les maisons dans les ténèbres les plus profondes, laissant les lampadaires éclairés quelques surfaces. Cette vision pourrait effrayer les petits enfants qui croient encore que les monstres existaient. Dans cette noirceur, on pouvait distinguer les néons lumineux des magasins ouverts. Même s’il faisait nuit, certains magasins étaient encore ouvert. Ce n’était pas l’obscurité qui faisait peur aux commerçants. Du moment qu’on attirait les clients et qu’on ramènait de l’argent, c’était le plus important. C’est ça le Business… De plus, je voyais les personnes en train de se bousculer pour voir qui va entrer le premier dans un taxi, parmi eux, il y avait deux femmes qui étaient en ce moment en train de se battre en se tirant les cheveux et le chauffeur de taxie essayant tant bien que mal de les séparer… Pauvres chauffeurs de taxi ! Je les plains par moment…

J’étais appuyé contre un mur d’une petite épicerie, frottant mes mains pour me réchauffer parce que la nuit était vraiment glaciale, me gelant les orteils. Je jetais des coups d’œil par la vitre de cette épicerie. L’intérieur était assez sale, cela manquait cruellement d’hygiène à voir le sol et le plan de travail… Il arrivait vraiment à faire des recettes dans ces conditions ? Je m’en doute mais peut-être que je me trompe ? Je ne sais pas et je n’ai pas envie de demander au gérant. Je concentrais mon regard sur la route pour apercevoir un de mes amies, Sei Wong, une serveuse dans un bar à café. Elle m’avait demandée de l’attendre ici pendant qu’elle finisse son service de nuit. On avait prévu d’aller au Ace Nightclub qui se trouvait dans le quartier d’Apgujeong. Quant à moi, je me trouvais exactement dans ce quartier, un quartier riche où seul les gens bourrés de tunes pouvaient s’offrir une maison ou un appartement en ces lieux. Je me demandais bien ce qu’elle faisait, elle était en retard d’une demi-heure… J’aime pas qu’on me fasse attendre mais elle doit bien avoir une bonne raison… Enfin, je l’espère ! Des gens complètement bourrés passèrent devant moi, des hommes d’affaires avec leurs téléphones collés contre leurs oreilles, marchant à vive allures ou bien des touristes aventureux.

Une heure plus tard et toujours pas de Sei Wong ! Sei Wong, je t’en prie dépêches-toi ! Je me gèle devant cette épicerie poussiéreuse. Il fait de plus en plus nuit et les magasins commencent à fermer. A cette vision, je serrais mon manteau, la peur commençait à envahir mon corps faisant trembler tout mes membres. Je n’avais pas peur du noir mais j’étais claustrophobe et même si je n’étais pas enfermé dans une petite pièce, rien qu’a voir l’obscurité m’étouffais comme une crise… De plus, je ne souhaitais pas tomber nez à nez avec des hommes bourrés sans personne aux alentours… Même si j’en avais croisé, il y a une heure, la rue était encore peuplé de gens à ce moment-là. A cette pensée, un frisson me parcouru et ce que je craignais le plus arriva… Deux hommes bourrés passèrent devant moi, je me faisais toute petite pour ne pas qu’ils m’accostent mais ce fut en vain car l’un deux tourna la tête vers moi arborant un sourire sur son visage. Mes joues roussissaient et je lui rendais son sourire pour ne pas le contrarier et m’écartai pour me poster un peu plus loin mais je pense qu’il n’était pas de cet avis et me prit violemment mon bras en me rapprochant de lui. J’essayais tant bien que mal de me libérer de son emprise mais c’est qu’il avait de la force ce bougre ! En même temps, un homme a plus de force qu’une femme. C’est indéniable ! Je tournais mon regard vers le second homme et constatais qu’il était prit d’un grand fou rire en voyant la situation… Je ne trouvais vraiment pas cela drôle. Je commençais à paniquer quand il essaya d’explorer avec ses mains mon corps. La peur paralysa ma voix, ce qui fait que je ne pouvais pas crier au secours…
B-NET


Dernière édition par Dong In Soon le Sam 22 Sep - 23:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse a besoin d'aide ! ► Choi Kwang Sun   Mer 25 Juil - 21:47

Jamais on avait vu boulot plus fatiguant que celui de Kwang Sun. Enfin, intellectuellement parlant. Se rendre tranquillement d'un rendez-vous à l'autre n'étant pas un exercice particulièrement fatiguant en soi, son corps ne souffrait d'aucune douleur particulière si ce n'est la fatigue dû aux si peu nombreuses heures que le coréen accordait au sommeil en ce moment. Non, le physique allait plutôt bien mais le cerveau, c'était autre chose. Il lui faisait tellement mal qu'il se nourrissait aux médicaments, croulant sans cesse sous les dossiers, les demandes, les restrictions et les problèmes des autres qui, si ça n'avait pas concerné son boulot, aurait été envoyés au diable sans ménagement. Son père, particulièrement nerveux se mettait à l'enquiquiner : surveillant sans cesse son fils, il l'imitait en critiquant parfois absurdement son travail, ses méthodes ou encore sa tenue vestimentaire "«humhum. Kwang Sun, ta chemise jure atrocement avec tes lacets , tu ferais mieux de régler ça rapidement »). Ridicule, il était ridicule. Et le pire c'était qu'il en était parfaitement conscient. Kwang Sun se permettait donc et avec plus d'ardeur que d'habitude, à répondre à son cher géniteur en lui mettant ses propres erreurs - plus importante qu'un simple accord vestimentaire, je vous l'assure- sous le nez, s'attirant ses foudres et des tonnes de dossiers en plus. Et Papa Choi reprochait à son fils son immaturité révoltante, hein ?

Cette journée fut pire que les autres. Et mille fois. Enchaînant rendez-vous d'affaire, complétant des dossiers d'une banalité révoltante mais si compliqué à la fois et gardant un oeil sur les faits et gestes de son assistante et du PDG, une boule de nerf se forma peu à peu dans son ventre, grossissant à chaque heure de la journée. Cachant son irritabilité grandissante sous un sourire d'ange et des gestes délicats, Sun régla le plus d'affaires qu'il le put avec le plus grand charme dont il était capable et, s'enferma dans son bureau avec l'intime ordre donné à sa secrétaire de ne le regarder que si c'était d'une extrême urgence. Merci pour lui, son employée possédait un minimum d'intelligence et d'intuition pour deviner qu'il n'était pas le moment de contrarier son patron. Les minutes puis les heures passèrent doucement comme si, moqueuses, elles s'acharnaient à vouloir narguer le président. Président à bout de nerfs, prêt à jeter sa pendule du haut de l'immeuble. Pourtant, malgré son impatience à rentrer chez lui il resta jusqu'à très tard. Emporté par des papiers, un projet de publicité particulièrement important pour l'avenir de la société, il ne releva la tête de sa feuille lorsque la petite voix de son assistante lui donna l'heure. « Je suis désolée, Monsieur, mais il est vingt trois heures passés... Je vais rentrer chez moi, mon service est fini.» Après avoir vérifié l'information -simple réflexe, il n'était pas si méfiant- il congédia la demoiselle en un sourire et, d'un coup sec, referma son dossier. Ca attendrait. Tout ce qu'il désirait, désormais, c'était de faire un somme pour les prochaines années à venir.
Passant les portes de la société, il monta à bord de sa voiture, se stoppant un instant. Il resta là un bon moment, les yeux fermés. Sans pensées. Sans rien. Le silence absolu. Il aurait certainement pu s'endormir si un gamin n'avait pas klaxonné "accidentellement" devant son nez. D'un sursaut il ouvrit les yeux en jurant et sans plus de cérémonies, fit rugir le moteur, passant en trombe devant le petit rigolo tout en le foudroyant du regard. Non mais, sans blague. Il s'engagea sur la petite route à toute vitesse, constatant que les rues de Séoul étaient désormais envahies par des poltrons et des filles de joies. Laissant son regard s'attarder sur les boutiques encore ouvertes à cet heure-ci de la nuit, Kwang Sun aperçut un drôle de petit groupe rassemblé devant une épicerie de fortune dont l'enseigne était jauni par le temps. Observant plus attentivement, ralentissant, il distingua deux hommes de grande carrure. Avec eux une demoiselle... qui ne lui était pas inconnu. Il se souvint aussitôt d'elle avec étonnement. Dong In Soon. Une jeune femme de bonne famille, artiste s'il se souvenait bien. Son père avait traité avec le sien pour on ne sait quel publicité qui avait besoin de service particulier et les deux jeunes gens avaient du subir un dîner ennuyeux au possible où les deux familles étaient conviées. Alors que Kwang Sun se planquait sous son masque de fils parfait -complètement ironique- la jeune fille avait fait preuve d'une douceur rare. Tout à fait le genre de fille que le jeune Choi ne se permettrait jamais de fréquenter pour la simple et bonne raison qu'elles sont bien trop fragiles pour quelqu'un d'aussi instable que lui. La preuve devant lui : un des hommes, aparemment saoul promenait avec une hideuse expression de délice ses mains sur les courbes d'In Soon. L'autre, au lieu de faire un quelconque geste qui aurait pu aider la jeune femme se contentait de regarder son acolyte, apparemment mort de rire. Le spectacle était d'un humour peu commun, en effet.

Hésitant un instant, Kwang Sun rangea sa voiture rutilante, soupirant. Ce genre de fille, il le savait vraiment, était une machine à attirer les dangers. C'est pour ça qu'elle devrait trouver un homme fou amoureux d'elle qui pourrait la suivre sans cesse. Soupirant il finit par descendre et claquant la portière, le jeune homme s'approcha du couple, saisit l'abruti par le cou et l'envoya valser dans le mur en face de lui, attirant la jeune femme contre lui pour qu'elle ne soit pas entraînée dans sa chute. Le son que produit son nez, probablement cassé, sastifît le brun pour qu'une seconde plus tard il se retourne vers son complice, apparemment désireux de venger son ami. Ni une ni deux, le président envoya son poing dans la figure de l'individu qui s'écrasa au sol en un bruit sourd. Bon dieu, que c'était bon ! Se retournant vers la jeune femme, la mine plus que sérieuse, il demanda : « Je suppose que je vous ramène chez vous ?»
Revenir en haut Aller en bas
Byeol Ae Ri
& DOWN

& DOWN
avatar

Pseudo : Daffo
Age IRL : 24
Célébrité : Jung Krystal
Date d'inscription : 07/07/2012
Messages : 160

MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse a besoin d'aide ! ► Choi Kwang Sun   Jeu 26 Juil - 13:01




J’étais toujours en train d’essayer de m’écarter de mon agresseur en lui tentant de lui donner des coups de pied mais cela ne lui faisait aucun effet, je le mordis donc mais encore une fois, ce fut une action inutile… Je demandais si cet abruti ressentait au moins quelque chose car en me voyant lui arracher de la peau avec mes dents, il ne sortait aucun son exprimant la douleur. C’est quoi ce mec ? Un antidouleur ? Me demandais-je, certes, je faisait de l’ironie mais c’était surtout pour cacher ma peur, pour ne pas que je panique. Mes membres, eux, n’étaient pas de mon avis, ils tremblèrent tout seuls sans que j’en avais donné l’ordre. Je ne souhaitais pas que l’homme qui était actuellement en train de me tripoter sente ma peur. Attendez une minute ! J’ai bien dit tripoter ? En réalisant ce que je venais de dire précédemment. Personne n’a le droit de poser la main sur moi sans mon consentement !

Je tournais mon regard vers l’autre abruti qui était en train de se tordre de rire à se rouler par terre, dommage qu’il ne le fait pas en réalité, au moins il aurait nettoyé le sol… Et mon agression aurait été bénéfique pour quelque chose. Je souhaite de tout mon cœur qu’il s’étouffe ! Je ne voyais pas ce qui avait de drôle dans cette misérable situation… J’aurais tellement aimé être un homme à ce moment-là, je crois que sans m’en rendre compte, je priais Dieu de me changer immédiatement en homme… Je vous laisse devinez que ce ne fut pas le cas. D’un côté, j’étais contente qu’il ne fasse que de rire, au moins, je n’avais pas à me débattre contre deux hommes, un seul me suffisais amplement. Sei Wong ! Je t’en prie, dépêches-toi de venir ! Remarquez, qu’est-ce qu’elle aurait fait de plus que moi ? Elle aurait appeler la police et après ? Ils avaient sûrement mieux à faire que de venir sauver une femme de deux cons bourrés, j’en suis sûr qu’ils auraient ris au nez de Sei Wong. Je crois maintenant comprendre pourquoi mon « deuxième agresseur » était mort de rire. Pour lui et pour la police, c’était une situation plus qu’hilarante… Mouais… Nous avons indubitablement pas le même genre humour… Ou il y avait une deuxième solution, celle où Sei Wong viendrait à mon secours et flanquerait une bonne raclée à ces cons ! Mais, je ne pense pas qu’elle aurait réussie… Deux femmes contre deux hommes beaucoup plus fort, cela aurait été inéquitable sans aucun doute. A moins, qu’elle soit Rambo version féminin, je ne vois pas comment elle nous aurait sortis de cette situation… Je connaissais bien Sei Wong et elle n’avait pas la carrure d’un homme, elle était comme moi : légère comme une plume qui pouvait s’envoler lorsque l’on soufflait dessus… Et puis, je m’en voudrais à mort, s’il lui arrivait quelque chose à cause de moi… Finalement, ne vient pas Sei Wong…

Revenons à nos moutons, euh, plutôt à mon agresseur qui ne lâchait pas prise, on l’aurait collé avec de la super glue contre moi, cela aurait été exactement pareil… Je regardais autour de moi en espérant apercevoir quelqu’un qui puisse me sauver. Personne au loin... Je plissais mes yeux pour mieux entrevoir dans la nuit, j'entendis une voiture au loin et un claquement de portière et j'aperçus une ombre assez grande sortir de cette dernière, et je reconnus tout de suite, cette silhouette... Choi Kwang Sun… Président d’une entreprise de publicité, son père est le PDG de cette entreprise… Son père et le mien, avaient travaillés ensemble… Et ce jour-là, ils avaient décidés un dîner en famille. Mon père voulait que je trouve un bon parti et pensant que Kwang Sun serait un gendre parfait malgré les dires de Choi Bongman sur son fils... Nous avions passés un dîner ennuyeux à en mourir... Je ne serai vous dire ce que je pensais de lui, parce qu'on n'a pas eu vraiment l'occasion d'avoir une conversation ensemble. Il est vrai que d’apparence il n’était pas mal mais ce n’est l’apparence pas qui compte non ? C’est plutôt ce qu’il y a dans le cœur de chaque personne et j’ignorais ce qui y avait à l’intérieur de son cœur à lui. A ma plus grande surprise, il attrapa le cou de mon agresseur et ce dernier se retrouva dans le mur d’en face. Il me tira vers lui pour ne pas que je sois moi aussi emporter dans la chute et il s’occupa très vite de l’autre débile en lui balançant un coup de poing dans la figure. Si j’avais été une femme naïve et adorant les chevaliers à la rescousse de sa Dame, j’aurais sans doute été très impressionné mais ce n’était pas le cas, certes, je rêvais au prince charmant mais je savais également que celui que je rêvais n’existait pas donc… Kwang Sun se tourna vers moi arborant un air plus que sérieux.

« Merci ! »

« Je suppose que je vous ramène chez vous ?»

Un bonsoir aurait été le bienvenu mais je ne vais pas en faire tout un plat… Je sentais que j'étais qu'un poids pour lui parce que dans sa voix se décelait une pointe de réticence... Mouais, s'il ne voulait pas me sauver bah il n'avait qu'a passé son chemin... Toutefois il m'avait sauvé et j'éprouvais quand même de la gratitude. J'arborais un petit sourire.
Je ne sais pas si je devais accepter sa proposition... Sei Wong pouvait venir d'un moment à l'autre et je ne pouvais pas lui poser un lapin... Je sentis à travers de ma poche de mon manteau, mon portable vibré, je le pris en m'excusant auprès de Kwang Sun et regardai l'écran, il affichait « vous avez un nouveau message de Sei Wong », je l'ouvris : «  Salut, je suis désolé mais mon patron a décidé que je ferai mon service de nuit ce soir et donc notre soirée entre filles est compromis, ne m’en veut pas, bisou » Super... Je n'ai donc pas d'autre choix d'accepter ? Parce que je me vois mal revenir à Myeongdong à pied...

« Tu supposes très bien ! Si cela ne te déranges pas de me ramener sinon je me débrouillerais toute seule… »

J’avais dit cela avec une pointe d’arrogance dont je n’avais pas du tout souhaité. Il m’avait quand même sauvé de ces abrutis…
(c) B-NET


Dernière édition par Dong In Soon le Jeu 27 Sep - 6:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse a besoin d'aide ! ► Choi Kwang Sun   Sam 28 Juil - 21:19

« Merci ! »

Kwang Sun hocha la tête, silencieux. Il n'y avait pas à s'étaler sur le sujet ni à demander une gratitude éternelle : il aurait sauvé la pire des garces des mains d'un tel porc. Voir des femmes sans défenses sous l'emprise de tel individu lui avait toujours procuré un grand dégoût qu'il arrivait à chasser seulement en distribuant des coups. Des coups qui valaient aux agresseurs des allés simples à l'hôpital et une grande satisfaction au jeune homme. D'ailleurs, ceux-ci auraient droit à une bonne dizaine de points et si personne ne venait les secourir à eux, une autre dose d'alcool pour oublier la douleur - enfin, ça ne les dérangerait sans doute pas, au contraire. Ils risquaient même de tripoter leurs infirmières pendant leurs pansements. Le jeune homme se retint de donner un autre coup de pied à la larve qui s'étalait près de lui et reporta son attention sur la jeune femme. Elle avait l'air d'aller bien. Elle avait remercié et souri, elle regardait même son portable en ce moment. Plutôt forte, comme fille. D'autres auraient sans doute crisé en fondant en larme, se serait jeté dans ses bras ou se seraient enfuies. Pas elle. C'était plutôt une bonne chose, il n'aurait pas à la consoler ni à jouer les gentils et compréhensifs sauveurs.

« Tu supposes très bien ! Si cela ne te déranges pas de me ramener sinon je me débrouillerais toute seule… »

Une légère pointe d'arrogance dans sa voix qui arracha une grimace au jeune homme. En plus elle le tutoyait ? Paaarfait, il ferait de même : il détestait le fait de devoir vouvoyer une personne de sa tranche d'âge. Ca lui donnait une certaine politesse qu'il n'avait absolument pas ou alors, qu'il sortait lorsque le masque du bon président et du fils parfait était de mise ce qui en cet instant, n'était pas le cas. Fatigué, impatient de retrouver son lit il n'avait nullement envie de jouer de courbettes et de jolies phrases pour plaire à la jeune femme. Et même si son coup de poing et son projetage d'humain l'avait soulagé, il n'en restait pas moins crispé et contrarié par la journée qui venait de passer. Il espérait juste qu'Il Soon ne soit pas d'humeur à parler boulot où tout ce qui rapproche de près ou de loin d'une affaire qu'il pourrait éventuellement traiter ensemble. Elle pourrait discuter de tout ce qu'elle voulait, vraiment. Mais pas boulot.
Alors, désignant sa voiture de la tête, il lui répondit :

« Je suis garé là. Si tu veux bien te donner la peine. »

Il vint lui ouvrir la portière, machinale et, lorsqu'elle prit place côté passager, il la referma et vint s'asseoir pour démarrer la voiture dans un rugissement. Il accéléra et entra sur la route, se frottant les yeux pour demeurer un bon conducteur. Manquerait plus qu'ils aient un accident, tiens. Il imaginait déjà la tête éplorée de maman Choi qui pleurerait son fils à chaudes larmes même s'il s'en tirerait avec des égratignures et les problèmes qu'engendreraient le fait que les deux jeunes gens soient tous deux ensemble à une heure si avancée de la nuit. Il y aurait les questions, les doutes, les conclusions hâtives puis le mirage d'un mariage arrangé qui se profilerait au loin, brillant. Le jeune homme secoua imperceptiblement la tête : il fallait vraiment qu'il dorme, là. Dans le genre, jusqu'au lendemain matin 12h00. Dans la possibilité que ce soit possible, il faudrait qu'il rentre débrancher son téléphone, ne pas trop faire de bruits pour que ses coloc' lui rendent la pareille et tout verrouiller pour que sa secrétaire ne vienne pas elle-même le chercher dans son lit en le tirant par les orteils. Rien que d'y penser - parce qu'elle l'avait déjà fait sous ordre de son père et qu'elle était particulièrement douée- Kwang Sun frissonna. Non, il se lèverait à 6h00, comme d'habitude. Elle était bien capable de défoncer la porte, c'te folle.

Tournant à un coin de rue, il demanda :

« C'est bien myeongdong, n'est ce pas ? »

De toute façon, même si ça l'était pas, il était trop tard pour faire demi-tour, la voiture s'engageait tranquillement dans la rue du quartier. C'est à cet instant que, trop préoccupé à penser à son projet pour le lendemain matin, il se rendit compte qu'il n'avait pas adressé la parole à In Soon du trajet. Owh, quel goujat. Alors, tranquillement, il demanda :

« Je peux savoir ce que tu faisais seule en plein milieu de la nuit ? »

C'était sur le ton de la discussion même si au fond, Kwang Sun était presque exaspéré. Quelle idée ! Une jeune femme seule aux jolies formes était la première proie des violeurs/pervers/meurtriers. C'était logique. Et elle qui semblait si candide. Qu'est ce qui lui serait arrivée s'il n'avait pas été là ?

Revenir en haut Aller en bas
Byeol Ae Ri
& DOWN

& DOWN
avatar

Pseudo : Daffo
Age IRL : 24
Célébrité : Jung Krystal
Date d'inscription : 07/07/2012
Messages : 160

MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse a besoin d'aide ! ► Choi Kwang Sun   Ven 14 Sep - 20:44




Brrr… Je grelotais de froid, quelle idée de sortir le soir avec un manteau dont l’épaisseur ne dépassait pas cinq centimètre ? Cela m’apprendra de ne pas mettre de pull alors qu’il fait 0°C.

Je suis officiellement folle… La prochaine fois, je prends la combinaison de ski avec les gants, les caches-oreilles et les lunettes qui vont avec, tant pis, j’aurais sûrement l’air d’une débile mais au moins je n’aurais pas froid. Que dis-je ? Il n’y aura pas de prochaine fois parce qu’à partir de maintenant je ne sors plus au-delà de 22h30 ! Cette leçon m’a suffit… La fatigue commença à peser sur mes paupières, je n’avais qu’une envie, c’était de rentrer chez moi et dormir, une bonne nuit pour se remettre de ses émotions. Je crois bien que je ne suis pas la seule à vouloir retrouver mon lit… Rien qu’à regarder la tête de Kwang Sun, on pouvait voir que la fatigue s’était aussi emparée de lui et je pense que ma présence n’était pas la bienvenue. Je pense que s’il avait la possibilité de me laisser là au milieu de la rue, il l’aurait fait mais dans ce cas, il ne l’a pas fait donc je n’ai pas à le blamer. Cependant, je sentais chez lui une certaine obligation de me raccompagner chez moi. Si c’est le cas, il me le dit et je prends un taxi, au moins, ça lui fera un effort en moins à faire. Il désigna avec sa tête sa voiture.[/list]

« Je suis garé là. Si tu veux bien te donner la peine. »

[list]Je restais coi et le suivais jusqu’à sa voiture. Il était poli mais en même temps, il n’allait pas être grossier avec une femme, enfin, je ne le pense pas. Il m’ouvrit donc la portière et vint se placer dans le siège du conducteur et démarra. Le trajet se passa sans un mot… On ne s’adressaient pas la parole et moi, je n’osais pas engager la conversation de peur de l’ennuyer… Je n’aime pas ennuyer le gens, s’ils ne veulent pas discuter, c’est tout, je n’insiste pas.

« C'est bien myeongdong, n'est ce pas ? »

Pour réponse, je fis oui de la tête, je n'osais toujours pas parler. Toutefois, on aurait cru que Kwang Sun sentit le malaise ou qu'il ne m'avait pas adressé la parole de tout le trajet parce qu'il me demanda pourquoi j'étais toute seule à cette heure-là.

« Eh bien... Je devais me rendre avec une amie dans une boîte de nuit mais elle s'est décommandée à la dernière minute et c'est à ce moment-là que ces hommes sont arrivés... Bref, je te remercie une nouvelle fois car si tu n'avais pas été là... Bah j'aurais été sans doute violé ou pire...»

Je tournai la tête vers la vitre et regardai défilé sous mes yeux les maisons. Je préférais ne pas penser aux conséquences de mon imprudence. Mais maintenant, c'est du passé et tout c'est bien fini.
(c) B-NET


Dernière édition par Dong In Soon le Jeu 27 Sep - 6:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse a besoin d'aide ! ► Choi Kwang Sun   Sam 15 Sep - 17:55

« Eh bien... Je devais me rendre avec une amie dans une boîte de nuit mais elle s'est décommandée à la dernière minute et c'est à ce moment-là que ces hommes sont arrivés... Bref, je te remercie une nouvelle fois car si tu n'avais pas été là... Bah j'aurais été sans doute violé ou pire...»

« C'était complètement con. »

Répondit-il au tac au tac. En fait, plus il y pensait, plus ça l'agaçait. Non mais sans blague. Comme s'il n'y avait pas assez de victimes d'actes d'hommes complètement saouls. Des violées ? Et encore, le "ou pire" était la seule chose sensée dans la phrase de la jeune femme. En plus d'être saouls, ils étaient deux. Il y avait eu des chances qu'elle soit frappée ou tuée. En fait, elle avait vraiment eu énormément de chance que Kwang Sun se trouve dans les parages à ce moment-là. Autrement, il aurait certainement entendu dans le journal télévisé du lendemain qu'une bourgeoise avait été retrouvée morte dans les rues de Seoul ou une autre atrocité dans le genre. Non mais vraiment, c'était quoi son problème ? Était-elle juste bête et irresponsable ou simplement suicidaire ? Et c'était quoi cette fille qui laissait une amie l'attendre pendant autant de temps avec une telle température ? Jetant un coup d'oeil au manteau de la jeune femme, il constata avec exaspération qu'il était vraiment, vraiment peu épais. Ouais, elle était sans doute suicidaire.
Plus le temps passait, plus la colère de Kwang Sun grandissait. Tâchant de se concentrer sur la route, il finit par lâcher, méprisant au possible :

« T'es complètement inconsciente, c'est ça ? Non mais sans blague. T'es pas une gamine de 18 ans, tu devrais savoir que la rue c'est dangereux pour une fille dans ton genre. En plus, t'as vu comment t'es habillée ? Regarde, t'as le nez qui coule. Tss. Et puis c'est qui cette amie ? tu devrais arrêter de la voir. Tu devrais lui envoyer un texto tiens, dans le genre : merci de m'avoir lâchée, je me suis fait frappée et violée par deux poltrons, on refait ça quand tu veux. »

Ouais bon là, il y était peut être allé un peu trop fort. Ouais ok, il avait été carrément désagréable et impoli mais à vrai dire, il s'en foutait. C'est comme si toute sa mauvaise humeur, il la déversait sur la jeune femme. En plus, il savait qu'il avait raison. Il savait aussi qu'il n'était pas juste qu'elle se prenne tout dans la figure aussi, mais tant pis. Elle était adulte ou pas ? Merde à la fin.

« La prochaine fois, je serais sans doute pas là. Alors refais pas cette connerie. Ou prends toi un garde du corps. Fais attention à toi quoi. Je vois pas même pas pourquoi j'te fais la morale, tu devrais au moins savoir ça. »

Elle allait sans doute le détester. Quel idiot quand il s'y met.
Revenir en haut Aller en bas
Byeol Ae Ri
& DOWN

& DOWN
avatar

Pseudo : Daffo
Age IRL : 24
Célébrité : Jung Krystal
Date d'inscription : 07/07/2012
Messages : 160

MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse a besoin d'aide ! ► Choi Kwang Sun   Dim 16 Sep - 0:43




« C’était complément con. »

Je le regardais étonné. Oui, j’étais surprise de sa réponse surtout que je m’attendais à une réponse de sa part. J’ignorais donc sa remarque que je n’appréciais pas… la colère montait petit à petit en moi… Je sens mon sang bouillir dans mes veines. Quelques secondes après il enchaîna avec une autre remarque qui ressemblait plus à une leçon de morale, chose que je déteste.

« Babo… Tu crois que j’ai le fait exprès ?! Excuses-moi mais tu n’es pas mon père à ce que je sache donc épargnes-moi tes leçons de morales… Certes, tu m’as sauvé et t’en remercie mais ça s’arrête là… Nous ne sommes pas proches donc je trouve cela déplacer de ta part de me faire la leçon surtout comme tu l’as si bien dit, je ne suis pas « une gamine de 18 ans ». En outre, je ne te permet pas de critiquer mon amie… Son patron la obligé de rester pour son service de nuit. Oui, ça va peut-être te paraître étonnant mais dans ce monde il existe des gens qui travaillent pour subvenir à leurs besoins et ils n’ont plus malheureusement papa et maman pour les aider, pas comme certains… Ok, je sais que tu travailles aussi afin de reprendre l’entreprise de ton père mais il faut l’avouer que tu as un certain privilège que la plupart des personnes n’ont pas. Pour ce soir, ce n’est de la faute à personne juste à pas de chance… Je me suis retrouvé au mauvais moment et au mauvais endroit, c’est tout. »

« La prochaine fois, je serais sans doute pas là. Alors refais pas cette connerie. Ou prends toi un garde du corps. Fais attention à toi quoi. Je vois pas même pas pourquoi j'te fais la morale, tu devrais au moins savoir ça. »

« Et épargnes-moi ta mauvaise humeur… Pas besoin de t’en prendre à moi… Parce que, ce n’est pas comme si ça te faisait quelque chose ce qui m‘est arrivé. Ce n’est pas de ma faute si tu as passé une journée pas terrible. Franchement, je plains ta secrétaire qui doit te supporter tous les jours… J’espère qu’elle t’en fait baver ! »

Je lui avait répondue sur le même ton que lui, méprisant. Non mais il se prenait pour qui celui là ? Il croit que je suis idiote à un point tel d’aller me réfugier dans la gueule du loup. En fait, ce qui n’énervait le plus c’était sa morale débile… Je déteste qu’on me prenne pour une enfant naïve.

« Yah ! Arrêtes-toi là ! Je préfère descendre de cette voiture… »

Je ne voulais plus rester une minute de plus avec lui, c’était une torture pour moi là.
(c) B-NET


Dernière édition par Dong In Soon le Jeu 27 Sep - 6:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse a besoin d'aide ! ► Choi Kwang Sun   Dim 16 Sep - 18:17

« Et quoi ? Tu crois que travailler dur est une raison pour laisser une amie aussi tard la nuit ? Chincha...»

C'était parfait. In Soon, n'ayant apparement pas appréciée la leçon accusatrice de Kwang Sun lui renvoya aussi sec tous ses reproches en le traitant en gros, de fils à papa. Et même si elle se reprit par la suite, il ne retint que cela. C'était quoi son problème ? Comme si elle n'avait pas été gâtée elle. Peut être moins... Attend, n'importe quoi. Il a vécu une enfance détestable et n'a jamais été privilégié... OUAIS BON c'est pas parce que maman Choi lui offrait à peu près tout ce qu'il voulait qu'on pouvait le qualifier de gosse de riche. Son père, il l'a jamais aimé, hein. C'est pas comme si on pouvait le qualifier de papa de l'année. Quand Sunnie était en pension, c'est pas lui qui serait allé le voir. Après tout, c'était à peine s'il était heureux qu'il existe. Sa mère n'était même pas sa mère. Tout ce qu'il avait, il l'avait mérité. Ses parents n'avaient fait que payer ses études et chacun peut obtenir une bourse. Nyyah, c'pas comme si il avait payé quelqu'un pour réussir ses examens à sa place. Pour qui elle se prenait, c'te fille ? Elle avait un grain ou quoi ? Elle voulait l'énerver c'est ça ? Ok. Pas de problèmes elle avait réussi. Quand t'as tort habituellement t'en rajoutes pas une couche. Elle avait quoi 21, 22 ans ? C'était un mec quoi, il en savait apparemment plus sur sa sécurité. Tsss. Quelle ingratitude. Il le sauve et elle l'engueule en retour ? On aura tout vu.

« Et épargnes-moi ta mauvaise humeur… Pas besoin de t’en prendre à moi… Parce que, ce n’est pas comme si ça te faisait quelque chose ce qui m‘est arrivé. Ce n’est pas de ma faute si tu as passé une journée pas terrible. Franchement, je plains ta secrétaire qui doit te supporter tous les jours… J’espère qu’elle t’en fait baver !
»

B-b-BO ? Pardon ? Qu'est ce qu'elle venait faire là, sa secrétaire ? Sa secrétaire l'adorait pour info. Elle le considère comme le meilleurs des patrons qui puisse exister. Non mais sans blague. Elle lui en faisait absolument pas baver en plus. Peut être que ça venait du fait qu'il lui faisait un peu peur et qu'elle tenait à son boulot mais on s'en fout. Sa secrétaire l'adorer vraiment beaucoup. Qu'est ce que ça pouvait bien lui faire d'ailleurs ? Et il n'était absolument pas de mauvaise humeur. Il pétait la forme tiens. Et il n'était même plus fatigué. Qui avait dit qu'il était fatigué ? Sans doute un abruti.

« Yah ! Arrêtes-toi là ! Je préfère descendre de cette voiture... »


«T'es malade ou quoi ? On est encore loin de là ou t'habites. Et t'es tellement maligne que tu serais capable de te faire agresser en route. Et autre chose. Tu ne sais absolument rien de moi. Alors, épargne moi le numéro de la fille bien élevée qui sait tout sur le monde du travail. Tiens venons en, à ton père. S'il apprend que je t'ai laissé seule dans la nuit avec d'autres poltrons dehors, je pourrais dire au revoir à notre affaire. Oh, désolé de ne pas te laisser sortir par cette nuit glaciale, je suis vraiment un homme sans coeur. »

C'était vrai en plus, il était vachement loin de là où habitait la demoiselle. Tout ce qu'il espérait, c'était que ses parents ne sortent pas pour l'accueillir : manquait plus qu'ils les voient ensemble tiens. Ce serait bien le comble : qu'est ce qu'ils penseraient ? Rien que d'y penser, il lâcha un marmonnement. Les vieux penseraient forcement qu'une chose se passaient entre les deux jeunes gens. Mariage arrangé. Génial. Prions pour que ça n'arrive pas.



Revenir en haut Aller en bas
Byeol Ae Ri
& DOWN

& DOWN
avatar

Pseudo : Daffo
Age IRL : 24
Célébrité : Jung Krystal
Date d'inscription : 07/07/2012
Messages : 160

MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse a besoin d'aide ! ► Choi Kwang Sun   Mer 19 Sep - 18:32




Tout ce que je pourrais retenir de cette soirée, c’est le comportement désagréable de cet homme… Avoir frôlé le viol ou encore manqué d’être tué ne m’importait vraiment peu. Franchement, j’aurais passé une mauvaise soirée non pas à cause de mon agression mais à cause de Kwang Sun. Pourquoi a-t-il fallu que ce soit lui qui me sauve hein ? Tu peux me le dire mon Dieu ? J’aurais jamais dû accepter qu’il me ramène chez moi mais en même temps comment j’aurais fait pour rentrer ? A pied, c’était impossible.

« Et quoi ? Tu crois que travailler dur est une raison pour laisser une amie aussi tard la nuit ? Chincha...»

« Oui ! »

Pas un mot de plus, pas un mot de moins. J’en avais assez de me disputer avec lui, il me fatiguait. Un gros mal de tête me prit, je mis une de mes mains sur le front en fermant les yeux. Aishhhh, Babo. Je parie qu’il prend un mal à un plaisir de m’énerver. Si, c’est le cas, il avait réussi !

«T'es malade ou quoi ? On est encore loin de là ou t'habites. Et t'es tellement maligne que tu serais capable de te faire agresser en route. Et autre chose. Tu ne sais absolument rien de moi. Alors, épargne moi le numéro de la fille bien élevée qui sait tout sur le monde du travail. Tiens venons en, à ton père. S'il apprend que je t'ai laissé seule dans la nuit avec d'autres poltrons dehors, je pourrais dire au revoir à notre affaire. Oh, désolé de ne pas te laisser sortir par cette nuit glaciale, je suis vraiment un homme sans coeur. »


Ça me faisait doucement rire... D'ailleurs, je ne pus résister de sourire face à sa réponse... Un sourire moqueur. Mon père sait que je ne suis plus une petite fille ! Je n'ai pas besoin d'un garde du corps pour me protéger. C'est juste que ces cons d'ivrognes sont arrivés au mauvais endroit au mauvais moment. Attendez, ce n'est pas tout les jours que je reste seule aussi tard le soir et je sais très bien ce qu'il peut arriver... Je ne suis pas une ignorante quoi qu'on peut penser.

« La maligne vous savez ce qu’elle vous dit ?! Je vous avez raison, je ne sais rien de vous et franchement j’en suis bien heureuse parce que je n’ai nullement envie de vous connaître plus ! Et mon père sait que je suis assez grande et je ne suis pas une fille à papa. Je me débrouille très bien toute seule donc ne vous en faites pas pour VOTRE AFFAIRE !! Puisque cela semble tant vous inquiétez. »

J'avais employé le vouvoiement parce que quand je suis en colère contre quelqu'un, je me met à vouvoyer la personne concernée. Non, mais là vraiment, j'en avais marre. Je veux sortir de cette voiture ! Je m'en moque si je meure de froid. Du moment que je sois loin de lui.

« Pour la dernière fois, je veux que vous arrêtiez cette voiture !! »

J’essayais t’attraper le volant du véhicule afin de le forcer à se garer au bord de la route. Tant pis pour les conséquences que cela engendra.
(c) B-NET


Dernière édition par Dong In Soon le Dim 30 Sep - 22:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse a besoin d'aide ! ► Choi Kwang Sun   Sam 22 Sep - 18:24

« La maligne vous savez ce qu’elle vous dit ?! Je vous avez raison, je ne sais rien de vous et franchement j’en suis bien heureuse parce que je n’ai nullement envie de vous connaître plus ! Et mon père sait que je suis assez grande et je ne suis pas une fille à papa. Je me débrouille très bien toute seule donc ne vous en faites pas pour VOTRE AFFAIRE !! Puisque cela semble tant vous inquiétez. »

En fait, cette fille était plutôt distrayante. A défaut d'avoir une télévision, il avait une Dong In Soon, c'était presque plus intéressant. Surtout qu'elle parvenait presque à le vexer, c'te fille. Non mais sans blague, comment peut-on ne pas avoir envie de le connaître ? Lui, qui était tellement... parfait. Après tout, c'était pour elle qu'il l'engueulait, lui il s'en foutait hein. Elle pourrait se faire tuer qu'il verserait pas une larme. Comme si c'était son genre. Elle devrait plutôt le remercier encore et encore plutôt que se montrer aussi désagréable. Mon dieu qu'elle était mal-élevée. Ca lui apprendrait tiens, d'arracher des filles aux pattes de sale ivrogne : il n'y avait vraiment aucune reconnaissance à la clef. D'ailleurs, quel gain de temps il aurait gagné ! A cette heure-là, il serait sans doute avec Lynn ou dans son lit, à roupiller jusqu'au lendemain matin. C'était bien ça son problème : il était beaucoup trop gentil. Avec des gens qui ne le méritait absolument pas. Voilà : c'était une victiiime. Une simple et pauvre victime qui allait encore manquer de sommeil. Qui allait se faire gronder par sa secrétaire parce qu'il se sera pas réveillé à l'heure et qui se fera encore tirer les orteils. Non mais quelle vie il menait.

« Pour la dernière fois, je veux que vous arrêtiez cette voiture !! »

Sans qu'il ait le temps de répondre, Kwang Sun sentit les mains de la jeune femme sur le volan. Mais... Qu'est-ce qu'elle foutait ?! Sans qu'il ait le temps de redresser la voiture, celle ci faisait une embardée sur le côté de la route. Le brun freina aussi fort qu'il put mais ça ne suffit apparemment pas : le petit bolide venait de s'écraser contre une barrière. Oui, une barrière d'acier. Le choc passé, il jeta des regards effarés tout autour de lui regardant alternativement la In Soon puis le devant de la voiture, In Soon puis le devant de la voiture. Elle n'avait apparemment rien et puis de toute façon, il en avait pas grand chose à faire. Sa voiture. Sa voiture était défoncée ! Ouvrant sa portière, le jeune homme courut voir à quel point sa joujou était abîmé. Et là, il crut défaillir. L'avant était déformé, on pouvait presque voir la trace de la barrière dedans. Il ne put s'empêcher de lâcher un énorme juron et de lancer un regard glacial à la jeune femme. Dans le genre "tu vas me le payer, c'est moi qui te le dit". Passant une main dans ses cheveux, il lâcha un "Aiiiiiiiish !" avant de frapper dans la barrière. Puis, une nouvelle fois, il se retourna vers la jeune femme pour lui lancer :

« YAAAAAAH ! Sale folle ! T'as vu c'que t'as fait ?! T'as un grain ou quoi ?! Tu peux pas accepter ce qu'on te donne sans rien dire ?! Bordel ! »
Revenir en haut Aller en bas
Byeol Ae Ri
& DOWN

& DOWN
avatar

Pseudo : Daffo
Age IRL : 24
Célébrité : Jung Krystal
Date d'inscription : 07/07/2012
Messages : 160

MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse a besoin d'aide ! ► Choi Kwang Sun   Dim 30 Sep - 22:48




« Pour la dernière fois, je veux que vous arrêtiez cette voiture !! »

J’attrapai le volant du véhicule pour le dévier de la route afin de le forcer à se garer, je savais que ce que je faisais était complètement absurde mais surtout irréfléchi de ma part. Il allait sûrement me lancer des injures mais je l’aurais mériter n’est-ce pas ? Quoi qu’il en soit, j’espérais de tout mon cœur que cet accident n’aura pas de lourdes conséquences. Je culpabiliserais trop. Ma stupide action engendra un gros coup de frein de sa part et essaya de redresser le véhicule mais en vain. La voiture s’abattit contre une barrière en acier. Le choc fut violent, j’en ai eu le souffle couper ainsi qu’un moment absence. Après avoir reprit mes esprits, je sortis de la voiture et constatai les dégâts… Heureusement Kwang Sun n’avait rien, cependant, c’était sa voiture qui était la plus amocher entre nous trois… Je préférais largement que sa bagnole soit foutue que l’un d’entre nous soit blesser voire mort… Même si Kwang Sun me tapait sur les nerfs et que j’avais des envies de meurtre. Toutefois, c’était bien sûr pour de faux… Je ne pourrais jamais tuer quelqu’un de mes propres mains. Je vis Kwang Sun sortir précipitamment de sa voiture pour constater de lui-même les dégâts. En l’examinant attentivement, l’avant de sa voiture était complètement déformée. Je n’osais pas bouger d’un seul centimètre et n’arrêtais pas de le fixer. Je l’entendis balancer une grosse injure et mettre un coup de pied à la barrière qui me fit sursauter. Il était en colère ! Mon pressentiment me disait que j’allais recevoir son courroux très bientôt… Je voyais rien qu’à sa tête qu’il allait me tuer sur place avec son regard à vous glacer le sang. Adieu monde cruel ! Il s’avança vers moi et me lâcha :

« YAAAAAAH ! Sale folle ! T'as vu c'que t'as fait ?! T'as un grain ou quoi ?! Tu peux pas accepter ce qu'on te donne sans rien dire ?! Bordel ! »


Je me laissai tomber par terre, mes larmes coulaient le long de mes joues et ma vision devenait floue à cause de mes sanglots. D’une certaine manière, il avait raison… Suis-je devenue folle ? Qu’est-ce qui m’arrivait ? Ordinairement, je ne me comportais pas ainsi : désagréable avec les gens et inconsciente… Certes, mes défauts étaient la rancune et susceptibilité. J’étais facilement irritante mais jamais j’aurais fait courir un risque aussi grand que celui là. J’avais honte de mon comportement envers Kwang Sun… Je posais mon regard sur Kwang Sun et lui dit assez difficilement car j’étais encore sous le choc :

« Je-Je… Je suis désolée Kwang Sun… Désolée pour ta voiture… Désolée pour mon comportement… C’est vrai… Je devrais t’être reconnaissante pour m’avoir sauvée des griffes de ces pervers et de me raccompagner chez moi… Je suis qu’une idiote et qu’une inconsciente. De plus, tu dois avoir raison… Je dois être folle. Saches que d’habitude je ne comporte pas comme ça aussi arrogante… Je sais que tu t’en fiche de mes excuses, tant pis. »


Je me relevai et commençai à longer le long de la route la tête baissée. Je ne voulais plus le voir par honte.
(c) B-NET
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse a besoin d'aide ! ► Choi Kwang Sun   Jeu 4 Oct - 20:18

« Je-Je… Je suis désolée Kwang Sun… Désolée pour ta voiture… Désolée pour mon comportement… C’est vrai… Je devrais t’être reconnaissante pour m’avoir sauvée des griffes de ces pervers et de me raccompagner chez moi… Je suis qu’une idiote et qu’une inconsciente. De plus, tu dois avoir raison… Je dois être folle. Saches que d’habitude je ne comporte pas comme ça aussi arrogante… Je sais que tu t’en fiche de mes excuses, tant pis. »

Kwang Sun, qui s'était couvert les yeux de ses deux mains finit par les relever vers la jeune femme, étonné. Que... qu'est ce qui lui prenait ? Elle, tombée, semblait bouleversée par l'accident. L'accident où les mots du brun, allez savoir. Le spectacle qu'elle lui offrit le troubla au plus haut point. Non mais... Pourquoi pleurait-elle de la sorte ? Yah, elle était énervée y a pas deux minutes. C'est pas comme si... Si elle était vraiment triste, ne ? C'était pas émotionnellement possible de passer de la colère à a tristesse en moins de deux secondes, si ? ...mais pourquoi pleurait-elle bon dieu ? Mon dieu qu'il détestait ça. Il se retrouvait là, comme un con, à ne plus savoir quoi dire ni quoi faire. Il la regardait, simplement. Incapable d'émettre un autre son, de bouger le moindre membre. Que devait-il faire, vraiment ? Courir la rassurer, la prendre dans ses bras ? Il ne la connaissait pas, bon dieu. Alors pourquoi la voir si vulnérable lui donnait une forte envie de la câliner, juste de sécher ses larmes ? Yah, c'était ridicule. Fallait qu'il arrête, il devenait grave. C'était juste une fille. Qui pleurait. D'habitude ça le fait plus rire que déprimer. Puis, sans qu'il n'ait dit ou répondu quoi que ce soit, la jeune femme se leva pour commencer, sans grande conviction apparente à marcher le long de la route. Il eut alors un moment d'arrêt. Qu'est-ce qu'il devait faire au juste ? La laisser rentrer toute seule ? C'aurait été faire preuve de la plus grande goujaterie du monde... Bon très bien, Kwang Sun EST un goujat mais sur ce coup-là c'était... différent. Juste... Il voulait pas qu'elle rentre toute seule. Alors qu'elle paraissait si faible, si... Non il en était pas question en fait. Alors, récupérant ses clefs, il lança :

« Yah ! Attends-moi, j'te raccompagne. »

Le brun rejoint la jeune femme en quelques secondes pour se râcler la gorge. Bon dieu, qu'est-ce qu'il foutait là ? Elle était sans doute partie parce que... elle en avait marre de lui, en fait. Peu importait. Il était juste trop têtu. Après tout, s'il lui arrivait encore quelque chose, si elle se faisait agresser ou autre, ce serait en parti sa faute. Et il détestait vraiment avoir des dettes. En parlant de dette : elle venait de recevoir un choc assez violent. C'était peut-être pour ça qu'elle pleurait en fin de compte. Elle avait sans doute juste mal quelque part. Oui, bien sûr, essaye de te convaincre Sun. Jetant un regard sur le corps de la demoiselle, il lui demanda :

« Tu... T'as rien ? Tu t'es pas fait mal ? Attends... mais tu boîtes là. »

Posant un regard sur sa cheville qui semblait mal en point -allez savoir comment elle s'était débrouillée pour se faire mal à la cheville dans un accident de voiture- il ne se posa pas mille questions. Marmonnant un « Laisses-toi faire. » Il passa rapidement le bras de la jeune femme autour de son cou pour la porter, telle une princesse. Lorsqu'il la souleva, il s'étonna de son poids. Elle était légère comme une plume, c'était affolant. Laissant un petit instant de silence, il finit par dire, pas sur le ton du reproche mais du conseil :

« Yah, Dong In Soon. T'es toute maigre, tu devrais plus manger qu'ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Byeol Ae Ri
& DOWN

& DOWN
avatar

Pseudo : Daffo
Age IRL : 24
Célébrité : Jung Krystal
Date d'inscription : 07/07/2012
Messages : 160

MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse a besoin d'aide ! ► Choi Kwang Sun   Lun 29 Oct - 20:53

Je marchais loin devant moi, fixant mes pieds… Je me sentais nulle, honteuse. Je n’avais qu’une envie : partir loin et me cacher dans un trou de souris et ne plus en sortir. Me comporter ainsi avec cet homme, quelle belle preuve de puérilité ! Je m’étais comporté comme une enfant alors qu’au départ il m’avait sauvé des griffes de ces salops et ensuite il m’avait gentiment proposé de me ramener chez moi. J’aurais dû fermer ma grande bouche et rester sagement sur le siège, mais, non… Il a fallut que je me montre insolente… Ce que je regrette amèrement. Il aurait dû me laisser avec ces deux cons et ne pas se préoccuper de moi, je ne méritais pas sa clémence encore moins sa pitié. Si ma famille avait vu cela… Qu’est-ce qu’ils auraient pensés de moi ? Ils ne m’auraient pas reconnus… Ils auraient sûrement dit que cela ne me ressemblait pas et seraient sûrement très déçu de mon comportement. Ce que je méritais… des bonnes gifles ! Ce que je fis en marchant sur la chaussée… Je n’arrêtais pas de me mettre des gifles à tout va en me disant « quelle conne ! Mais quelle conne ! » mais lorsque Kwang Sun me lança « Yah ! Attends-moi, j’te raccompagne » je mis fin à mes gifles et l’entendit arriver jusqu’à moi. Je n’osais point le regarder et parler. Je pointais mon regard loin devant moi et essayais de fixer un point mais puisqu’il faisait nuit, c’était un peu difficile… Je sentais son regard sur moi, j’avais l’impression qu’il me regardait de haut en bas. Il me demanda, si je n’avais rien… Si, je m’étais fait mal… Il se rendit compte que je boitais… Je ne m’étais moi-même pas aperçus que je boitais alors sa réponse m’a un peu étonné, je me disais mais qu’est-ce qu’il raconte ? Et effectivement, je boitais.

« Oh… Ce n’est rien… C’est pas grave si je boite…Ne vous inquiétez pas… »

Comme s’il allait s’inquiété pour moi… Mais je ne savais pas quoi dire d’autre à part cela. Je pris quand même la peine de le regarder et de lui lancer un petit sourire. De toute manière, je m’en fiche que je boite… Je l’ai mérité ! C’est le bon Dieu qui m’a punie ! Il me marmonna un « laisses-toi faire », je me demandais bien pourquoi mais sans que je puisse me poser une autre question, il passa mon bras autour de son cou et me porta. J'avoue que j'étais étonné qu'il me porte comme ça. J'étais également un peu gêné. Aussitôt il me lança :

« Yah, Dong In Soon. T'es toute maigre, tu devrais plus manger qu'ça. »

Je ne pus me retenir de rire, sa remarque me fit rire. Cela faisait longtemps que je n'ai pas ris comme ça. Pour seule réponse, je lui fis un petit bisou sur la joue et lui lança :

« Yah, je mange… Je ne fais que ça, manger, ce n’est pas de ma faute si je ne grossis pas d’un poil… Mais… Merci ! Vous pouvez me déposer... Je peux marcher toute seule... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse a besoin d'aide ! ► Choi Kwang Sun   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une demoiselle en détresse a besoin d'aide ! ► Choi Kwang Sun
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin d'aide pour enregistrer photos
» une collègue qui a besoin d'aide
» Besoin d'aide pour mon salon
» Besoin d'aide pour l'exterieur
» besoin d'aide pour choisir couleur d'accessoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: archives :: RPs-
Sauter vers: